Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer lesion sacroilliaque après thyroide...
Sujet: [url=t46932] 

lesion sacroilliaque après thyroidectomie totale

[/url].
dans le forum: 
Page 2 sur 7
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet lesion sacroilliaque après thyroidectomie totale Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
pinkhors ligne
Inscrit le: 21.05.10
Messages: 85
non spécifié
Message:

Message

 (p396694)
Posté le: 17. Déc 2014, 21:37
Répondre en citant

Bonjour aghbalino,
je viens juste de trouver le message de Beate,
est ce que ton médecin ne t'a pas demander une relecture des lames. Sinon tu pourras les récupérer et adresse toi à un autre laboratoire. Je te signale juste, qu'on m'avait diagnostiqué, par erreur, un cancer papillaire. il s'est avéré par la suite que c'était un médullaire.

si t'a besoin d'informations particulières je suis à ta disposition.

Garde le moral et a bientôt.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: pink
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p396695)
Posté le: 17. Déc 2014, 21:54
Répondre en citant

Bonsoir à tous

heureuse de ton message pink
je t'avoue que je suis très inquiète. comme je l'ai écrit dans les message précedents je suis au stade de refaire l'analyse TG cette fois envoyée en france.
Mais j'aimerai savoir d'avantage d'une part sur la biopsie osseuse que je dois faire et sur les traitements à subir
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
pinkhors ligne
Inscrit le: 21.05.10
Messages: 85
non spécifié
Message:

Message

 (p396718)
Posté le: 18. Déc 2014, 09:40
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : aghbalino
Répondre en citant

Bonjour,

les traitements dépendent du type de cancer (s'il s'agit d'un cancer d'abord!).
si c'est un papillaire ou un vésiculaire, c'est l'irathérapie qui sera utilisée. elle consiste à administrer au patient, qui reste en isolement 2 jours et 1/2, de l'iode radioactif. l'ira permet de détruire les cellules thyroïdiennes normales restantes après l'opération, les éventuelles cellules cancéreuses encore présentes (y compris les métastases) et de compléter le bilan d'extension du cancer. Généralement, le patient ne ressent rien, ni au moment, ni après le traitement.
Si c'est un médullaire, on contrôle l'évolution de la calcitonnine dans le sang. lorsque la tumeur est bien localisée, on procède à la chirurgie, sinon, il y a actuellement des traitements pratiqués ailleurs (notamment en France) pour contrôler l'évolution de la maladie.

A bientôt.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: pink
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p396731)
Posté le: 18. Déc 2014, 14:23
Répondre en citant

Bonjour
et merci
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
pinkhors ligne
Inscrit le: 21.05.10
Messages: 85
non spécifié
Message:

Message

 (p396742)
Posté le: 18. Déc 2014, 16:14
Répondre en citant

Bonjour,

Si t'a besoin d'informations sur des médecins ou des laboratoires n'hésite pas. J'avais moi même fait l'expérience d'un mauvais diagnostic en 2010 et j'étais traité par irathérapie. Après presque trois ans, il s'est avéré que c'était un médullaire. Une fois que t'a les résultats on pourra discuter de la suite.

A bientôt.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: pink
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p396814)
Posté le: 19. Déc 2014, 16:29
Répondre en citant

Bonjour
Les résultats des analyses viennent d'arrivés :
TSH = 1,130 uUI/ml
T4 = 20,72 pmol/l
Thyroglobuline = 2787,00 ug/l

Je ne sais quoi faire ?
Merci de m'orienter
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
Luciana
Cancer papillaire
Montréal
féminin
Message:

Message

 (p396817)
Posté le: 19. Déc 2014, 17:11
Répondre en citant

Citation:
TG = 474 ng/ml et cette fois-ci 2787,00 ug/l
1 ng / mL =1ug/L c'est la même chose

Dernière édition par Luciana le 19. Déc 2014, 17:30; édité 1 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Luciana
pinkhors ligne
Inscrit le: 21.05.10
Messages: 85
non spécifié
Message:

Message

 (p396818)
Posté le: 19. Déc 2014, 17:15
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : aghbalino
Répondre en citant

Bonjour,
en effet ce taux témoigne de l'existence de cellules thyroidiennes actives quelque part. je pense qu'il vaudra mieux procéder à une biopsie le plutôt possible. il faudra trouver un chirurgien qui a l'expérience de ce type d'interventions.

