Précédent
Index du Forum Autres forums Covid-19 COVID-19 : Informations générales, ...
Sujet: [url=t60997] 

COVID-19 : Informations générales, sites officiels

[/url].
dans le forum: 
Page 4 sur 5
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet COVID-19 : Informations générales, sites officiels Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 47458
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageIndemnisation des parents si enfant positif

 (p546726)
Posté le: 05. Sep 2021, 09:55
Répondre en citant

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/garde-d-enfant-le-gouvernement-harmonise-les-regles-d-indemnisation-entre-parents-vaccines-ou-non-contre-le-covid-19_4759217.html

Citation:
Garde d'enfant : le gouvernement harmonise les règles d'indemnisation entre parents vaccinés et non vaccinés contre le Covid-19

Même régime, quel que soit le statut vaccinal. Les règles d'indemnisation des salariés contraints de garder leurs enfants diagnostiqués positifs au Covid-19, qui privilégiaient paradoxalement les non-vaccinés, ont été harmonisées, a annoncé vendredi 3 septembre le ministère du Travail dans un communiqué.

Jusqu'ici, les salariés n'ayant pas de schéma vaccinal complet et qui sont parents d'enfants atteints du Covid pouvaient se déclarer en arrêt de travail pendant une semaine et bénéficier d'une indemnité journalière équivalente, sous certaines conditions, à 90% du salaire brut.

Cette possibilité n'était plus ouverte aux salariés complètement vaccinés, car ils n'étaient plus considérés par l'Assurance-maladie comme "cas contact". Ces derniers devaient par conséquent se tourner vers leur employeur et obtenir soit d'être placés en activité partielle (indemnisée à 70% du brut), soit de bénéficier d'un congé enfant malade, soit de télétravailler pour les postes qui le permettent.

Une indemnisation ouverte à un seul des deux parents du foyer

"Dès aujourd'hui, le parent d'un enfant déclaré Covid pourra bénéficier des indemnités journalières dérogatoires, sans délai de carence, avec un complément employeur, et ce qu'il soit vacciné ou non. Cette indemnisation est ouverte à un seul des deux parents du foyer, lorsqu'il ne peut pas télétravailler", précise le ministère.

"Dans un premier temps, la plateforme de contact tracing de l'Assurance-maladie contactera directement les parents concernés pour leur délivrer un arrêt de travail et les indemnités journalières. Puis, d'ici un mois, les parents concernés pourront bénéficier d'indemnités journalières en déclarant directement leur arrêt de travail sur le téléservice declare.ameli.fr.", ajoute le ministère.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Indemnisation des parents si enfant positif
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 47458
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageCOVID-19 : Arrêt maladie personnes a risque, nouveau décret

 
Posté le: 09. Sep 2021, 11:44
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : bobette, shannon
Répondre en citant

Information reçue à l’instant de France Assos Santé :

Le décret prévoyant les nouvelles dispositions concernant le chômage partiel pour les personnes à risque de développer des formes graves de covid est paru ce jour : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044030573Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Les dispositions entreront en vigueur le 27 septembre, les certificats d’isolement actuels seront donc caduques à compter du 26 septembre au soir et il sera nécessaire d’en faire établir un nouveau.

Les nouvelles dispositions prévoient 3 cas de figures :

I) Droit au chômage partiel avec 3 conditions cumulatives remplies :

1° Etre dans l'une des situations suivantes :

a) Etre âgé de 65 ans et plus ;
b) Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d'accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
c) Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
d) Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d'une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d'apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
e) Présenter une insuffisance rénale chronique sévère ;
f) Etre atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
g) Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
h) Etre atteint d'une immunodépression congénitale ou acquise, non sévère :

- médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
- infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
- consécutive à une greffe d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;

i) Etre atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
j) Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;
k) Etre au troisième trimestre de la grossesse ;
l) Etre atteint d'une maladie du motoneurone, d'une myasthénie grave, de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, de paralysie cérébrale, de quadriplégie ou hémiplégie, d'une tumeur maligne primitive cérébrale, d'une maladie cérébelleuse progressive ou d'une maladie rare ;
m) Etre atteint de trisomie 21 ;

+ 2° Etre affecté à un poste de travail susceptible de les exposer à de fortes densités virales ;

+ 3° Ne pas pouvoir ni recourir totalement au télétravail, ni bénéficier des mesures de protection renforcées prévues (voir plus bas)


II) Droit au chômage partiel avec 2 conditions cumulatives remplies

1° Etre dans l'une des situations suivantes :

- avoir reçu une transplantation d'organe ou de cellules souches hématopoïétiques ;
- être sous chimiothérapie lymphopéniante ;
- être traités par des médicaments immunosuppresseurs forts, comme les antimétabolites (cellcept, myfortic, mycophénolate mofétil, imurel, azathioprine) et les AntiCD20 (rituximab : Mabthera, Rixathon, Truxima) ;
- être dialysés chroniques ;
- au cas par cas, être sous immunosuppresseurs sans relever des catégories susmentionnées ou être porteur d'un déficit immunitaire primitif ;

+ 2° Ne pas pouvoir recourir totalement au télétravail.


