Précédent
Index du Forum Autres forums Autres maladies Cytotec : Les gynécologues réclamen...
Sujet: [url=t56487] 

Cytotec : Les gynécologues réclament un générique

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Cytotec : Les gynécologues réclament un générique Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
bobettehors ligne
Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3493
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

MessageCytotec : Les gynécologues réclament un générique

 (p486243)
Posté le: 28. Fév 2018, 04:19
Répondre en citant

décidément ça n'en finit plus ! ou suis-je simplement devenue plus attentive à ces thèmes qu'auparavant ?

http://www.caducee.net/actualite-me.....tiliser-un-generique.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
l'article fait une simple allusion au lévo, mais le problème évoqué est autre, je cite :


Dans une lettre ouverte adressée le 22 février à la ministre de la santé et des solidarité, Agnès Buzyn, le conseil d'administration du Collège National des Gynécologues-Obstétriciens (CNGOF) s'indigne du remplacement en urgence du Cytotec®, médicament indispensable à la santé des femmes, par des médicaments près de 20 fois plus chers que le Cytotec® (24 centimes d'€ pour un comprimé contre 6 € le comprimé pour Gymiso® ou MisoOne®).
"Pourquoi faire supporter aux maternités et donc aux hôpitaux une telle hausse de dépenses alors que ces médicaments auraient dû être "génériqués"..."dépenses d'autant plus inadmissibles qu'elles sont considérables (plus d'un million de comprimés par an) et que les dépenses de médicaments des maternités subissent ainsi une brusque ascension en 2018 qui obèrera les autres dépenses, voire celles liées au personnel déjà en nombre très insuffisant" interrogent les représentants de la spécialité."
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette Cytotec : Les gynécologues réclament un générique
marie2hors ligne
Avatar

Inscrit le: 05.10.11
Messages: 1405
Message:

Message

 (p486248)
Posté le: 28. Fév 2018, 08:40
Répondre en citant

Pour ce médicament ce n'est pas si simple : il y a un souci de dosage bien trop important qui amenait à couper le comprimé un peu à " bisto de nas " ( à vue de nez ). Et il y a eu des accidents très graves avec cette utilisation détournée ( hors AMM pourtant décrite dans le vidal ), c'est un anti ulcereux dosé à 200 microgrammes de principe actif alors que les doses utilisées en Gynécologie-obstétrique sont de l'ordre de 25 -50 max.
Lien à l'intérieur du forumSujet
Et il coûte beaucoup moins cher que les autres médicaments ...
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie2
pic
Message:

Message

 (p489899)
Posté le: 07. Avr 2018, 01:31
Répondre en citant

Il faut s'informer sur internet. Par exemple, sur les rares sites d'associations non financées par l'industrie pharmaceutique :

https://timeo-asso.frLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Qui sont les seules sources fiables.
Précédent   Revenir en haut
imprimer le message de: pic
bobettehors ligne
Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3493
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p495706)
Posté le: 24. Juin 2018, 00:13
Répondre en citant

https://www.challenges.fr/entrepris.....scandale-sanitaire_507478Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


Citation:

[...] [...]Des autorités sanitaires trop faibles.
Comme dans l'affaire de la Dépakine, qui implique la responsabilité de l'Agence du médicament (ANSM), les autorités sanitaires n'ont pas suffisamment joué leur rôle de gendarme. [...]
Des hôpitaux sous pressions
Depuis des années, les hôpitaux sonnent l’alerte : les contraintes budgétaires auxquelles ils sont soumis met l’ensemble du système sous pression. Au risque de faire des arbitrages économiques dangereux pour les patients. Les médicaments à base de prostaglandines prévus pour le déclenchement artificiel du travail, en gel ou en tampon, coûtent beaucoup plus cher que le Cytotec (30 centimes le comprimé), ce qui a poussé certains établissements à préférer le traitement le moins cher… et le moins sûr.
Des patients mal informés
Dans l’affaire de la Dépakine, il aura fallu plus d’une décennie avant que les patients soient très clairement informés des risques pour le fœtus liés à la prise de cet antiépileptique pendant une grossesse.
Dominique Martin, le directeur général de l’ANSM, a promis de faire progresser la démocratie sanitaire. [...]
Quand les autorités sanitaires ne jouent pas leur rôle, la société civile est en première ligne.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette

Page 1 sur 1
imprimer le sujet: Cytotec : Les gynécologues réclament un générique
Sujet: 

Cytotec : Les gynécologues réclament un générique

dans le forum: 

Répondre au sujet Cytotec : Les gynécologues réclament un générique Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Autres forums Autres maladies Cytotec : Les gynécologues réclamen...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com