Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RECITS d'opération
Sujet: [url=#t875] 

RECITS d'opération

[/url].
dans le forum: 
Page 66 sur 66
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 64, 65, 66
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet RECITS d'opération Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
AlainFredhors ligne
Inscrit le: 02.04.20
Messages: 11
Message:

Message

 (p529720)
Posté le: 18. Avr 2020, 10:28
Répondre en citant

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum et je vais décrire mon opération de thyroïdectomie réalisée le 12 février dernier à l’hôpital privé de Lyon – Mermoz.

Tout d’abord, le contexte :
Fin novembre 2019, C’est moi H. 46A qui ai découvert tout seul, une grosseur à la base du cou sur la gauche. Je prends un rdv rapidement auprès de mon médecin traitant qui me prescrit une prise de sang et une échographie. Les résultats sanguins sont OK (y compris la TSH à 2.02 μUI/mL). L’échographie montre un nodule thyroïdien de 6cm TIRADS-5 sans adénopathie. Rendez-vous dans la foulée chez un endocrinologue qui me prescrit du Lévothyrox 125, une prise de sang, un scanner cervical sans injection, une ponction échoguidée et un rendez-vous chez un chirurgien pour une thyroïdectomie totale.

Le scanner cervical ne montre rien d’autre que le nodule et la ponction est acellulaire (une bonne occasion ratée de détecter la mauvaise nouvelle découverte par la suite). La prise de sang est OK (calcium, calcitonine, Anticorps anti-TG à 11 UI/mL). A ce moment-là, je pense avoir un beau nodule thyroïdien avec 80% de chance qu’il soit bénin.

Le rendez-vous chez le chirurgien se déroule bien, car je suis en bonne forme physique. L’anesthésiste me félicite même pour mon bon état général : « Vous allez très bien ! », je réponds en souriant que quand même je vais subir une thyroïdectomie totale donc il y a quelque chose qui ne va pas !

L’opération est planifiée pour le 12 février 2020 avec une hospitalisation de 24h. Il n’y a pas de préparation préalable à part une douche avec un antiseptique la veille, et se présenter à 11h à l’hôpital à jeûn, rasé sur le cou et le haut du torse. A posteriori je sais que je n’avais pas suffisamment rasé le haut du torse et ça a été source de stress avant l’opération… je vous raconte.
Avec la Lévothyrox à 125, j’avais une TSH <0,01, avant l’opération.

Je me présente donc à l’hôpital à l’heure prévue, à jeun de toute nourriture depuis la veille, de boisson depuis H-3 heures. L’hôpital est assez récent, et c’est une vraie fourmilière. Heureusement j’avais réservé au préalable une chambre individuelle avec supplément pour la TV + Wifi.

Les infirmiers sont tous compétents et individuellement je n’ai rien à redire. Par contre collectivement, je trouve que le passage de consignes ne se fait pas bien. On me demande de m’installer confortablement dans ma chambre avec un jolie vue sur un toit terrasse et qu’on repassera m’apporter un petit rasoir jetable pour le haut du torse pour la douche pré-opération. Il y a une armoire avec serrure électronique pour enfermer ses papiers, appareils et son linge.

Une autre infirmière passe et me repose les mêmes questions que la précédente. Je lui redemande le rasoir jetable. L’opération est planifiée à 15h.
A 14h, ça toque à la porte, Ah super c’est le rasoir me dis-je, je vais passer à la douche. Ben non, c’était le brancardier qui venait me chercher pour l’opération et il s’étonne de me trouver ni douché, ni en tenue.

Branle-bas de combat, on courre me chercher un rasoir, je me douche à toute allure et du coup je m’irrite la peau avec ce foutu rasoir. On me met les bas de contention que je garderai jusqu’au lendemain et hop-là direction la salle d’op avec 15-20 minutes de retard. Je le sais car le bloc n’arrêtait pas d’appeler pour savoir où j’en étais.

Le personnel du bloc était sympathique et rassurant, on a discuté en souriant aux anecdotes qu’ils ont eu sur d’autres anesthésie. On me met un cathéter au bras, des détecteurs. Ils m’emmaillotent les bras le long du corps avec un drap bien serré et me mettent le masque sur le nez et la bouche. Comme je ne sombre pas tout de suite, ils me conseillent de prendre de grandes inspirations et … la suite je l’ai lue plusieurs semaines plus tard dans le compte-rendu opératoire.

La particularité de l’opération était le monitoring peropératoire de la mobilité des cordes vocales avec intubation de la sonde Medtronic NIM III. Du coup je n’ai eu aucune difficulté à parler dès mon réveil. J’ai appris après coup que souvent les personnes ont eu des problèmes de cordes vocales après une thyroïdectomie.

