Précédent
Index du Forum Autres forums Autres maladies Coronavirus, chloroquine : oser en ...
Sujet: [url=t60980] 

Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner

[/url].
dans le forum: 
Page 4 sur 9
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
patrick29hors ligne
Inscrit le: 16.06.19
Messages: 21
Message:

Message

 (p527988)
Posté le: 26. Mar 2020, 09:09
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : lin, Conciliabule, shannon, Tinley
Répondre en citant

Je suis un peu surpris par la polémique sur la toxicité de la chloroquine.

Ce médicament a été longtemps distribué dans l'armée française et j'en ai pris souvent lors de nombreuses missions dans des pays tropicaux. Je n'ai jamais eu le moindre effet secondaire ni souvenance que d'autres collègues en aient eu également.

Reste à prouver son efficacité sur le covid-19 mais la piste est à explorer rapidement.

Derrière tout cela il y a encore les lobbys pharmaceutiques qui cherchent à caser leurs antirétroviraux à des prix beaucoup plus exorbitants au mépris total de l'urgence sanitaire.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: patrick29
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 970
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p527993)
Posté le: 26. Mar 2020, 10:02
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : siju
Répondre en citant

patrick29 a écrit:
Reste à prouver son efficacité sur le covid-19 mais la piste est à explorer rapidement.

Comment vont se dérouler les tests ?

Au moins tout ce bruit aura permis d'intégrer la chloroquine aux tests.

Prudentes également dans un premier temps, les autorités sanitaires ont finalement fait ajouter ce traitement à ceux testés au niveau européen. Les résultats du Pr Raoult ont même été jugés « intéressants » par le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, dimanche soir.

Quant à le prescrire ou pas dans cette attente, c'est une question éthique qui devant l'urgence revient au médecin.

Sans attendre la fin de l'essai clinique, plusieurs médecins donnent déjà de la chloroquine à des malades hospitalisés. Ils se basent pour cela sur les résultats du professeur Raoult, estimant que « le jeu en vaut la chandelle », illustre un infectiologue exerçant en Île-de-France.



Dans le cas des Ehpad aussi, O.Veran choisit de consulter le Comité d'éthique. Pendant ce temps (perdu?), les soignants préconisent de tester et de confiner dans le confinement. Qu'est-ce qu'on attend pour tester tous les résidents ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Marina Marihors ligne
Inscrit le: 06.05.17
Messages: 426
Hashimoto
féminin
40+
Message:

MessageRetour aux sources...

 (p527997)
Posté le: 26. Mar 2020, 10:44
Répondre en citant

Peut-être déjà mis sur le forum...

https://www.larevuedupraticien.fr/article/hydroxychloroquine-plaquenil-un-vieux-medicament-au-profil-toujours-tres-interessant


Mise à jour (mars 2020):
https://www.larevuedupraticien.fr/article/retour-sur-le-plaquenil

Des bises
Marina
Blume


Dernière édition par Marina Mari le 26. Mar 2020, 22:27; édité 1 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Marina Mari Retour aux sources...
Marina Marihors ligne
Inscrit le: 06.05.17
Messages: 426
Hashimoto
féminin
40+
Message:

MessageEt on continue dans la polémique...

 (p528007)
Posté le: 26. Mar 2020, 14:41
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Conciliabule, ki
Répondre en citant

Histoire de voir les choses sous un autre angle...


https://www.marianne.net/politique/didier-raoult-et-le-milieu-medical-parisien-histoire-d-une-detestation-reciproque


Bises
Marina
Blume
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Marina Mari Et on continue dans la polémique...
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46069
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p528019)
Posté le: 26. Mar 2020, 17:01
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Nicola31
Répondre en citant

Articles intéressants du Monde :

Coronavirus : Didier Raoult, l’infectiologue marseillais derrière la folie planétaire autour de l’hydroxychloroquine

Didier Raoult : « Le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin, et non pas comme un méthodologiste »

Coronavirus : Estrosi, Boyer, Vassal… La droite prend fait et cause pour le professeur Didier Raoult

Voir aussi https://www.telerama.fr/television/bfmtv-et-pascal-praud-valident-la-chloroquine-pour-guerir-du-covid-19,n6620823.php

Et une analyse (très sourcée) qui laisse de côté la question de l’efficacité, ou non, de l’hydroxychloroquine, pour s’intéresser au parcours du professeur Raoult et au fonctionnement de l’IHU (conflits d’intérêt compris).

https://www.les-crises.fr/le-professeur-didier-raoult-rebelle-anti-systeme-ou-megalomane-sans-ethique/

Ce n’est absolument pas pour participer à une quelconque « chasse aux sorcières » contre ce professeur, ni pour contester une efficacité éventuelle de son protocole, que je mets ces liens ici - mais parce que, depuis toujours et tout particulièrement depuis la crise du levothyrox, je me méfie énormément des fake news, de la manipulation des foules (particulièrement facile en période de crise, où tout le monde est angoissé et prompt à croire beaucoup de choses, car on a tellement besoin d’espoir !)... que certains puissent (éventuellement) y voir l’occasion de faire du « buzz » et d’en profiter me scandalise.

