Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer cancer de la thyroïde réfractaire
Sujet: [url=t45174] 

cancer de la thyroïde réfractaire

[/url].
dans le forum: 
Page 2 sur 2
Aller à la page Précédent  1, 2
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet cancer de la thyroïde réfractaire Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
samanthahors ligne
Inscrit le: 05.02.10
Messages: 39
CANCER DE LA THYROID...
OUEST LYONNAIS
féminin
Message:

MessageMerci

 (p499260)
Posté le: 03. Sep 2018, 12:27
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Stef5754
Répondre en citant

Merci pour votre réponse de.
Vous êtes surveiller par prise de sang et scanner ?

A combien est votre thyroglobuline ?

Belle journée
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: samantha Merci
Andrea1hors ligne
Inscrit le: 30.12.15
Messages: 150
non spécifié
Message:

Message

 (p499291)
Posté le: 03. Sep 2018, 22:48
Répondre en citant

Bonjour thyroglobuline non significative car anticorps > a 4000 ...
la surveilleance jusqu’à aujourd’hui c’était scann et dosage et écho pratiques en hôpital de jour
Tenez moi au courant ça m’intéresse de savoir ce qui pratique aussi ailleurs . Piue ma part je suis suivie à la Pitie par le professeur leenhardt que je trouve exceptionnelle en termes de compétences mais également sur le plan humain .
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Andrea1
nathan31hors ligne
Inscrit le: 10.09.19
Messages: 1
Message:

Message

 (p513859)
Posté le: 10. Sep 2019, 18:22
Répondre en citant

Bonsoir,
le sujet date un peu mais j'ajoute ma pierre. Je suis dans un cas similaire, thyroidectomie totale et curage ganglionnaire en 2016, suivi de 2 cures d'iodes 4000GBq en défreinage (arrêt du lévothyrox), une thyroglobuline à 150 à chaque fois.
En freinage normale, j'ai une TSH indétectable généralement et une Tg autour de 8, qui est putôt monté à 11-12 dernièrement d'ailleurs (ce qui m'a inquiété et amené sur ce sujet =)

Les suspicions portent sur des micronodules pulmonaires, 5 principaux de 2 à 5mm.
Ils ne fixe pas l'iode et ne réagissent pas au TEP scan (mais ils sont plus petit que la résolution de la machine, donc non concluant).

Je me rassure en pensant malgré tout que cette légère augmentation de Tg n'a rien d'alarmant même s'il faut bien sûr surveiller encore et toujours.

Je vois que beaucoup d'entre vous dans ma situation ont également des nodules pulmonaires. Avez-vous eu des preuves histologiques de leur malinité? Ou bien comme moi est-ce de la simple suspicion? Car si j'ai bien compris, la possibilité de ponctionner est un geste médical pas si simple, je me demandais si certain avait subit des choses de ce type.

Je m'interrogeais d'ailleurs ; j'ai vu dans des actualités récemment que de nouveaux TEP scan de meilleur résolution (environ 1mm si les news sont exactes) sont acquis de ci, de là (à Bordeaux, à Rennes, et d'autres).
Je me disais que ça pouvait ouvrir des possibilités pour valider la malinité suspectés de petits nodules (ou l'infirmer? est-ce qu'une non fixation au PET scan alors que l'on est largement dans la résolution indique que le nodule est bénin? ou bien il peut être malin et non fixant au TEP)?

J'ai été opéré par le Pr. M...x et suivi par le Pr. Leenhardt à la pitié-salpétrière, qui ont tout les deux fait un travail exceptionnel. Le suivi du Pr. Leenhardt notamment a toujours été très humain, attentif. Elle répond aux emails d'inquiétude à 4h du matin, bref, je lui suis très reconnaissant.

Depuis peu, je suis à Toulouse et le Pr. Leenhardt m'a orienté vers le Dr. Zerdoud au cancéropole, qui semble également extrêmement compétent.