L’opération s’est très bien déroulée d’après le compte-rendu. La cicatrice a été refermée avec des agrafes cutanées + la pose d’un drain en silicone et un immense bandage du haut du torse jusqu’au menton. Je me suis réveillé vers 17h avec une faible douleur (style petite angine à la base du cou).

On me réinstalle dans ma chambre et on me met une perfusion de sérum + anti-douleurs. J’ai la voix un peu plus basse qu’habituellement. Je peux me lever pour aller aux toilettes.
L’opération aura été une formalité.

Je ne sais pas si c’est dû à mon retard en salle d’opération Smile mais j’ai été privé de repas du soir. Régime : eau tiède.
La nuit s’est bien passée, mais je me suis réveillé à chaque fois que j’avais besoin de changer de position. Une infirmière et une aide-soignante sont passées toutes les 4 heures pour vérifier ma température et ma tension. Tout est ok.

Le matin, j’attendais avec impatience mon petit déjeuner, car avec le Lévothyrox, j’étais depuis 2 semaines en hyperthyroïdie avec une faim de loup quasi permanente. Malheureusement le petit-déjeuner a été frugal : un fromage blanc, une compote et un petit jus de fruit.

Retour de l’équipe soignante du matin avec leur ordre et contrordre sur quand se doucher avant ou après le changement du pansement. Moi cela me semblait logique de me laver avant. Mais visiblement ce n’était pas le même avis de tout le monde. Visite du chirurgien qui me rassure que l’opération s’est bien passée et que sa secrétaire m’apportera tous les documents.

Je passe au Lévothyrox 150 + une grosse dose de calcium par jour. Je serai arrêté 4 semaines en convalescence. Le pansement est à changer tous les jours par une infirmière à domicile jusqu’à complète cicatrisation et il faut bien que je nettoie la cicatrice avec un aérosol d’eau thermale, 2 fois par jour.

Avant de sortir, on me retire le drain qui n’était absolument pas gênant je tiens à le signaler, ainsi que la moitié des agrafes. On me change le pansement et on me dit que je peux me doucher. Finalement l’équipe du changement du pansement avant la douche a eu gain de cause à mon grand étonnement. Je m’apprêtais à y aller, lorsqu’un kiné est venu me masser la nuque et les épaules.

Ca c’est une agréable surprise, car lors de son massage, je me suis rendu compte que j’étais très noué par l’opération + la nuit peu pratique avec la perfusion et l’immense pansement et cela m’a été très profitable.

Douché, j’empaquète mes affaires et je quitte ma chambre un peu avant 11h du matin. 24h chrono.
Pour les personnes qui choisiraient cet hôpital-privé. C’était globalement très bien, propre, avec une chambre et une salle de bain spacieuse. C’est assez cher (dépassement d’honoraire, chambre individuelle), donc il est préférable d’avoir une super bonne mutuelle (ouf c’était mon cas, je n’ai rien eu à payer)

Après l’opération, les dernières agrafes m’ont été retirées par l’infirmière à domicile le lendemain. L’infirmière est venue tous les matins me changer le pansement. On a galéré sur les pansements car j’ai bien essayé plusieurs pharmacies, je ne trouvais pas de pansement aux bonnes dimensions. Ma cicatrice à la base du cou mesure environ 8 cm. Et les pansements sont de dimensions 10x5 ou 20x20.

Conseil pour les futurs opérés demander avant l’opération à votre pharmacien de vous commander des pansements adaptés, moi il m’aurait fallu des 12 x 5. Avec l’infirmière, on s’est débrouillé en mettant 2 pansements de 10x5 redécoupés qui se chevauchaient. Mais on n’a pas résolu l’insoluble problème de nettoyer 2 fois la cicatrice par jour en ne changeant le pansement qu’une fois par jour Smile

Je n’ai pas eu besoin d’anti-douleurs dans les jours suivants l’opération. Juste du Doliprane. Par contre je n’ai pas bien supporté la grosse dose de calcium (crampes d’estomac, nausée, diarrhée, vertiges). J’étais plus malade après l’opération qu’avant. Le chirurgien m’avait prescrit 3 fois la dose normale quotidienne. Il m’avait signalé que si j’avais des effets secondaires, je pouvais réduire la dose. Finalement j’ai pu stabiliser mon état en 2 jours en réduisant à seulement 2 fois la dose normale pendant 10 jours, puis 1 plus petite dose pendant les 15 jours suivants.