III) Droit au chômage partiel

Pour toutes les personnes à risque relevant de l’une des 2 listes précédentes, qui présentent un certificat médical qui justifie d’une contre-indication médicale à la vaccination et qui ne peuvent recourir totalement au télétravail ni bénéficier des mesures de protection renforcées prévues.


Les mesures renforcées devant être mises en œuvre pour l’ensemble des personnes concernées par ces dispositions sont :

a)L'isolement du poste de travail, notamment par la mise à disposition d'un bureau individuel ou, à défaut, son aménagement, pour limiter au maximum le risque d'exposition, en particulier par l'adaptation des horaires ou la mise en place de protections matérielles ;

b) Le respect, sur le lieu de travail et en tout lieu fréquenté par la personne à l'occasion de son activité professionnelle, de gestes barrières renforcés : hygiène des mains renforcée, port systématique d'un masque de type chirurgical lorsque la distanciation physique ne peut être respectée ou en milieu clos, avec changement de ce masque au moins toutes les quatre heures et avant ce délai s'il est mouillé ou humide ;

c) L'absence ou la limitation du partage du poste de travail ;

d) Le nettoyage et la désinfection du poste de travail et des surfaces touchées par la personne au moins en début et en fin de poste, en particulier lorsque ce poste est partagé ;

e) Une adaptation des horaires d'arrivée et de départ et des éventuels autres déplacements professionnels, compte tenu des moyens de transport utilisés par la personne, afin d'y éviter les heures d'affluence ;

f) La mise à disposition par l'employeur de masques de type chirurgical en nombre suffisant pour couvrir les trajets entre le domicile et le lieu de travail lorsque la personne recourt à des moyens de transport collectifs.



Ø Les personnes concernées par ces cas de figure qui souhaitent bénéficier du chômage partiel devront présenter à l’employeur un certificat médical justifiant de leur éligibilité à ces dispositions. Si l’employeur estime que les mesures de protection renforcées sont bien mises en œuvre, il peut saisir le médecin du travail qui statuera sur celles-ci, en attendant son avis le salarié est placé en chômage partiel.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate COVID-19 : Arrêt maladie personnes a risque, nouveau décret
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 47458
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessagePrise en charge des tests Covid à partir du 15 octobre 2021

 
Posté le: 10. Oct 2021, 14:12
Répondre en citant

https://solidarites-sante.gouv.fr/I.....harge_test_-_08102021.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
Quels tests permettront l’obtention d’un passe sanitaire ?

- Un résultat de test négatif constituera toujours une preuve utilisable pour l’obtention d’un passe sanitaire.
- Les tests RT-PCR et les tests antigéniques continueront à être reconnus, dans la limite actuelle de leur durée de validité de 72h.
- En revanche, à compter du 15 octobre, les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne seront plus reconnus comme preuve pour le passe sanitaire. Ce dispositif avait en effet été déployé temporairement au cours de l’été, afin d’accompagner l’extension de l’utilisation du passe sanitaire.
- Les autotests réalisés sans supervision restent accessibles pour un suivi individuel mais ne donneront toujours pas accès au passe sanitaire.

Quels seront les cas de prise en charge des tests ?

À partir du 15 octobre 2021, afin de maintenir un accès facilité au dépistage pour les personnes symptomatiques ou contact à risque, continueront à bénéficier d’une prise en charge les personnes :
- ayant un schéma vaccinal complet ou une contre-indication à la vaccination ;
mineures ;
- identifiées dans le cadre du contact-tracing fait par l’Assurance maladie ;
- concernées par des campagnes de dépistage collectif, organisées par les Agences régionales de santé ou au sein des établissements de l’éducation nationale par exemple ;
- présentant une prescription médicale ;
- ayant un certificat de rétablissement de moins de six mois.