Je ne dis pas (!) que c’est le cas du professeur, mais certains faits sont tout de même troublants... par exemple celui qu’il sorte un livre, pile cette semaine-ci, en plein « buzz » !? Ecrit « en 4 semaines »... et qui coûte tout de même la bagatelle de 12,99€ (ou 8,99€ en eBook)...

http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/livres/coronavirus-comment-le-docteur-raoult-a-ecrit-son-livre-en-un-mois-25-03-2020-8287572.php

http://www.leparisien.fr/societe/coronavirus-et-maintenant-didier-raoult-en-version-twitter-25-03-2020-8287767.php

Beaucoup d’interrogations, et, pour l’instant, peu de réponses... restons vigilants !!

Courage à tous !

Beate



CC1018E8-D8FD-4370-9309-AA6FB9216CD9.jpeg
 Description:
Le Monde 25/3/2020
 Taille du fichier:  2.04 Mo
 Vu:  5 fois

CC1018E8-D8FD-4370-9309-AA6FB9216CD9.jpeg


Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Biba
Message:

Message

 (p528020)
Posté le: 26. Mar 2020, 18:01
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Conciliabule, shannon
Répondre en citant

Coucou Beate !
Je reviens sur ton dernier message. Le livre de Raoult commandé par son éditrice ne comporte que 90 pages ! Et c'est sans doute du copié-collé...
90 pages, c'est très peu.
Je travaille toujours dans un cabinet d'avocats où on dépasse très largement ce nombre de pages ne serait-ce qu'en conclusions pour les clients... et ce, parfois en 3 jours/nuits...
Quant au prix, pourquoi pas si cet argent peut aider ses recherches ?
A bientôt.
Biba
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Biba
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46069
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p528023)
Posté le: 26. Mar 2020, 18:33
Répondre en citant

Aujourdhui, est paru un « nouveau » décret pour encadrer les prescriptions de Plaquenil. Ce décret n° 2020-314 du 25 mars 2020 complète en fait le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020.

https://www.legifrance.gouv.fr/affi.....xte=&categorieLien=idLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
Chapitre 7
« Dispositions relatives à la mise à disposition de médicaments

« Art. 12-2. - Par dérogation à l'article L. 5121-8 du code de la santé publique, l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le covid-19, dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile.
« Les médicaments mentionnés au premier alinéa sont fournis, achetés, utilisés et pris en charge par les établissements de santé conformément à l'article L. 5123-2 du code de la santé publique.
« Ils sont vendus au public et au détail par les pharmacies à usage intérieur autorisées et pris en charge conformément aux dispositions du deuxième alinéa de l'article L. 162-17 du code de la sécurité sociale. Le cas échéant, ces dispensations donnent lieu à remboursement ou prise en charge dans ce cadre sans participation de l'assuré en application des dispositions de l'article R. 160-8 du même code. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé est chargée, pour ces médicaments, d'élaborer un protocole d'utilisation thérapeutique à l'attention des professionnels de santé et d'établir les modalités d'une information adaptée à l'attention des patients.
« Le recueil d'informations concernant les effets indésirables et leur transmission au centre régional de pharmacovigilance territorialement compétent sont assurés par le professionnel de santé prenant en charge le patient dans le cadre des dispositions réglementaires en vigueur pour les médicaments bénéficiant d'une autorisation de mise sur le marché.
« La spécialité pharmaceutique PLAQUENIL© et les préparations à base d'hydroxychloroquine ne peuvent être dispensées par les pharmacies d'officine que dans le cadre d'une prescription initiale émanant exclusivement de spécialistes en rhumatologie, médecine interne, dermatologie, néphrologie, neurologie ou pédiatrie ou dans le cadre d'un renouvellement de prescription émanant de tout médecin.
« Afin de garantir l'approvisionnement approprié et continu des patients sur le territoire national, en officines de ville comme dans les pharmacies à usage intérieur, l'exportation des spécialités contenant l'association lopinavir/ritonavir ou de l'hydroxychloroquine est interdite. Ces dispositions ne s'appliquent pas à l'approvisionnement des collectivités relevant des articles 73 et 74 de la Constitution et de la Nouvelle-Calédonie.
« Pour l'application du présent article, sont considérés comme établissements de santé les hôpitaux des armées, l'Institution nationale des Invalides et les structures médicales opérationnelles relevant du ministre de la défense déployées dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire.

