Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Grossesse Maladies de la thyroïde et grossesse
Sujet: [url=t2449] 

Maladies de la thyroïde et grossesse

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Maladies de la thyroïde et grossesse Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 47088
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageMaladies de la thyroïde et grossesse

 (p12718)
Posté le: 26. Jan 2005, 00:13
Répondre en citant

Bonjour,

je viens d'avoir quelques nouveaux échanges très instructifs avec l'endocrinologue anglais dont je vous avais déjà parlé, rencontré au congrès d'Istanbul, et qui m'a récemment envoyé son résumé sur le traitement T3/T4. En fait, il n'est PAS anglais, mais d'origine grecque ... mais il travaille à l'hôpital de Newcastle, donc, pour simplifier, je l'avais appelé "un grand ponte anglais" dans mon premier message (mon "coup de gueule" en direct d'Istanbul) - message qu'il a apparemment lu dans le forum, puisqu'il signe maintenant ses messages "un grand ponte anglais" (en français dans le texte) ... comme quoi, il faut toujours surveiller ses paroles ! Embarassed

Crichine a eu l'amabilité de traduire nos échanges, qui seront certainement intéressants pour toutes les futures mamans du forum !

A bientôt !

Beate


----Message d'origine-----
De : Beate Bartès
Envoyé : lundi 17 janvier 2005 21:47
À : Petros.Perros
Objet : Thyroid disease and pregnancy

Bonjour Petros,

Une jeune femme souffrant de la maladie de Basedow vient de me demander, sur mon forum, si je connaissais les risques qu'encourent les bébés de femmes atteintes d'une maladie de la thyroïde, particulièrement de maladies auto-immunes (Hashimoto, Basedow).
Et elle m'a parlé de l'étude suivante (Angleterre, 2002) : Wolfberg, Adam J. and David A. Nagey, "Maladie de la thyroïde durant la grossesse et anomalies congénitales subséquentes."

Apparemment, ils auraient trouvé un risque accru de malformations, problèmes cardiaques… en particulier chez les enfants de femmes souffrant d'hypothyroïdie. Je savais que l'hypothyroïdie est très dangereuse pour le développement du cerveau, mais je n'avais jamais entendu dire que cela pouvait causer des malformations physiques, ce qui semble grave (ils parlent d'environ 18% des enfants, l'étude concerne une centaine de femmes environ…). En savez-vous plus sur cette étude, y a-t-il eu d'autres études depuis et ont-elles donné les mêmes résultats ?

Et aussi une autre question concernant la grossesse : à quelle fréquence une femme enceinte sans thyroïde doit-elle faire pratiquer une analyse sanguine ? Toutes les 4 semaines ? De combien augmentez-vous habituellement la thyroxine durant la grossesse ? Y a-t-il des indications particulières pour les femmes qui ont eu un cancer thyroïdien (leur TSH doit-elle toujours rester en-dessous de 0,1) ?

Merci beaucoup pour toutes vos informations sur ce sujet.
Meilleures salutations.

Beate
Forum "Vivre sans thyroïde"


-----Message d'origine-----
De : Petros.Perros
Envoyé : samedi 22 janvier 2005 09:26
À : Beate Bartès
Objet : RE: maladies de la thyroïde et grossesse

Chère Beate,

J'ai eu connaissance de l'étude de Wolfberg and Nagey. Elle a été présentée lors d'un congrès il y a 3 ans, mais, à ma connaissance, n'a jamais été publiée dans une revue médicale avec comité de lecture. Personnellement, je n'ai pas confiance dans leurs données. Laissez-moi vous expliquer pourquoi. Pour qu'une étude soit présentée dans un congrès, les auteurs doivent seulement proposer un bref résumé de leurs résultats au comité de sélection. Ainsi, il n'est donc pas possible de juger de la qualité scientifique de l'étude. Par conséquent, les critères d'acceptation des soumissions dans les congrès sont très libéraux. La finalité de ces rencontres est de permettre à d'autres scientifiques ou médecins de prendre connaissance d'études, qui ne sont pas forcément achevées, et de leur permettre ainsi d'être au courant de ce qui est en cours dans leur domaine de compétence. Habituellement, quand l'étude est achevée, les auteurs soumettent les données complètes à un journal scientifique, pour publication. Les critères pour la publication dans les revues spécialisées sont très stricts et l'étude est passée sérieusement au crible par plusieurs spécialistes reconnus dans le domaine. Ceci est essentiel, afin que seules des recherches de qualité soient publiées et que les inepties, qui ne valent pas qu'on perde son temps à les lire, soient écartées (et il en circule pas mal).