Vu que c'est la TG qui est élevé, vous pouvez être rassurée! les cellules thyroidiennes captent très bien l'iode radioactif qui les détruit complétement au niveau du corp entier, même en cas de métastases. donc, on vous proposera probablement l'rathérapie. de toute façon, attendons les résultats de la biopsie.

demande, par précaution, à faire une prise de sang pour vérifier le taux de calcitonine (marqueur du cancer médullaire) , comme ça on pourra éliminer la possibilité d'autres pathologies, même si la probabilité reste très très faible vu que c'est la TG qui augmente.

Surtout garde le moral, si jamais on te diagnostique un papillaire ou un vésiculaire, une seule cure d'iode suffit, généralement, pour se débarrasser complétement de la maladie.

A bientôt.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: pink
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p396858)
Posté le: 20. Déc 2014, 18:41
Répondre en citant

Bonjour
Ce matin j'ai vu l’endocrinologue ; elle est surprise par le taux élevé de la TG alors que j'ai subit une thyroïdectomie. Elle attend le début de la semaine pour contacter des spécialistes avant de pouvoir donner un diagnostique. pour l'instant elle m'a conseiller d'aller voir un traumatologue en vue d'une biopsie osseuse.
Est il possible d'avoir un taux élevé de TG après une thyroïdectomie ?
Y ' t-il des cas de ce genre ?
Et la TG peut elle être synthétisée en dehors de la thyroïde ??
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
Luciana
Cancer papillaire
Montréal
féminin
Message:

Message

 (p396865)
Posté le: 20. Déc 2014, 21:19
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : aghbalino
Répondre en citant

http://www.ftlpo.net/dossiers/2004/marqueurs/THYRO.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

et un autre dossier (2011) :

Citation:
Question:
a) How are Tg levels interpreted in regards to the clues they give to location of metastases? For example, at what level is it assumed that the spread has gone to the lungs; and at what level to bones?

b) In regards to new medications currently in clinical trials for advanced or aggressive differentiated thyroid cancer, which ones do you think are showing promise? By what mechanism do these medications work to decrease the progression of the disease?

Answer by Dr. Alice Cheng:
a) The thyroglobulin (Tg) level only provides us with a rough clue as to the location of the metastasis. Generally, in order of ascending Tg level, the sites of metastases are neck, mediastinum, lung and bone. However, citing any specific numbers is difficult. A 2004 study in the Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism reported wide ranges of prestimulated Tg levels but the median prestimulated Tg levels (ug/L) were 687 for bone, 34 for lung, 25 for mediastinum and 10 for neck. The highest reported prestimulated reading in the study was 65400 ug/L.

Answer by Dr. Shereen Ezzat:
a) Thyroglobulin (Tg) levels are used as a surrogate marker of differentiated thyroid tissue. Levels should decline to less than 2 following stimulation in the absence of any thyroid tissue such as following surgery and radioactive iodine ablation. Mildly elevated levels in the 2-10 range can indicate residual and/or recurrent disease of low volume. This is often disease which is small enough to evade detection by imaging studies. As levels increase from 10 to 100 the chances of detecting disease in the neck where lymph nodes capture the thyroid cancer cells increase. Levels can rise well into the thousands indicating wider invovlement. The exact site, however, cannot be asertained. Statistically speaking, such high levels typically indicate lung involvement. This can remain stable for many years without further progression. This latter feature must be cautiously interpreted in making therapeutic decisions which may or may not impact on disease progression (see the next question).

b) The new class of biologics for thyroid cancer fall into the category of tyrosine kinase inhibitors. These oral medications serve to interrupt key molecules involved in thyroid cancer progression. While they do not eradicate the disease, they serve to arrest tumor progression. More studies are now needed to determine when during the course of thyroid cancer disease should these agents be used, how, and for how long. Hopefully, the answers to these questions and the availability of even more effective agents will provide better treatments for patients with advanced thyroid cancer.