Outre-mer : Afin de tenir compte des spécificités des territoires d’outre-mer, notamment en matière de situation sanitaire et d’offre de soin, l’application de la fin de la gratuité des tests y sera adaptée :
→ En Guyane, en Martinique et en Guadeloupe, la fin de la gratuité des tests interviendra à la date de fin de l’Etat d’urgence sanitaire.
→ À Mayotte, le dispositif de fin de remboursement des tests ne s’appliquera pas pour le moment du fait de la fragilité du système de dépistage local.


Quel sera le prix des tests ?

À partir du 15 octobre 2021, la réalisation d’un test sera, de principe, à la charge
de la personne.
Les prix à régler seront identiques à ceux actuellement pris en charge par l’Assurance maladie. Ils varient en fonction du type de test (RT-PCR ou test antigénique), du professionnel qui les réalise, du jour et du lieu où ils sont effectués (semaine/dimanche, domicile/cabinet, métropole ou outre-mer etc.).
Ainsi :
→ Pour les tests RT-PCR, réalisés par des laboratoires de biologie médicale, le tarif
de référence sera de 43,89 euros.
→ Pour les tests antigéniques (TAG), le tableau ci-dessous présente les différents
cas de figure : (entre 22et 30€… 45€ chez un médecin ou une sage-femme, prix de la consultation compris)

Quels justificatifs présenter pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie ?

Pour continuer à bénéficier de la prise en charge d’un test par l’Assurance maladie,
les personnes devront présenter une des preuves suivantes :
-un certificat de vaccination, de contre-indication vaccinale ou de rétablissement, sous forme de QR-Code (papier ou numérique par exemple via l’application TousAntiCovid). Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve via TAC Vérif ;
- une pièce d’identité pour les mineurs ;
- un justificatif de contact à risque (mail ou SMS) envoyé par l’Assurance maladie pour une prise en charge au 1er et au 7ème jours. Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve en consultant les données de Contact-Covid ;
- une prescription médicale délivrée par un médecin ou une sage-femme1, valable 48h2 et non-renouvelable.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Prise en charge des tests Covid à partir du 15 octobre 2021
patrick29hors ligne
Inscrit le: 16.06.19
Messages: 74
Message:

Message

 (p547302)
Posté le: 10. Oct 2021, 20:54
Répondre en citant

Les infos ne disent pas comment on fait si on doit aller en consultation à l’hôpital.

Ce qui est mon cas prochainement.
Je vais devoir payer un test de ma poche ?
D'après le pharmacien à qui j'ai posé la question oui.
Mon médecin généraliste est resté sans réponse sur cette question.

Tout bonnement inadmissible et pur chantage à la vaccination.

Ou est l'égalité des soins dans tout ça ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: patrick29
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 4339
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p547325)
Posté le: 12. Oct 2021, 02:18
Répondre en citant

patrick29 a écrit:
Les infos ne disent pas comment on fait si on doit aller en consultation à l’hôpital.

Ce qui est mon cas prochainement.
Je vais devoir payer un test de ma poche ?
D'après le pharmacien à qui j'ai posé la question oui.
Mon médecin généraliste est resté sans réponse sur cette question.

Tout bonnement inadmissible et pur chantage à la vaccination.

Ou est l'égalité des soins dans tout ça ?


A priori, sauf exception, les tests sont payants :

"À partir du 15 octobre 2021, la réalisation d’un test sera, de principe, à la charge de la personne."
"Pour continuer à bénéficier de la prise en charge d’un test par l’Assurance maladie, les personnes devront présenter une des preuves suivantes :
- un certificat de vaccination, de contre-indication vaccinale ou de rétablissement, sous forme de QR-Code (papier ou numérique par exemple via l’application TousAntiCovid). Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve via TAC Vérif ;
- une pièce d’identité pour les mineurs ;
- un justificatif de contact à risque (mail ou SMS) envoyé par l’Assurance maladie pour une prise en charge au 1er et au 7ème jours. Le professionnel de santé pourra vérifier l’authenticité de la preuve en consultant les données de Contact-Covid ;
- une prescription médicale délivrée par un médecin ou une sage-femme, valable 48h et non-renouvelable."