Voilà, bon courage et bonne continuation à toutes (il y'a peu d'homme semble t-il =). N'hésitez pas à me faire un retour!
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: nathan31
Jocelyne81hors ligne
Inscrit le: 02.07.13
Messages: 150
Cancer anaplasique (...
Tarn
non spécifié
Message:

Messagecancer anaplasique

 (p514572)
Posté le: 21. Sep 2019, 17:55
Répondre en citant

bonjour
je vois que tu es suivi par le professeur Z a toulouse et crois moi tu
peux lui faire confiance.Mon mari est suivi par ce meme professeur depuis 2012 pour un cancer anaplasique.Il est super§§BOn courage
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Jocelyne81 cancer anaplasique
murcy1hors ligne
Inscrit le: 27.11.19
Messages: 4
masculin
Message:

Messagemetastases aux poumons

 (p519562)
Posté le: 27. Nov 2019, 17:08
Répondre en citant

bonjour,

A la lecture de ces experiences vecues parfois proches de la mienne je voulais apporter ma petite contribution.

Après avoir subi la thyoidectomie partielle ( adenome ) puis totale en 2014, j’apprends que j’ai un cancer de la thyroide , cancer differencie , rien aux ganglions ., après les analyses
ce cancer etait .invisible precedemment aux analyses, à la biopsie et à l’exttemporane lors de la thyroidectomie partielle realisee 1 moisavant .

je suis un homme et j’ai à l’epoque 61 ans ,
Apres operation, levothyrox et ensuite passage à l’iode 131 pour tenter d’eliminer les cellules restantes , diverses analyses radio . A l’hopital Becquerel de Rouen , service medecine nucléaire.

Un problème : la Thyroglobuline est detectable à 1,2 puis 6 mois plus tard à 1,3 pour arriver en 2018 à 5 . Rien de visible alors auu Pet scan en 2017 , sauf un nodule de 7 ou 8 mm inactif dans un poumon .

Aout 2019 : thyroglobuline à 10 , grosse inquietude sur cette hausse , doublement en 1 an,.
Decision : nouveau Pet scan ,( derniere generation juin, 2019, à prior,i, au vu de la presse regionale ) et iode 131 ., Le Pet scan detecte alors des petites metastases , 3 ou 4 de 2 ou 3 mm + le nodule qui n’est plus totalement inactif .

Je suis actuellement en iodotherapie et j’espère que l’iode agira mais pour l’instant rien de certain surtout que j’ai pu lire qu’avec l’age , ca peut devenir refractaire ou l’etre comme dans le cas de personnes ayant communiqué dans ce post , avec le temps ..
J’ai été informé qu’une ultime solution s’offre ensuite avec un produit recent ., avec quel taux de reussite ? avez vous une expetrience sur ce point ?

J’etais parti au depart pour une operation d’un simple nodule a priori benin et me voilà bientot a l’ultime solution !
d’autant plus que ce nodule etait apparu de manière particulierement incongrue ...

Ce post etait. aussi pour repondre à un précédent qui s’interrogeait sur les nouveaux Pet scan .

je vous informerai de la suite pour mon cas .
bon courage aux personnes concernées
vous pouvez m’ecrire si vous le souhaitez
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: murcy1 metastases aux poumons
Pierre49hors ligne
Inscrit le: 23.10.19
Messages: 189
Carcinome papillaire...
Paris
masculin
40+
Message:

Message

 (p519579)
Posté le: 27. Nov 2019, 18:19
Répondre en citant

Bonjour Murcy,

il arrive qu'il faille plusieurs cures d'iode pour éliminer les cellules restantes. Apparemment, les choses évoluent lentement dans ton cas, ce qui laisse du temps pour avoir de nouveaux traitements si l'iode ne suffit pas. Mais cela ne semble pas être ton cas aujourd'hui puisque tu fais une nouvelle cure.