Answer by Dr. Michael Tamilia:
a) In an effort to answer this question I will assume that we are dealing with well-differentiated thyroid cancer (papillary, ptc or follicular, ftc), that our index patient has undergone primary therapy for thyroid cancer, and that there is no interference from Tg-antibodies. I am aware of two retrospective studies, one from Institute Gustave Roussy and one from Mount Sinai, NY, that report a good positive correlation between stimulated serum Tg levels and tumor burden. Basically, levels are higher among patients with ftc compared to ptc, macro -metastases vs micro metastases and local vs distant metastases these factors being equal, stimulated Tg are in the 10's with node mets, in the 100's with lung mets and in the 1000's with bone mets.

b) The tyrosine kinase inhibitors and antiangiogenic therapies show the most promise these agent are rarely tumorcidal but rather tumorstatic , in other words they may slow down progression of disease we have seen such an effect with sorafenib and sunitinib administered for compassionate use in several of our patients with advanced progressive metastatic disease
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Luciana
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p396944)
Posté le: 22. Déc 2014, 21:03
Répondre en citant

Bonsoir
J'ai visité la clinique "T" à Agadir pour savoir si on y réalise des biopsies sans ouverture c'est à dire guidées par scanner.
j'étais obligé de payer la consultation pour que leur traumatologue me réponde que malheureusement ce n'est pas possible.
Je viens d'avoir deux réponses de rabat où c'est possible. Je compte partir cette semaine.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p397102)
Posté le: 26. Déc 2014, 14:41
Répondre en citant

Bonjour Beate
Hier j'ai fait la biopsie, l'acte a duré environ 30 min sous anesthésie locale.
A la sortie je ne senti qu'une légère douleur qui s’accentuait avec la disparition de l’anesthésie. Ce matin je me repose la douleur est faible est supportable.
On m'a dit que les résultats de l'ANAPAT seront disponibles le mardi prochain, et en cas de réponse positive les recherches immuno suivront.

Je n'ai pas bien compris
Comme de tes message j'ai appris plus que les médecins m'ont expliqué Peux tu m'expliquer d'avantage

Merci
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
Luciana
Cancer papillaire
Montréal
féminin
Message:

Message

 (p397130)
Posté le: 26. Déc 2014, 19:08
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : aghbalino
Répondre en citant

Allo Si c'est positif ce qui veut dire que cette tumeur est une métastase de la thyroide,il feront les recherches de mutations .Cela veut dire qu'ils chercheront qu'elles sont les mutations qui se trouvent dans la tumeur, dans le but de donner un traitement ciblé
https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-.....yroid/research/?region=onLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Citation:
Mutation du gène BRAF

Un carcinome (cancer) papillaire de la thyroïde qui présente une mutation du gène BRAF est plus susceptible d’être agressif et d’avoir un risque plus élevé de récidive que celui qui n’a pas cette mutation. D’après un certain nombre d’études, analyser une tumeur afin de savoir si elle présente cette mutation génétique pourrait aider les médecins à confirmer le diagnostic de cancer de la thyroïde et à planifier le traitement ainsi que le suivi. D’autres études révèlent que la mutation du gène BRAF n’est peut-être pas utile pour établir le pronostic. Il faut donc effectuer d’autres recherches (JAMA Otolaryngology – Head & Neck Surgery, PMID 24030686; Annales d’Endocrinologie, PMID 22503804; Acta Cytologica, PMID 22156467; Cancer, PMID 21882184).