L'étude de Wolfberg and Nagey, 3 ans après son annonce, n'a toujours pas été publiée. Bien que je ne sache pas précisément pourquoi, on peut néanmoins supposer qu'ils ont tenté de la publier mais que leurs données ne sont pas fiables. Il peut y avoir de nombreuses raisons plausibles à cela. L'une des plus communes, est que la sélection était faussée. Par exemple quand un centre est connu pour traiter avec succès des femmes ayant un passé obstétrical difficile (grossesses à risques quelles qu'en soient les raisons) et que toutes les femmes dans ce cas y sont par conséquent dirigées. Si elles ont une histoire de maladie thyroïdienne, il est aisé de faire l'erreur d'attribuer les complications obstétricales à la thyroïde. D'autre part, il existe des études antérieures sur des centaines de femmes ayant des maladies de la thyroïde qui n'ont pas montré d'augmentation du risque (je peux vous envoyer les références si vous le souhaitez). C'est aussi l'expérience de nombreux centres, y compris le nôtre, qui ont depuis de nombreuses années l'expérience du suivi de femmes enceintes souffrant de maladies de la thyroïde. Par conséquent, je pense vraiment qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter et j'espère que vous transmettrez ce message rassurant à votre amie.

A propos du traitement de substitution pendant la grossesse.
La plupart des femmes qui prennent de la thyroxine ont besoin d'en prendre plus durant le premier trimestre, et dans mon cabinet, ainsi que dans d'autres centres, nous le faisons de manière préventive, c'est à dire que nous augmentons la dose de thyroxine peu de temps après la confirmation de la grossesse, plutôt que d'attendre la baisse des taux d'hormones thyroïdiennes. L'augmentation de la dose dépend des causes de l'hypothyroïdie sous-jacente. Si la patiente n'a pas de thyroïde (après thyroïdectomie totale), elle aura besoin d'environ 50% de dose supplémentaire. Si elle a Hashimoto, c'est généralement moins (autour de 25%). La plupart des femmes qui prennent de la thyroxine pour une hypothyroïdie sub-clinique n'ont pas besoin de changer la dose.

Pour les femmes enceintes qui ont un passé de cancer thyroïdien, il est raisonnable de garder la TSH en-dessous de 0,1, comme pour celles qui ne sont pas enceintes. Mais une courte période de non-suppression de la TSH, chez une patiente à bas risque, n'est pas alarmante.

En ce qui concerne la fréquence des contrôles de la fonction thyroïdienne durant la grossesse, les bilans sanguins doivent être faits dès qu'une femme commence à essayer de concevoir ou dès que le test de grossesse est positif. Si la dose de thyroxine est augmentée de façon préventive (comme mentionné plus haut), des bilans toutes les 6 semaines à 2 mois sont appropriés. Si le praticien qui suit la patiente choisit de ne pas suivre cette voie, un contrôle une fois par mois, plus particulièrement au cours des 3 premiers mois, est recommandé.
Il va sans dire que, comme toute femme qui souhaite une grossesse, elles ont besoin d'un apport en acide folique, et si elles sont fumeuses, elles doivent stopper la cigarette.

J'espère que tout ceci sera utile.
Meilleurs vœux d'"un grand ponte anglais" (sic, en français dans le texte)

Dr Petros Perros BSc, MBBS, MD, FRCP
Endocrine Unit - Freeman Hospital - Newcastle upon Tyne

Voici les textes en anglais :

Citation:
---Message d'origine-----
De : Beate Bartès
Envoyé : lundi 17 janvier 2005 21:47
À : Petros.Perros
Objet : Thyroid disease and pregnancy


Hello Petros,

A young lady in my bulletin board, suffering from Graves' disease, just asked me if I knew anything about the risks for the babies of women with thyroid disease, especially with autoimmune disease (Hashimoto, Graves).

And she told me about the following study (2002) : Wolfberg, Adam J. and David A. Nagey, "Thyroid Disease During Pregnancy and Subsequent Congenital Anomalies."

Apparently, they found an increased risk of malformations, heart problems ..., especially for the children of women with hypothyroidism ?

I knew that hypothyroidism is very dangerous for the development of the brain, but I had never heard it could also cause physical malformations, this sounds very serious (they speak about 18% of the babies, the study concerned a bit more than 100 women ...)

Do you know more about this study, have there been other studies since, did they give the same results ?

By the way, another question concerning pregnancy : how often should a woman without thyroid gland have a blood analysis, every 4 weeks ? How much do you usually increase the thyroxine during pregnancy ? Are there any special indications for woman who have had thyroid cancer (must their TSH remain beyond 0,1 all the time) ?