Il y a plusieurs autres traitements qui permettent de stopper la progression de la maladie. Ces traitements dits "systémiques" sont le plus souvent des inhibiteurs de tyrosine kinase. Ils doivent être adaptés au profil génétique du malade. En général, lors de la TT initiale, une recherche de mutation est effectuée. Sais-tu si as une mutation RET, RAS, ou BRAF ? Il y a maintenant des molécules pour un peu tout cela. Mais en général, je crois comprendre qu'on réserve ces traitements quand il est démontré que l'iode est inutile et quand la maladie progresse rapidement car les effets secondaires ne sont pas nuls. Des études récentes montrent que cela peut marcher dans 50% des cas, selon le profil génétique. Donc ce n'est pas du tout anecdotique. Cela change en fait assez radicalement les choses pour les cancers réfractaires.

Une autre option, plus intéressante encore, consiste à rendre les cellules thryoidiennes de nouveau capables de fixer l'iode. On n'est plus du tout dans la situation d'il y a une dizaine d'années où on disait "mon cancer est réfractaire, point". On sait ce qui se passe au sein de nos cellules. On peut capter un peu, beaucoup, très peu ou très très peu l'iode. Et nous avons de la chance, car l'étude sans doute la plus prometteuse est en cours en France sous la direction de S. Leboulleux de l'IGR à Villejuif. L'idée est de faire suivre aux patients un traitement sur quelques semaines (6 semaines typiquement, donc avec peu d'effets secondaires) puis de faire une cure d'iode classique. Le traitement suivi agit de manière très ciblée pour permettre à l'iode de rentrer dans les cellules. Là aussi, cela marche selon le profil génétique. Tu trouveras plus d'information sur un post que j'ai rédigé récemment à ce sujet à la rubrique "Redifférenciation : une avancée majeure ?" En résumé, on comprend maintenant assez bien pourquoi certains d'entre nous ne fixent pas l'iode au niveau moléculaire et on a plusieurs molécules qui devraient logiquement éviter cela. Il reste à vériifer in vivo que cela marche. Et la grande différence par rapport aux traitements systémiques, c'est que l'objectif est de supprimer complètement les cellules restantes.

Donc quelque part, on peut se dire que plus on arrivera à retarder le développement de cette foutue maladie, plus on aura de chance de bénéficier de cette nouvelle approche.

Courage à toi pour la fin de la cure et donne nous de tes nouvelles à la fin de la cure d'iode.

Pierre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Pierre49
murcy1hors ligne
Inscrit le: 27.11.19
Messages: 4
masculin
Message:

Messageespoir et bonne nouvelle

 (p519661)
Posté le: 28. Nov 2019, 21:43
Répondre en citant

bonsoir,
merci pour ton message Pierre, message particulièrement riche d’infos précises et pleines d’espoir en la recherche . Ça remonte le moral .
Pour mon cas, après iodotherapie, il faudra mesurer par examen dans 6 mois le resultat de cette thérapie. Deja apres la scinti qui a suivi,un foyer cervical est bien visible ce qui pourrait reduire les doutes d'activité de metastases ! bonne nouvelle

Pour les resultats du Pet scan de dernière generation j’ai appris par le medecin qu’il y a lieu de prendre du recul, cet appareil etant plus perfectionné, la comparaison avec les resultats du pet scan precedent ne sont pas directement superposables et comparables.
C’est donc de plus en plus l ’ humilité par rapport à des resultats d’analyses tres pointus qui devient le maître mot avant d’agir médicalement.
bon espoir à tous
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: murcy1 espoir et bonne nouvelle
samanthahors ligne
Inscrit le: 05.02.10
Messages: 39
CANCER DE LA THYROID...
OUEST LYONNAIS
féminin
Message:

MessageMerci

 (p521396)
Posté le: 29. Déc 2019, 17:51
Répondre en citant

Merci pour votre réponse.
Mon dossier est passé auprès de différent médecin dont le professeur qui me suivait il y a plusieurs années et ils ont décidés de me laisser tranquille Smile

A combien est votre thyroglobuline ?