Citation:
MicroARN

Le microARN est une petite molécule d'ARN à simple brin. Les médecins croient qu’il régularise l'expression des gènes. Le microARN est plus souvent altéré dans les cellules cancéreuses que dans les cellules normales. Les scientifiques ont constaté que de détecter le microARN dans des prélèvements de sang et de tissu pourrait aider les médecins à diagnostiquer le cancer de la thyroïde et à trouver une récidive (Cancer, PMID 24301304, PMID 22006248; Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, PMID 22472564).
Profil d’expression génétique et études de microréseaux d’ADN

Des chercheurs évaluent le profil d’expression génétique et les études de microréseaux d’ADN comme outils diagnostiques du cancer. Les microréseaux permettent aux scientifiques d’analyser rapidement et précisément de nombreux gènes en une seule fois à l’aide de matériel spécialisé. Le profil d’expression génétique pourrait aider les médecins à différencier une tumeur non cancéreuse de la thyroïde d’une tumeur cancéreuse, en particulier quand il n’est pas possible de poser un diagnostic clair (BMC Medical Genomics, PMID 24099521; Thyroid, PMID 22280184).
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Luciana
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 45767
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p397133)
Posté le: 26. Déc 2014, 20:09
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : aghbalino
Répondre en citant

Bonjour,

Luciana a déjà bien expliqué : faire des analyses immuno-histochimiques permet de rechercher des mutations et donc des "cibles" pour un traitement médicamenteux ("thérapies ciblées").

Il n'est jamais facile, quand on se trouve devant une tumeur osseuse probablement cancéreuse, de savoir si c'est un cancer "primitif" ou la métastase d'un autre cancer (tumeur secondaire) - et si oui, de quel cancer. Dans ton cas, le fait que ta thyroglobuline soit élevée permet d'avoir une première idée, on soupçonne fortement un cancer de la thyroïde (sauf que, lors de ton opération, celui-ci n'a pas été vu, reste donc maintenant à savoir s'il s'agit d'une erreur - en reprenant les lames et en refaisant l'analyse, si c'est possible -), ou si le chirurgien avait laissé un tout petit bout et que les cellules cancéreuses se trouvaient pile dans ce petit bout restant ...)

J'ai trouvé quelques textes (assez techniques !) sur les métastases osseuses :

http://www.medecine.ups-tlse.fr/DCE.....umeurs_I_et_II_des_Os.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

http://www.rhumatologie.asso.fr/05-...../Revue75/75-4-Tubiana.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
La biopsie d’une métastase osseuse ne peut être lue qu’après une semaine de décalcification. L’image histologique reproduit plus ou moins fidèlement la tumeur originelle. C’est pourquoi on n’y recourra qu’en dernier ressort, si elle est facilement accessible, et s’il n’y a pas de métastase cutanée ou viscérale plus facilement biopsiable. Outre qu’elle confirme, s’il en était besoin, le diagnostic de métastase osseuse, écartant toute arrière pensée de lymphome, de myélome, de tumeur osseuse primitive, elle oriente le diagnostic vers le type du cancer originel : épithélioma glandulaire, épithélioma malpighien, plus rarement sarcome ou tumeur indifférenciée. Elle donne encore assez rarement le diagnostic précis du cancer originel, pouvant toutefois révéler des aspects caractéristiques d’hépatocarcinome,
de cancer du rein à cellules claires, de cancer vésiculaire de la thyroïde, ou de cancer à petites cellules.

L’apparition d’immuno-marqueurs spécifiques de plus en plus nombreux, augmente peu à peu les possibilités diagnostiques.


Citation:
3. Apport de l’examen pathologique

L’analyse histologique est essentielle pour confirmer le diagnostic
de métastases osseuses (m.o), pour identifier si possible la
tumeur primitive et parfois aider à la sélection du traitement. Elle
s’effectue en plusieurs étapes : étude morphologique, colorations
spéciales et surtout études immunohistochimiques lorsque
le type de prélèvement le permet. L’interprétation histologique
ne peut être effectuée qu’en la connaissance des données cliniques
et radiologiques systématiquement transmises avec le
prélèvement.