Thank you very much for any information !

Best regards !

Beate
Forum "Vivre sans thyroïde"


-----Message d'origine-----
De : Petros.Perros
Envoyé : samedi 22 janvier 2005 09:26
À : Beate Bartès
Objet : RE: Thyroid disease and pregnancy


Dear Beate,
I am aware of the study by Wolfberg and Nagey. It was reported in a meeting 3 years ago, but has not been published in a peer-reviewed medical journal as far as I know. Personally I don't have confidence in their data. Let me explain why. For a study to be presented in a meeting, the authors only have to submit a brief summary of their findings to the selection committee. As such therefore it is not possible to judge the scientific quality of the study. So the criteria for accepting such submissions in a meeting are fairly liberal. The purpose of such meetings is to make other scientists or doctors aware of studies that may not have yet been completed and so bring them up to date with what is on the go in the field. Once a study is completed, the authors usually will try and submit the complete data to a scientific journal for publication. The criteria for publication in journals are very strict and the study goes through a very stringent process of peer-review by several referees. This is essential so that only good quality research reaches publication and the rubbish which is not worth reading (and there is plenty of it around)is filtered out. The study by Wolfberg and Nagey three years on from the announcement in the meeting remains unpublished. Although I don't know why, one can make a good guess that they have tried to publish it, but their data are unreliable. There are numerous possible reasons for that, a common one is selection bias, for instance when a centre is known for its success in dealing with women with a bad obstetic history (ie the pregnancy is high risk for whatever reason), then women with complicated problems tend to be referred to that centre. If they also happen to have a previous history of thyroid disease, it is easy to make the mistake of attributing obstetric complications to the thyroid. On the other hand there are previous studies involving hundreds of women with thyroid disease which show no increased risk (I can send you the references if you want). This is also the experience of many
centres including ours who have many years' experience of following women with thyroid disease through pregnancy. So I feel very stronly that there is no need to be concerned and I hope you will pass on this reassuring message to your friend.

About thyroid replacement and pregnancy. Most pregnant women on thyroxine need more usually in the first trimester and I and some other centres do this prospectively, that is we increase the dose of thyroxine shortly after confirmation of pregnancy rather than wait for the thyroid hormone levels to drop first. The amount by which the dose is increased depends on what the underlying cause of the hypothyroidism is. If the patient has no thyroid (after total thyroidectomy), they will need on average a 50% increase in dose. If it is Hashimoto's it tends to be less (around 25%). Most women on thyroxine because of subclinical hypothyroidism do not need any change in dose.

For pregnant women who have a history of thyroid cancer it is reasonable to keep the TSH below 0.1 as in the non-pregnant situation, although a short period of non-suppressed TSH in a low risk patient is not something to get anxious about.

With regard to frequency of monitoring of thyroid function during pregnancy, blood tests need to be done as soon as a woman begins to try to conceive or as soon as she has s positive pregnancy test. If the dose of thyroxine is increased prospectively (as I described earlier) then blood tests once every 6 weeks to 2 months is adequate; if the physician who is supervising the patient elects not to act in that way then once a month especially in the first 3 months of pregnancy is advisable.

It goes without saying that like every other woman wishing to become pregnant, they need to take folic acid supplements and if they are smokers to quit.

I hope the above is useful

Best wishes,

From "un grand ponte anglais"

Dr P Perros BSc, MBBS, MD, FRCP
Endocrine Unit
Freeman Hospital
Newcastle upon Tyne
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Maladies de la thyroïde et grossesse
MMhors ligne
Inscrit le: 12.11.04
Messages: 138
Hashimoto
Val d'Oise
féminin
40+
Message:

Message

 (p12757)
Posté le: 26. Jan 2005, 15:35
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : elya17
Répondre en citant

Eh bien Béate, tout compte fait tu t’es fait un copain ! Bof, et puis apparament il le prend avec humour, donc ça va, non ? Wink

C’est très intéressant ce que tu transmets. Je me permets d’en rajouter une couche puisque le sujet est récurent mais je vais m’en tenir à Hashimoto puisque c’est ce dont moi je souffre et donc c’est là-desus que j’ai eu des renseignements :
L’endocrino que j’ai vu début décembre m’a assuré qu’il n’y avait aucun soucis pour une grossesse avec Hashimoto. Il faut vérifier le taux de TSH dès la découverte de la grossesse puis une fois par mois (elle m’a dit jusqu’à l’accouchement) puis continuer en cas d’allaitement car ça modifie aussi le besoin en hormones thyroidiennes.
Elle m’a également rassurée par rapport aux anti-corps : les anti-corps responsables dans la maladie de Hashimoto n’attaqueront que ma propre thyroide et laisseront tranquille celle de mon (j’espère) futur bébé car ils ne sont pas « pathogènes » (mais je sais pas ce que ça veut dire exactement). Elle a dit en passant, c’est différent pour Basedow mais elle ne s’est pas étalé sur ce sujet donc je n’en sais pas plus.