Beaucoup de commentaires dans la presse, p.ex. cet article de l’Express :

Coronavirus : un nouveau décret encadre la délivrance de Plaquenil, dérivé de chloroquine

Mais sur les réseaux sociaux, on voit aussi partager des articles aux titres et textes totalement trompeurs, p.ex. celui-ci d’un site « média pour tous » :

Virage à 100% sur l’usage de la chloroquine - Le gouvernement donne raison au Pr Raoult

Ces titres trompeurs, orientés, toute cette manipulation sont vraiment inacceptables, et alimentent une sorte « d’hystérie collective » terriblement délétère dans une situation déjà suffisamment difficile ! C’est totalement irresponsable !

Le pire, ce n’est pas son protocole (peut-être que ça marche, on le saura dans peu de temps), c’est l’irresponsabilité de sa communication, l’énorme buzz qu’il a (très sciemment) créé (est-ce un pur hasard qu’il sort un livre, pile cette semaine ?) et qui a des conséquences dramatiques !

Premières conséquences de tout ce « buzz » sciemment orchestré et entretenu :

Je suis monstrueusement en colère contre Didier Raoult. Sa communication a désorganisé nos services

Le buzz sur la chloroquine freine l'essai clinique européen Discovery

Beate


Dernière édition par Beate le 26. Mar 2020, 20:14; édité 2 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
VANILLE222hors ligne
Inscrit le: 07.05.19
Messages: 69
Message:

MessageInfos soutienn

 (p528026)
Posté le: 26. Mar 2020, 19:33
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Conciliabule, shannon
Répondre en citant

Beate

Ayons confiance..

.
Sois positive.. s il gagne de l argent avec son livre tant mieux pour lui.




Fraternellement

Vanille222
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: VANILLE222 Infos  soutienn
shannon
Avatar

Message:

Messagemerci pour les malades Mr VERAN

 (p528032)
Posté le: 26. Mar 2020, 20:17
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : siju
Répondre en citant

merci Patrick29:
Citation:
je suis un peu surpris par la polémique sur la toxicité de la chloroquine.

Ce médicament a été longtemps distribué dans l'armée française et j'en ai pris souvent lors de nombreuses missions dans des pays tropicaux. Je n'ai jamais eu le moindre effet secondaire ni souvenance que d'autres collègues en aient eu également.

Reste à prouver son efficacité sur le covid-19 mais la piste est à explorer rapidement.

Derrière tout cela il y a encore les lobbys pharmaceutiques qui cherchent à caser leurs antirétroviraux à des prix beaucoup plus exorbitants au mépris total de l'urgence sanitaire.


un décret vient enfin d'être promulgué par le ministre de la Santé

_________________
Vivre avec des espoirs
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: shannon merci pour les malades Mr VERAN
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46069
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p528037)
Posté le: 26. Mar 2020, 20:44
Répondre en citant

Bonsoir Shannon,

Cette discussion est déjà suffisamment longue pour ne pas, en plus, répéter des choses qui ont déjà été dites, non ?

Oui, quand il y a un risque, p.ex. celui du paludisme, maladie grave, et qu’il existe un traitement préventif, c’est « normal » de le prendre ! Le rapport bénéfice-risque semble assez évident !

Pareil pour traiter des malades Covid-19 « graves », à défaut d’autres traitements, à titre compassionnel, et cela même SANS preuve vraiment irréfutable que ça marche ! Peut-être que cela sauvera certains - même si ça risque éventuellement d’en tuer d’autres, en provoquant des torsades de pointe etc. (le Pr Raoult admet n’avoir traité aucun « patient grave », on ne sait donc PAS ce que ça peut donner).

Le problème n’est absolument pas de traiter des patients *gravement atteints* !

Le problème, c’est le « buzz » qui font croire au « médicament miracle », et cela pour TOUS les infectés (alors que chez beaucoup, l’infection n’a aucun caractère de gravité et disparaît assez rapidement même sans traitement - il y n’y a pas que les cas graves qu’on montre à la télé, mais aussi beaucoup de personnes qui sont déjà guéries !)

Ce buzz fait que la chloroquine s’arrache (=> ruptures, risque d’en manquer pour les cas graves), que certains en prennent en automédication, que des centaines de personnes (certains sans aucun symptôme, juste angoissés) font (ou faisaient, jusqu’au WE dernier) la queue devant l’institut dès 7h du matin, au risque de propager l’infection...