ÉVOLUTION DE LA PRISE EN CHARGE DES TESTS DE DÉPISTAGE DU COVID
À PARTIR DU 15 OCTOBRE 2021

https://solidarites-sante.gouv.fr/I.....harge_test_-_08102021.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

" Concernant les établissements de santé et les services de santé, le "pass sanitaire" doit être présenté lors de leur admission par les personnes accueillies pour des soins programmés, ainsi que par les personnes les accompagnant ou leur rendant visite. Il est par ailleurs prévu, lorsque la présentation du "pass sanitaire" est de nature à empêcher l’accès aux soins du patient dans des délais utiles à sa bonne prise en charge, que le chef de service ou, en son absence, un représentant de l’encadrement médical ou soignant, puisse prendre la décision de déroger à cette obligation."
Le "pass sanitaire" dans les établissements sanitaires et médico-sociaux
https://solidarites-sante.gouv.fr/g.....itaires-et-medico-sociauxLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Tout savoir sur le passe sanitaire
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15121Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


Personnellement, comme je dois prochainement me rendre dans un centre anti-cancer, pas le choix si je veux être soignée... Vous allez sans doute me trouver égocentrique... Mais j'espère, pour ma propre sauvegarde, que ce centre (où viennent en consultation des gens très fragiles ou immunodéprimés, donc le vaccin ne fonctionne pas bien chez eux, malheureusement), prend toutes les précautions raisonnablement possibles pour diminuer les risques qu'on me contamine à l'intérieur de l'hôpital.
Les gestes-barrière, les masques (correctement portés), les tests, la vaccination ne sont pas des instruments parfaits, mais ils freinent la circulation du virus.
Et lorsqu'ils sont cumulés, on peut espérer que les malades qui viennent se faire soigner dans mon centre anti-cancer (et sont souvent immunodéprimés) ne vont pas en plus choper ce fichu virus parce que d'autres ...........
J'espère bien que le vigile a reçu des consignes de l'administration de l'hôpital et prend au sérieux la nécessité de contrôler ce qui est contrôlable en matière de précautions.
N'est-ce pas le minimum d'égalité des soins que moi ou d'autres (surtout les malades qui se battent contre leur cancer) peuvent exiger de leur hôpital ? Ou est-ce trop demander ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
patrick29hors ligne
Inscrit le: 16.06.19
Messages: 74
Message:

Message

 (p547327)
Posté le: 12. Oct 2021, 04:51
Répondre en citant

La question porte sur le déremboursement et non pas sur la sécurité sanitaire.

Aller consulter un spécialiste à l’hôpital n'est pas un "loisir" et donc je ne considère pas cela comme un test de confort. Et quand on a des revenus modestes payer 45 euros pour un test c'est une semaine de nourriture pour une personne.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: patrick29
Brittanyhors ligne
Inscrit le: 23.12.16
Messages: 297
Thyroidite auto-immu...
féminin
Message:

Message

 (p547331)
Posté le: 12. Oct 2021, 07:45
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : shannon
Répondre en citant

pour aller à l'hopital, il faut souvent un test covid que l'on soit vacciné ou non.
j'ai eu 2 exemples récents pour des proches completement vaccinés.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Brittany
shannon
Avatar

Message:

Messagetest Patrick

 (p547342)
Posté le: 12. Oct 2021, 22:38
Répondre en citant

Patrick moi aussi je dois aller à l'hôpital, et en pneumo.....

donc soit je ferai un test antigénique à 22e, de ma poche
soit je me le ferai prescrire par mon médecin généraliste et donc c'est ma sécu qui prendra en charge.

j'espère qu'un vacciné passant par là ne va pas me contaminer car là je suis très fragile.

tu te fais prescrire ton test, moyen le + sùr de connaitre son statut virologique au présent, et tu navigues à l'hopital avec masque et gel

je te souhaite le meilleur à venir pour ta santé magician

_________________
Vivre avec des-espoirs
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: shannon test Patrick
Brittanyhors ligne
Inscrit le: 23.12.16
Messages: 297
Thyroidite auto-immu...
féminin
Message:

Message

 (p547344)
Posté le: 12. Oct 2021, 23:09
Répondre en citant

shannon, patrick, je ne comprends pas.
vous devez allez voir un medecin à l'hopital et ils ne vous fournissent pas d'ordo pour faire un test??!

comme dit patrick, c'est contraire à l'obligation de soins.
c'est qd même choquant de devoir voir son medecin traitant pour 1 test.
en plus il faut une ordo de moins de 48h?
ça me dépasse....
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Brittany
shannon
Avatar

Message:

Message

 (p547346)
Posté le: 12. Oct 2021, 23:34
Répondre en citant

coucou Brittany

les choses vont s'affiner j ose le penser

prescription MG out
délai 48h idem donc

peut-être simplement montrer sa convocation hôpital au pharmacien pour faire son test.............

enfin,ce serait + pratique et économiserait un remboursement consultation MG à notre système de soins...........
sans compter une économie d'énergie pour les patients......