Merci à vous
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: samantha Merci
Andrea1hors ligne
Inscrit le: 30.12.15
Messages: 150
non spécifié
Message:

Message

 (p536234)
Posté le: 03. Aoû 2020, 14:16
Répondre en citant

Bonjour
Je reviens après de longs mois d’absence ou j’ai décidé de me laisser vivre pas trop me poser de questions et laisser faire les médecins
Pour répondre à une question plus haut pour la plupart des patients auxquels on diagnostique des lésions secondaires au poumons il s’agit bien de suspicion
Le risque de prélever est important l’opération n’étant pas bénigne
Maintenant moi aussi j’aimais bien l’idée de me dire que finalement puisque mes micronodules pulmonaires - en lâcher de ballon - ne fixaient pas l’iode rien mise à part effectivement une biopsie ne permettait daffirmer qu’il s’agissait bien d’une localisation secondaire de mon cancer thyroïdien
Maintenant je pense que même si l’idée est plaisante ... médicalement parlant avoir une thyrogluline détectable alors qu’on a subit une TT signifie forcément qu’on a une atteinte secondaire ou qu’il reste qq chose
Et s’il n’y a rien au scan a part les nodules pulmonaires on arrive au résultat que les micro nodules pulmonaires sont bien une atteinte secondaire du cancer de la thyroïde cqfd.
Pour ma part j’ai une suivi annuel a l’hôpital avec le professeur Leenhardt dont le sérieux et le caractère humain n’est plus à démontré
Je passe à chaque fois par là case scan tep echo et prise de sang
J’attends avec impatience les résultats de l’étude de s lebouleux car effectivement ça pourrait changer notre vie à moi et tous ceux qui ont des cancers réfractaires
Pour l’instant il est vrai qu’à part les inhibiteurs de kinase qui ne soignent pas mais contiennent la maladie et qu’ils sont une soupape de sécurité il n’y a pas de réel espoir de guérison ou de rémission.
Bon courage à toutes et tous si vous avez du nouveau n’hésitez pas à continuez le fil de cette discussion !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Andrea1
Pierre49hors ligne
Inscrit le: 23.10.19
Messages: 189
Carcinome papillaire...
Paris
masculin
40+
Message:

Message

 (p536240)
Posté le: 03. Aoû 2020, 23:31
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Beate
Répondre en citant

Bonjour Andrea,

pas trop de nouvelle du côté des essais cliniques. Je scrute les publications et présentations aux congrès scientifiques et il n'y a pas encore de résultat de l'essai de Phase II Meraiode de l'IGR combinant l'inhibiteur de BRAF dabrafenib et de MEK trametinib pour ré-induire la sensibilité à l'iode. L'essai en est encore à inclure des patients (ils leur en faut 87). Le covid a dû ralentir l'inclusion de nouveaux patients. Les résultats définitifs sont attendus en Décembre 2022 d'après le site américain clinicaltrial qui recense tous les essais médicaux. Madame L, qui me suit aussi, saura sans aucun doute te dire si il est pertinent que tu sois inclus dans cet essai. Mais j'ai l'impression qu'on oriente plutôt des patients dont la maladie est agressive et en progression marquée. Quand on regarde de près le protocole, il ne s'agit en tout que de 42 jours de traitement (3 comprimés par jour) et d'une cure de 100 mCi sous thyrogen. Avec éventuellement une deuxième session 6 à 12 mois plus tard si le traitement a permis de faire régresser la maladie. Le risque d'effet secondaire grave est donc très limité par rapport à l'administration au long cours de ces molécules et si tu peux en bénéficier, cela pourrait être très bénéfique. Mais le risque n'est pas nul d'où la prudence nécessaire. Si l'effet est concluant, il se peut qu'il y ait une autorisation temporaire d'utilisation, à moins qu'un essai de Phase III (randomisé, traitement contre placebo) soit nécessaire pour valider l'approche.