Promettre de tester et de traiter « tout le monde », avec un médicament insuffisamment testé dans cette indication, non dénué de risques, et cela même sur des patients qui sont simplement « positifs » mais sans symptômes, ou avec très peu, est irresponsable (!) tant qu’on n’a pas l’assurance qu’il y a plus de bénéfices que de risques !!

C’est transformer les gens en COBAYES ! N’est-ce pas justement contre cela que nous luttons depuis 3 ans ?

Dans les cas GRAVES, oui, il faut traiter - et on le fait !! Mais avant de traiter les gens bien portants, il faut avoir correctement analysé le rapport bénéfice-risque ! Je ne comprends pas comment les gens ont pu perdre a ce point tout discernement ?

Ci-dessous un article des centres de pharmacovigilance sur la toxicité potentielle de l’hydroxychloroquine, molecule a marge thérapeutique étroite.

https://www.rfcrpv.fr/chloroquine-point-dinformation/

Bon courage à tous !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
shannon
Avatar

Message:

Messagedécret à effet immédiat

 (p528038)
Posté le: 26. Mar 2020, 20:56
Répondre en citant

Le professeur Didier Raoult, infectiologue de Marseille préconisant un traitement à base de chloroquine pour les malades du Covid-19, a remercié le ministre de la Santé "pour son écoute". Dans la journée, l'Agence du médicament a annoncé que la délivrance de ce traitement serait désormais encadrée, et possible pour les patients atteints de coronavirus et hospitalisés.



Le professeur Didier Raoult a remercié le ministre de la Santé Olivier Véran "pour son écoute", après la publication jeudi d'un décret encadrant la prescription "d'hydroxychloroquine", et l'autorisant en guise de "traitement du Covid-19" pour les patients pris en charge à l'hôpital.

L'hydroxychloroquine, un dérivé de l'antipaludéen chloroquine, est préconisée par plusieurs médecins, dont le professeur Didier Raoult, directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, pour traiter les patients atteints du coronavirus. Son utilisation divise néanmoins le monde médical, l'efficacité de cette molécule étant toujours en cours d'évaluation scientifique.



Dans le cadre de l'urgence sanitaire, l'hydroxychloroquine peut être prescrite en traitement du COVID-19. Merci à @olivierveran pour son écoute.https://t.co/NX2H6iwI07
— Didier Raoult (@raoult_didier) March 26, 2020
Un peu plus tôt dans la journée, la délivrance du Plaquenil, dérivé de la chloroquine, a été encadrée au moyen d'un décret pour "éviter les risques de rupture" pour les patients qui en ont besoin (les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde ou de lupus). Celle-ci sera désormais limitée à des indications médiales strictes, et ce médicament ne sera pas utilisable "dans la prise en charge du Covid-19 en (médecine de) ville".

Néanmoins, le décret confirme aussi, comme annoncé par Olivier Véran, qu'à titre dérogatoire "l'hydroxychloroquine et l'association lopinavir/ritonavir peuvent être prescrits, dispensés et administrés sous la responsabilité d'un médecin aux patients atteints par le Covid-19".

Cela doit se faire "dans les établissements de santé qui les prennent en charge, ainsi que, pour la poursuite de leur traitement si leur état le permet et sur autorisation du prescripteur initial, à domicile".

Jeanne Bulant

_________________
Vivre avec des espoirs


Dernière édition par shannon le 26. Mar 2020, 21:42; édité 2 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: shannon décret à effet immédiat
shannon
Avatar

Message:

MessageBéate

 (p528040)
Posté le: 26. Mar 2020, 21:17
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Conciliabule
Répondre en citant

pour la longueur et le nombre de posts à ce sujet je te laisse la vedette,Béate.....

je rajouterai ici que lorsque des milliers de gens meurent ou vont mourir,il n'est pas l'heur de passer au scan la personnalité d'un ( génial) scientifique.....ou de polémiquer sur ses succès, ou défaites;
on a autre chose à faire ou à penser

je rappelle combien Mme Bachelot en son temps,à un autre niveau,a largement subi les diffamations de la meute.diffamations regrettées sur ce forum.....10 ans après c'est ça?

allez,soyons heureux pour tous ceux touchés par ce virus
peut-être une chance
peut-être nous
repos

_________________
Vivre avec des espoirs
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: shannon Béate
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 970
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p528060)
Posté le: 26. Mar 2020, 22:06
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Tinley
Répondre en citant

Je ne pensais plus intervenir sur ce sujet mais
Beate a écrit:
C’est transformer les gens en COBAYES !
N’est-ce pas justement contre cela que nous luttons depuis 3 ans ?