Freunde

_________________
Vivre avec des-espoirs
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: shannon
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 4339
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p547365)
Posté le: 13. Oct 2021, 23:36
Répondre en citant

@patrick29, @shannon, le mieux c'est de contacter le secrétariat du service où vous devez vous rendre et leur demander quelle est la procédure prévue pour les non-vaccinés...

shannon, tu as raison, personne ne devrait baisser la garde, passe sanitaire ou non, vacciné ou non, tout le monde doit continuer les gestes barrière, masque, aération etc, et ne pas multiplier à l'infini les interactions comme si de rien n'était.
Certains sont faussement rassurés par leur vaccination ou par un test négatif.

En effet, si le vaccin diminue notablement la transmission, il ne la supprime pas.
Et pour ce qui est des tests :
Citation:
La charge virale (quantité de virus dans un prélèvement donné) varie dans le temps. Les tests PCR peuvent donner des faux négatifs quand la quantité de virus est trop faible pour être détectée, par exemple en tout début d'infection ou après 8 à 10 jours d'évolution car le virus n'est plus alors présent dans le nez.
https://www.vidal.fr/maladies/voies.....-covid-19/diagnostic.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 4339
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

MessagePrise en charge des tests de dépistage pour soins

 (p547482)
Posté le: 20. Oct 2021, 00:21
Répondre en citant

Mises à jour

L'Arrêté du 1er juin 2021 prescrivant les mesures générales nécessaires à la gestion de la sortie de crise sanitaire a été modifié, notamment en ce qui concerne la prise en charge de tests.

En particulier :

Citation:
Article 24 Modifié par Arrêté du 14 octobre 2021 - art. 1

I.-Par dérogation à l'article L. 6211-10 du code de la santé publique et à l'article L. 162-13-2 du code de la sécurité sociale, peuvent bénéficier d'un examen de dépistage ou d'un test de détection du SARS-CoV-2 inscrit à la nomenclature des actes de biologie médicale, pris en charge par l'assurance maladie obligatoire :
[...]
2° Sur prescription médicale :
[...]
b) En cas de soins programmés, pour un examen ou un test à réaliser dans les soixante-douze heures précédant la date de l'intervention ; l'ordonnance de prescription mentionne la date de l'intervention ;
c) A titre exceptionnel, et dans l'intérêt de la protection de la santé, pour les femmes enceintes et les membres restreints de la famille avec lesquels elles résident ou sont en contact fréquent, sur prescription de la sage-femme d'un examen de dépistage ou un test de détection du SARS-CoV-2 inscrit à la nomenclature des actes de biologie médicale.
https://www.legifrance.gouv.fr/loda.....T000043575801/2021-10-20/Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Voir aussi l'essentiel sur les tests :
Fin de la gratuité systématique des tests PCR et antigéniques le 15 octobre 2021
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15235Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette Prise en charge des tests de dépistage pour soins
patrick29hors ligne
Inscrit le: 16.06.19
Messages: 74
Message:

Message

 (p547483)
Posté le: 20. Oct 2021, 05:30
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : shannon
Répondre en citant

J'ai pu finalement me rendre à ma consultation à l’hôpital mais j'ai du demander une ordonnance à mon MG pour passer le test avant.

Montrer la convocation au pharmacien ne suffit pas pour être pris en charge.

Donc une visite de MG en plus pour la sécu..
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: patrick29
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 3422
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

MessageDéfenseur des droits

 (p547505)
Posté le: 20. Oct 2021, 18:07
Répondre en citant

Citation:
Alors que le projet de loi « portant diverses dispositions de vigilance sanitaire » est débattu aujourd’hui à l’Assemblée nationale, la Défenseure des droits maintient ses points d’alerte sur le risque que des mesures d’exception s’inscrivent dans la durée et rappelle que toute mesure portant atteinte aux libertés doit être adaptée, nécessaire et proportionnée à l’objectif poursuivi.


https://www.defenseurdesdroits.fr/f.....limpact-sur-les-droits-duLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki Défenseur des droits
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Page 4 sur 5
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
imprimer le sujet: COVID-19 : Informations générales, sites officiels
Sujet: 

COVID-19 : Informations générales, sites officiels

dans le forum: 

Répondre au sujet COVID-19 : Informations générales, sites officiels Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You can post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Autres forums Covid-19 COVID-19 : Informations générales, ...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com