Sur la recherche amont, à noter qu'un groupe de l'Université de Birmingham fait de gros progrès en ce moment sur l'étude des mécanismes de transport de l'iode dans les cellules thyroïdiennes. On sait que c'est la protéine NIS qui est crée dans la cellule qui permet à l'iode de pénétrer dans cette cellule. Cette protéine NIS n'est plus présente en cas de mutation BRAF. Le rôle essentiel de l'ADN situé dans le noyau de nos cellules est de créer tout un tas de protéines après que ce code génétique a été décrypté. Si le code a changé, la NIS peut ne plus être synthétisée. Le traitement Meraiode permet à la NIS d'être de nouveau sécrétée par les cellules thyroïdiennes. A notre que la NIS n'est efficace que si elle est transportée vers la paroi (dite basolatérale) de la cellule thyroidienne car c'est là qu'elle peut faire rentrer l'iode qui vient du sang dans la cellule. Et la mutation BRAF peut aussi empêcher cela. C'est ce que le groupe de Birmingham du Prof. McCabe a étudié. Un article a été publié en janvier 2020 par A. Flecther sur ce sujet et un autre vient d'être soumis par M. Read pour publication. On le trouve depuis le 22/07 sur le site Biorxiv :
https://www.biorxiv.org/content/10......0.07.21.213967v1.full.pdfLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
je n'ai pas eu le temps de lire de manière approfondie cet article mais
ce papier indique qu'ils ont trouvé des molécules capables de rétablir le transport de la NIS vers la paroi de cellules thyroïdiennes humaines. Et ils montrent que l'iode pénètre de nouveau dans ces cellules. Ils sont allés à la pêche à la ligne en essayant une "banque" de 1200 molécules qu'ils ont appliquée à des cellules thyroïdiennes. Ils ont suivi le transport (ou pas) de l'iode dans les cellules grâce à la fluorescence, qui se traduit ici par l'émission de lumière en présence d'iode. Cela leur a permis de sélectionner les molécules qui avaient un effet in vitro sur la transport de l'iode. Ces molécules sont toutes des médicaments déjà approuvés pour d'autres maladies. C'est la première fois qu'une telle méthode est utilisée pour rediriger des médicaments existants vers le problème qui nous concerne. Ils ne comprennent pas forcément pourquoi cela marche mais ces travaux sont suffisamment aboutis pour motiver un essai clinique. J'ignore complètement à quelle échéance ces essais pourraient avoir lieu. Il faudra dans un premier temps faire une étude pré-clinique pour définir les doses exactes et la durée du traitement avant la cure d'iode. Mais il pourrait ne s'agir que de quelques jours de traitement. Et ensuite faire une étude de Phase I sur un petit nombre de cas (moins de 20 typiquement), puis une étude de Phase II pour démontrer l'efficacité (c'est là où en est Meraiode). Cela prendra forcément plusieurs années et d'ici là on aura les résultats de Meraiode.

Mais les travaux de ces chercheurs anglais sont intéressants car à la différence de l'approche plus classique de Meraiode, ils n'utilisent pas des inhibiteurs de BRAF. Ces inhibiteurs ont un effet "systémique" c'est-à-dire qu'ils impactent tout l'organisme avec des effets secondaires potentiellement graves. Il y a donc toute une série de contre-indications qui peuvent empêcher un patient de bénéficier de ces traitements. Limiter le traitement à 7 semaines est déjà un énorme progrès par rapport à une utilisation au long cours mais cela reste un problème pour certains. La découverte de l'équipe anglaise pourrait donc être une alternative pour qu'un maximum de "réfractaires" puissent être traités avec succès. Et si il y a peu d'effets secondaires, on pourrait à terme avoir une utilisation systématique de ces molécules, dès qu'une faible réaction à l'iode est observée.

Souvenons-nous qu'avant le thyrogène, l'arrêt du levo était la règle avant une cure d'iode. C'était long et pénible ! La TSH rend les cellules thryodiennes avides d'iode dit-on. En fait le rôle de la TSH est précisément de permettre à la NIS d'être exprimée dans les cellules thryoidiennes. Cela montre bien que jouer sur la NIS peut changer radicalement la donne pour le patient. Une double raison d'espérer !