Non. Je lutte pour que mon médecin ne soit pas contraint d’arrêter de me prescrire une formule qui me convient parce que l’ansm a soudain décidé qu’elle était instable ou dangereuse sans preuve à l'appui.

Concernant la dangerosité de l’hydroxychloroquine :

Le professeur Zahir Amoura, du service de médecine interne II de la Pitié-Salpêtrière, chef du centre national de référence du lupus, qui prescrit de longue date l’hydroxychloroquine à ses patients, objecte : «Ça fait plus de vingt ans qu’on donne le plaquenil [seul médicament sur le marché français à base d’hydroxychloroquine, ndlr] à des femmes enceintes, ça réduit les poussées et on n’a pas constaté de malformation sur les fœtus.» L’ANSM a donc fait le choix d’une attitude réglementaire, étendant à l’hydroxichloroquine les observations faites de la chloroquine, en contradiction avec les constats du médecin sur le terrain, selon ce spécialiste.

Concernant la question éthique des "cobayes" ou de l’absence de soins :

Contactés par Sciences et Avenir, l'équipe de Didier Raoult a justifié ces failles méthodologiques par la situation d'urgence que nous vivons à cause de l'épidémie : "C'est un article préliminaire, la critique méthodologique n'a pas lieu d'être, se défend Philippe Brouqui, chef du pôle maladies infectieuses à l'IHU Méditerranée Infection et coauteur de l'étude. Dans des situations de maladie émergente où on ne connaît pas de traitement, ça ne nous paraît pas éthique de ne pas donner un traitement qui peut marcher et donc de comparer sans et avec traitement, c'est pour ça qu'on a choisi de ne pas faire de bras randomisé (groupe contrôle témoin, NDLR) avec absence de soins, car la randomisation ne nous paraissait pas éthique. Quelle aurait été la réponse du patient si on vous propose un traitement potentiellement efficace contre rien ?"

Bonne soirée tout le monde !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Marina Marihors ligne
Inscrit le: 06.05.17
Messages: 426
Hashimoto
féminin
40+
Message:

MessageEssai clinique européen

 (p528062)
Posté le: 26. Mar 2020, 22:18
Répondre en citant

Pour info :

https://www.larevuedupraticien.fr/article/covid-19-quattendre-de-discovery

Extrait :

"Pourquoi avoir ajouté l’hydroxychloroquine ?

Il s’agit d’un essai adaptatif en temps réel, c’est-à-dire capable de tester toute molécule candidate potentielle en ajoutant un bras supplémentaire. C’est le cas de l’hydroxychloroquine (Plaquenil), compte tenu des données récentes qui méritent d’être évaluées à une plus large échelle. Cela permettra de mesurer son efficacité et surtout sa bonne tolérance. Il est d’ailleurs important de rappeler que les doses d’hydroxychloroquine utilisées à visée thérapeutique sont faibles, bien inférieures aux doses toxiques, à la différence de la chloroquine (Nivaquine) qui nécessiterait des doses proches des doses toxiques (avec une efficacité comparable des deux molécules)."


Bises
Marina
Blume[/b]
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Marina Mari Essai clinique européen
Fanny CHhors ligne
Avatar

Inscrit le: 03.05.04
Messages: 3933
OP TT 2012 Tirosint ...
près Lausanne, Suisse
féminin
70+
Message:

Message

 (p528064)
Posté le: 26. Mar 2020, 22:40
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Conciliabule
Répondre en citant

Bonsoir,

Je n'ai pas suivi vos post et liens divers sur la Chloroquine et je n'ai pas d'opinion précise car je ne connais rien dans ce domaine.

Mais ce soir 26 mars 2020, le Téléjournal TSR de 19.30 (TV Suisse-Romande) a montré une dame, suissesse âgée de 95 ans, qui a pu quitter l'hôpital après avoir été traitée contre le Coronavirus par de le Chloroquine.
A voir l'émission en Replay peut-être.

Peut-être ce traitement pourrait servir en désespoir de cause , en tout cas jusqu'à ce que un autre ou des autres traitements soient trouvés, d'autant plus qu'un vaccin prendra des mois.

C'est juste une info de ma part Wink , je ne tiens pas à alimenter une polémique "pour ou contre ce médicament ou ce Dr. Raoult".

Bonne semaine,

Fanny CH
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Fanny CH
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Page 4 sur 9
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
imprimer le sujet: Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner
Sujet: 

Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner

dans le forum: 

Répondre au sujet Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Autres forums Autres maladies Coronavirus, chloroquine : oser en ...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com