Je tenais également à vous faire part d’un témoignage que j’ai lu sur le net (mais je ne sais plus où) et que je trouve intéressant concernant hypothyroidie et fausse couche :
Une femme qui a eu un premier enfant sans problèmes : enceinte à la première tentative et tout se déroule parfaitement jusqu’à la naissance de sa petite fille. Lorsque l’envie du 2ème arrive, elle retombe enceinte tout de suite : FC. Nouvelle tentative : nouvelle FC. Troisième tentative : 3ème FC ! Là, les médecins commencent les recherches puisqu’on considère qu’on parle de « FC à répétition » à partir de la 3ème. Sa gynéco lui dit : ce qui est bizarre, c’est que vous avez eu votre fille sans aucun problème, il faut qu’on cherche ce qui a bien pu se passer entre-temps. Elle prescrit donc, entre autres, un bilan thyroidien. Verdict : hypothyroidie (pas très forte tout de même puisque TSH inférieure à 6). Elle lui prescrit le lévo et lui demande d’attendre d’être équilibrée avant de remettre un bébé en route, ce qu’elle fait. Quand elle se trouve en euthyroidie, nouvelle tentative : un bébé devrait arriver dans le courant de cette année, je ne sais plus quand, et elle a dépassé le terme de ses FC, donc ça a l’air tout bon.

Tout ça pour dire qu’on s’est souvent demandé ici si l’hypo favorisait les FC, moi j’ai le sentiment profond que oui. Il faut ABSOLUMENT insister pour faire contrôler son taux de TSH rapidement quand on découvre qu’on est enceinte. Pas la peine d’attendre la fausse couche, c’est beaucoup trop douloureux.


D’ailleurs je suis d’accord avec ton ami la grande ponte. Idéalement, il faudrait se faire contrôler avant même la conception au cas où on se trouve à une valeur un peu limite ; ça permettrait de monter un peu le traitement et ne pas se trouver un hypo très rapidement, voire avant même la découverte de la grossesse. Je pense que c’est ce qui m’est arrivé :
Pour ma part, je suis intimement et profondément convaincue que j’ai fait une FC très précoce en octobre (saignements avec plusieurs jours de retard alors que d’habitude j’ai de l’avance et règles pas du tout comme d’habitude, et alors que j’avais ressenti les syptômes de la grossesse avant ces saignements. C’est mon généraliste qui m’a parlé de FC précoce mais aucune certitude puisque je n’ai jamais fait de test) . Je remarque qu’à cette époque je ressentais également des sypmtômes d’hypo et depuis mon lévothyrox a été augmenté. Ma grossesse suivante, alors que j’étais entre-temps passée de 100 à 125 de lévo, avait l’air de bien se porter puisque mon ange s’est courageusement accroché pendant trois semaines malgré l’injection du produit qui l’a tué.

Je le dis et je le répète à toutes celles qui attendent de savoir si elles sont enceintes : exigez un contrôle de TSH très précoce !

Je risque de devenir militante pour la première fois de ma vie, moi Embarassed


Marie
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: MM
mounahors ligne
Inscrit le: 17.01.05
Messages: 17
Basedow traitée par ...
Dubai, UAE
féminin
40+
Message:

Messagemaladie de la thyroide et grossesse

 (p12770)
Posté le: 26. Jan 2005, 17:59
Répondre en citant

Bonjour à tous,

Merci Béate pour tous ces renseignements, et merci pour ton forum, je me sens un peu rassurée de lancer une 2ième grossesse (sous contrôle).Je vous tiendrais au courant Wink
Merci aussi à Marie pour son temoignage, c'est interessant de le savoir et j'espère que tout se passera bien pour toi.

Bye
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: mouna maladie de la thyroide et grossesse

Page 1 sur 1
imprimer le sujet: Maladies de la thyroïde et grossesse
Sujet: 

Maladies de la thyroïde et grossesse

dans le forum: 

Répondre au sujet Maladies de la thyroïde et grossesse Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Grossesse Maladies de la thyroïde et grossesse


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com