Pierre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Pierre49
murcy1hors ligne
Inscrit le: 27.11.19
Messages: 4
masculin
Message:

Messageencore une hausse de TG

 (p539283)
Posté le: 17. Nov 2020, 17:54
Répondre en citant

Bonjour à tous et toutes,
les personnes de ce forum et plus particulièrement de cette discussion,
et merci à Pierre 49 pour ses réponses, ses messages précis sur le sujet très encourageants.

J'avais posté un message en novembre 2019 alors que je faisais une cure d'iode après avoir détecté un doublement de la TG passée de 4,5 à 10. dÜ à des métastases pulmonaires.
Après cette cure le taux n'a malheureusement pas beaucoup baissé, descendant seulement à 9 et s'y stabilisant durant les 6 mois suivants.
L'iode semble fixer un peu, mais pas assez pour traiter convenablement.
Le médecin m'a indiqué lors de la consultation en juin dernier qu'il ne poursuivrait pas les cures d'iode peu efficaces pour mon cas mais qu'il verrait, si une hausse de TG devait subvenir, à faire appel au traitement par ces tyrosines kinases.

Dans son message très explicatif et précis, "Pierre49" m'en avait fait part ainsi que de futurs traitements britanniques.

Aujourd'hui je viens de recevoir ma dernière analyse qui montre un taux de TG à 17,9 soit encore un doublement. Je commence à être très inquiet pour ma survie ... et pourtant je reste à ce jour en bonne forme physique.
Pour répondre à ta question, Pierre, je ne sais pas si j'ai une mutation RET,...., je demanderai à la prochaine consultation.
J'espère que ces tyrosines kinases m'apporteront un peu d'espoir sur ce sujet. et me guériront, il faut encore espérer !
As-tu, Pierre, des informations sur les résultats récents de ce nouveau traitement ? et les autres traitements ont-ils montré des résultats sensibles ?
Y a t'il des patients du forum qui ont suivi une cure avec ce traitement ?
merci pour vos réponses et bonne santé, bon courage à tous
Denis
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: murcy1 encore une hausse de TG
Pierre49hors ligne
Inscrit le: 23.10.19
Messages: 189
Carcinome papillaire...
Paris
masculin
40+
Message:

Message

 (p539423)
Posté le: 21. Nov 2020, 17:26
Répondre en citant

Bonjour Denis,

désolé d'apprendre que ta Tg augmente malgré la cure d'iode. Ce qui reste positif, c'est qu'ils fixaient quand même l'iode. Cela arrive d'avoir une fixation partielle qui ne suffise pas à guérir. Vu que ta Tg augmente de manière significative avec une maladie à distance, il est logique de proposer un autre traitement. Les inhibiteurs de TK sont une option qui marche dans un bon nombre de cas. Beaucoup de progrès avec par exemple 65% de réponse positive pour le Lenvatinib et des réponses au traitement qui durent. La grande question pour les médecins est de savoir à partir de quand il faut la proposer car les effets secondaires existent. J'ai l'impression que maintenant, on hésite de moins en moins à commencer ces traitements vu leur taux élevé de succès.
Mais vu la personne qui te suit, elle sait parfaitement quand il est utile de les commencer vue son expérience.

On va très probablement te proposer un profilage moléculaire de ta maladie car cela détermine le choix du traitement par inhibiteur de TK. Au moins 80% des cancers de la thyroide s'accompagnent d'une mutation BRAF, RAS ou RET. Le lenvatinib et le LOXO ciblent le RET par exemple. Cela peut se faire soit sur la "pièce" opératoire provenant de la TT initiale, soit sur des ponctions réalisées sur les ganglions ou nodules. Une mutation peut en effet être plus ou moins présente dans ces différentes structures. C'est en ciblant ces traitements qu'ils montrent leur très grande efficacité.