3.1. Méthodes de prélèvement

Les prélèvements percutanés sont réalisés à l’aiguille ou au
trocart sous le contrôle de la TDM. Toutes les structures osseuses
du tronc sont accessibles, l’abord des os longs requiert le plus
souvent un concours orthopédique.

Une coupe axiale TDM passant par la lésion osseuse est sélectionnée
et permet le choix du trajet de l’aiguille qui doit être le
plus court possible, en évitant les organes vitaux. Son introduction
est contrôlée par de nouvelles images TDM. L’aiguille
de cytologie (21G) est un matériel adéquat lorsque l’on vise
une fenêtre de lyse de la corticale ou en cas de corticale fragilisée
en regard d’une lésion lytique. L’analyse du matériel
cytologique requiert de la part du pathologiste une expertise
qui assure une excellente sensibilité à cette technique mais
limite son utilisation à quelques centres [21–24]). Un examen
cytologique extemporané, à l’aide d’une coloration rapide (Diff-
Quik®) permet de s’assurer lors du prélèvement, de la qualité
de la ponction, et de la renouveler si nécessaire. À partir de la
ponction, sont réalisées plusieurs lames d’étalement. L’analyse
cytologique permet de déterminer la catégorie tumorale, carcinome,
sarcome, lymphome et d’orienter vers un type particulier.
Une analyse immunohistochimique sur inclusion en cytobloc
d’une partie du matériel prélevé est possible et performante,
lorsque la cellularité est suffisante [25]. En cas de lésion condensante,
l’aiguille cytologique peut encore mais plus difficilement
forer la corticale fragilisée, mais plus dure, toutefois la pauvreté
cellulaire habituelle fait choisir préférentiellement un prélèvement
biopsique (trocart de Mazabraud, trocart de Laredo). Les
prélèvements osseux guidés rapportent du matériel en quantité
suffisante pour l’étude diagnostique dans 90% des cas de lésion
ostéolytique [7,20], de l’ordre de 75% dans les lésions sclérotiques
obligeant à recourir à la biopsie ouverte. Sa qualité est
déterminée par le choix du site de biopsie, qui doit concerner
des secteurs non nécrosés et représentatifs de l’ensemble de la
lésion et par le trajet de biopsie [7,20,26]. Son repérage est systématique
(si l’on suspecte une tumeur primitive osseuse) pour
permettre, en cas d’intervention chirurgicale ultérieure à visée
curative, son exérèse afin de prévenir les colonisations tumorales
le long du trajet. Les lésions très vascularisées peuvent nécessiter
une embolisation préalable afin de limiter les risques hémorragiques.
Il n’y a pas de contrôle extemporané de la représentativité
du prélèvement. Les prélèvements nécessitent une fixation (formol
tamponné), puis une décalcification et une inclusion en
paraffine, soit environ deux à trois jours de technique pour
obtenir les colorations standard (HES). Ainsi le choix du prélèvement,
cytologique ou biopsique, est décidé par l’opérateur
en fonction de la cible et de la difficulté de son abord, ainsi
que d’une orientation diagnostique éventuelle. Rarement une
biopsie chirurgicale est préférée, en cas de formes condensantes
peu cellulaires ou de lésions uniques faisant discuter le diagnostic
de tumeur primitive. Dans ce dernier cas, c’est la technique
de référence car elles nécessitent un volume biopsique important,
en raison de leur grande hétérogénéité histologique et de la
nécessité de conservation de fragments en tumorothèque.
(...)

3.4. Apport de l’immunohistochimie

Réalisable à partir de fragments (biopsies) ou cellules fixées
(cytoblocs) et inclus en paraffine, son recours est utile, outre la
reconnaissance du type et de l’origine de la tumeur, dans trois
autres circonstances.