La cicatrice s’est complètement refermée en 10 jours, bien propre. 2 mois après l’opération je la masse quotidiennement avec du cicalfate et l’œdème sous-cicatriciel énorme au début se résorbe lentement, lentement, désespéramment lentement.

Voilà le compte rendu de mon opération.

Malheureusement pour moi, je vais continuer mes aventures avec vous sur une autre partie du forum… A plus.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: AlainFred
CarolineB54hors ligne
Inscrit le: 20.05.20
Messages: 1
Message:

MessageThyroïdectomie en 2 fois.

 (p531923)
Posté le: 20. Mai 2020, 10:30
Répondre en citant

Bonjour, nouvelle sur le forum je vais y ajouter mon propre récit.

Pour le contexte, j'ai d'abord été opérée une première fois début mars 2020. On a retiré le lobe gauche à cause de plusieurs nodules dont un de 5 cm. La cytoponction n'était pas significative donc le chirurgien a voulu préserver ma thyroïde.

Malheureusement l'analyse postopératoire a révélé un carcinome papillaire d'architecture vésiculaire encapsulé de 4 cm. Me revoilà opérée une seconde fois le 14 mai 2020 pour retirer le reste de la thyroïde.

Comme à la première opération, cela se passe en ambulatoire à la clinique gentilly de Nancy. Je suis opérée par le docteur Michel Virte.
Endormie à 7h15, j'émerge en salle de réveil à 10h15 soit une heure après la fin de l'intervention. Pas de douleur, pas de nausées mais je reste dans les brumes de l'anesthésie jusqu'à 11h30. Après tout va bien mais je trouve le temps long. On me garde en salle de réveil jusqu'à 13h, après le retour des analyses de sang. Le seul inconvénient en dehors de l'ennui c'est que j'ai très fréquemment envie d'uriner. J'ai également la gorge très irritée par l'intubation. Mais je sais que les pastilles d oropolis les granules d'arnica vont résoudre ce problème.

De retour en chambre, j'ai droit à une petite collation. Ça tombe bien, j'ai faim. De plus, cette fois ci, je suis seule en raison de l'épidémie de covid 19. On essaie de s'occuper comme on peut tout l'après-midi entre 2 passages aux toilettes. Toujours pas de douleur, ni de nausées. A 18h, je suis libérée et je rentre chez moi. La cicatrice est fermée par de la colle donc pas de bain pendant 10 jours et les douches sont limitées dans le temps. Juste 5 minutes, avec de l'eau pas trop chaude et sans mouiller directement la cicatrice.

La première nuit est difficile car j'ai du mal à trouver une position pour dormir. Pas de douleur mais j'ai préféré reprendre du tramadol, un opiacé prescrit à ma première intervention.
La première fois j'en avais pris pendant 3 jours mais je déteste cette sensation d'être en permanence dans le brouillard. Alors cette fois ci, je n'en ai pris qu'une seule fois et à partir du 2e jour, le daffalgan me suffit. Bon 4 doses par jour quand même dont une au milieu de la nuit car ça tiraillait franchement. Au point d'hésiter à reprendre du tramadol.

Aujourd'hui c'est le 6e jour après l'opération. Comme la dernière fois, je n'ai presque plus besoin de paracétamol. Juste 2 doses par jour.
Les 3 premiers jours, j'avais tendance à dormir la majeure partie du temps, maintenant je n'ai plus besoin de faire la sieste et j'ai retrouvé ma vigilance habituelle. Mais j'apprécie quand même de m'allonger l'après-midi.
Les effets secondaires de l'opération sont des nausées et de temps en temps j'ai très froid puis ensuite très chaud. A la première opération, cela s'était arrêté au bout d'un mois.
Et cette fois, comme on m'a mise sous calcium, je n'ai pas de crampes dans les jambes.
Bien évidemment je dois m'habituer au levothyrox mais le dosage semble plutôt bien convenir.

Je revois le chirurgien le 25 mai pour examiner la cicatrice et mon état général. Peut-être qu'il aura une date à me donner pour l'iratherapie qui doit compléter l'intervention.

Voilà pour mon expérience personnelle.

Merci pour ce forum qui a répondu à beaucoup de mes questions depuis que le cancer m'est tombé dessus à tout juste 30 ans. Grâce à vous on se sent moins seul.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: CarolineB54 Thyroïdectomie en 2 fois.
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 64, 65, 66
Page 66 sur 66
Aller à la page Précédent  1, 2, 3 ... 64, 65, 66
imprimer le sujet: RECITS d'opération
Sujet: 

RECITS d'opération

dans le forum: 

Répondre au sujet RECITS d'opération Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Opération RECITS d'opération


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com