Etant donnée ta fixation partielle de l'iode, tu pourrais aussi demander si tu es éligible à l'essai Méraiode piloté par S. Leboulleux de l'IGR (Villejuif). Cela pourrait être le cas si tu es BRAF ou RAS (plus de 50% des cas). En gros, tu prends des inhibiteurs de TK pendant seulement 6 semaine environ et ensuite tu fais l'iode. C'es clairement une solution intéressante mais pas encore validée car l'essai n'a pas encore produit ses résultats. Il ne faut pas avoir eu de traitement TK auparavant je crois. C'est un essai de Phase 2. Si tu es éligible (cela dépend de la la taille des métastase notamment), c'est une option à considérer. Voir le site suivant :
https://www.gustaveroussy.fr/fr/igr-2527Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre (description simple)
http://essais-oncologie.ap-hm.fr/es.....aspx?TitreAbrege=MERAIODELien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre (description plus complète avec les critères d'éligibilité).
Ce qui n'est pas évident, c'est de savoir si il vaut mieux un traitement avec ses limites mais bien établi ou participer à u protocole prometteur mais qui n'a pas encore validé une approche. C'est au médecin de t'informer mais c'est à toi de choisir si tu as plusieurs possibilités, ce qui reste à confirmer.

Les travaux anglais sont encore au stade pré-cliniques. Ils suggèrent de compléter les traitements de type Meraiode par d'autres molécules juste avant la prise d'iode pour renforcer leur efficacité. Mais cela ne se traduit pas encore par un protocole clinique et comme Meraiode n'a pas livré ses résultats, ce n'est pas encore une option thérapeutique.

Tu nous diras ce qu'il en est.

Pierre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Pierre49
murcy1hors ligne
Inscrit le: 27.11.19
Messages: 4
masculin
Message:

Message

 (p539428)
Posté le: 21. Nov 2020, 19:31
Répondre en citant

Bonjour Pierre et merci pour ton message décrivant fort bien les avancées scientifiques.
je suis assez inquiet à cause de cette hausse de TG qui n'arrête pas ! Va t'elle un jour stopper et me laisser en paix ?
J'ai relu le rapport d'opération TT et aucune mention spéciale au sujet de ces mutations RET ou BRAF ou autres. Je ne sais pas s'ils peuvent encore les rechercher. J'espère que les inhibiteurs de TKi, si j'en prends, auront une efficacité certaine, 65% c'est bien mais pas certain à coup sûr. Le traitement pour ma part ne commencerait pas avant 2021 en tout cas.
Quant à choisir entre les deux protocoles, je verrai déjà si le docteur m'en parle et si des résultats, même partiels, sont déjà connus.
Dans le premier cas, avec le traitement actuel reconnu, je n'ai pas compris si c'est un médicament à prendre à vie ou si on peut espérer se débarrasser de la maladie.
J'ai lu les descriptions du protocole d'essais et les personnes acceptées ou recherchées. En effet je pense cocher toutes les cases, sauf erreur.
D'autres personnes de ce sujet du forum ont peut-être des informations sur leur suivi, ce serait intéressant.
A plus tard pour la suite
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: murcy1
Pierre49hors ligne
Inscrit le: 23.10.19
Messages: 189
Carcinome papillaire...
Paris
masculin
40+
Message:

Message

 (p539435)
Posté le: 21. Nov 2020, 23:37
Répondre en citant

Pour répondre à tes questions :
- le traitement inhibiteur de TK peut permettre de stopper la progression de la maladie et de la faire régresser mais pas au point de pouvoir se passer du traitement à ma connaissance. Mais c’est une avancée considérable.
- la recherche de mutations génétiques peut se faire car les pièces de la TT sont gardées. Ou alors on fait une biopsie sur les métastases, ce qui est plus représentatif car les mutations peuvent être présentes de manière différente.
- en bref si tu faisais le protocole Meraiode, tu pourrais toujours en cas de non réponse bénéficier du traitement TK. La différence c’est que l’objectif avec Meraiode est de faire disparaître la maladie grâce à l’iode.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Pierre49
Aller à la page Précédent  1, 2
Page 2 sur 2
Aller à la page Précédent  1, 2
imprimer le sujet: cancer de la thyroïde réfractaire
Sujet: 

cancer de la thyroïde réfractaire

dans le forum: 

Répondre au sujet cancer de la thyroïde réfractaire Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer cancer de la thyroïde réfractaire


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com