3.4.1. Identifier les cellules tumorales

Celles-ci sont parfois très peu nombreuses et masquées par
la stroma réaction fibreuse et/ou par l’ostéoformation réactionnelle
en cas de métastase condensante, ce qui en rend
difficile, voire impossible, leur identification avec les colorations
habituelles (HES). Cette situation concerne principalement
l’adénocarcinome. L’utilisation d’une cytokératine permet de
révéler facilement les cellules tumorales, malgré leur faible
nombre.

3.4.2. Évaluer les facteurs prédictifs de réponse au
traitement

Cette étape concerne principalement le cancer du sein, le
choix d’une hormonothérapie et d’un traitement ciblé dirigé
contre l’oncoprotéine HER2 est conditionné par l’expression
de ces marqueurs par la tumeur. Leur recherche s’effectue
généralement par méthode immunohistochimique à partir de
la tumeur primitive. Toutefois, certaines études ayant comparé
l’expression des récepteurs hormonaux évalués de la tumeur initiale
et des métastases mettent à jour des différences, de l’ordre
de 10% pour les récepteurs hormonaux et de 5 à 10% pour
l’oncoprotéine HER2, ce qui fait conseiller leur analyse chaque
fois qu’il existe une discordance entre l’agressivité de la tumeur
primitive évaluée par ses facteurs pronostiques et le tableau
métastatique.

3.4.3. Tumeurs multiples

Avec l’amélioration du dépistage et des traitements, il n’est
plus rare qu’un patient développe successivement plusieurs
tumeurs primitives. En cas des localisations osseuses, il convient
de déterminer la tumeur primitive en cause. En complément de
l’étude des cytokératines, d’autres marqueurs tissulaires comme
le CA15.3, CA19.9, CA125 peuvent être utiles. Ainsi, leur
expression dans la métastase sera comparée à celles exprimées
dans les différentes tumeurs primitives. La tumeur causale sera
celle qui a la plus grande similitude morphologique et immunohistochimique
avec la métastase.

Bon, tout cela est très technique, et ne t'aide sans doute pas des masses ... et puis, pour l'instant, on ne peut qu'attendre les résultats, ensuite on en saura un peu plus !

As-tu déjà posé la question d'une éventuelle re-analyse de ta thyroïde, il faudra s'adresser à l'hôpital où tu as été opéré, demander si les tissus ont été conservés (pas certain, du moment qu'il n'y avait pas de cancer ?) ... As-tu gardé le rapport de l'analyse anatomo-pathologique de l'époque ? Cela servira à constituer un dossier, avec l'aide des médecins qui te suivent maintenant - je pense que Pink pourra sans doute te renseigner sur la démarche à suivre.

J'espère que tu en sauras vite plus, pas seulement sur la nature de la tumeur (puisqu'on est déjà quasiment certain qu'elle vient de la thyroïde), mais surtout sur les traitements proposés !

A bientôt, je t'embrasse, bon courage pour cette attente !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
aghbalinohors ligne
Inscrit le: 24.10.09
Messages: 70
Thyroïde
Agadir - oujda - maroc
féminin
Message:

Message

 (p397134)
Posté le: 26. Déc 2014, 20:26
Répondre en citant

Bonsoir
Merci beaucoup de vos message Beate et luciana Vos messages me sont d'une importance capitale.
Si j'ai bien compris l'anapat de la biopsie osseuse va permettre de savoir si cancer il y a mais il est plus difficile de déterminer sa nature donc son origine à partir de la biopsie osseuse qu'à partir des anciens prélèvements.
Demain je vais me rendre au labo qui m'avait fait l'anapat en 2012 dans l'espoir de retrouver les lames en vue d'une ré-examination.

Merci
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: aghbalino
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Page 2 sur 7
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
imprimer le sujet: lesion sacroilliaque après thyroidectomie totale
Sujet: 

lesion sacroilliaque après thyroidectomie totale

dans le forum: 

Répondre au sujet lesion sacroilliaque après thyroidectomie totale Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer lesion sacroilliaque après thyroide...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com