Précédent
Index du Forum Autres forums Autres maladies Pas une maladie : la ménopause, mai...
Sujet: [url=t56461] 

Pas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 7
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Pas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

MessagePas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos

 
Posté le: 25. Fév 2018, 21:24
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Louna*ka
Répondre en citant

Bonsoir,


Besoin d'infos car je suis complètement paumée dans mon traitement : j'ai des avis tellement différents d'un médecin à l'autre, que je ne sais plus que faire ou quoi croire... dans quelle direction aller, c'est le foutoir, disons le tout net.

Désolée, cela va être long, mais j'ai bcp de choses à dire sur le sujet.


J'ai aussi une série de question :

J'ai 53 ans et je n'ai plus du tout mes règles depuis un an et demi.


J'ai une gynéco qui est gentille, ok, mais bon...d'une part il faut prendre les rdvs trois à 6 mois à l'avance tellement, elle est surbookée, ensuite, elle n'est pas extrêmement "moderne" (je la soupçonne même d'être un chouia militante chrétienne sur les bords...) , donc elle n'est pas pour les stérilets (j'en ai eu un quand même, pour mon plus grand bonheur), elle n'est pas pour les traitements hormonaux (j'en ai demandé un quand même).


J'ai demandé un traitement hormonal pour plusieurs raisons : 1) J'avais des bouffées de chaleur et deux poils qui m'avaient poussé près de la bouche : moi qui n'ai jamais le moindre poil et qui suis du genre imberbe ! 2) Je me suis beaucoup documenté sur internet pour m'apercevoir que les dangers des traitements hormonaux avaient été très exagérés. 3) J'ai des copines qui prennent des traitements hormonaux (plus âgées que moi) et d'autres qui n'en prennent pas, et franchement entre les deux, il n'y a pas photo en terme de forme, de dynamisme etc...
4) Les plantes etc, c'est bien gentil mais c'est quand même très cher aussi et jamais remboursé (quand ça marche, en plus). 5) Je vais devoir probablement travailler jusqu'à l'âge de 62 à 65 ans (je ne sais pas encore) à plein temps et je pense que cela va m'aider en terme de dynamisme 6) J'ai une vie amoureuse et là aussi, cela me donne envie de rester encore un peu "jeune".

Donc j'ai commencé à prendre un traitement....et vous allez voir, comme c'est le parcours du combattant Rolling Eyes (comme si on n'en avait pas déjà assez avec le lévo, de parcours du combattant...) :

D'abord pendant les vacances la marque que je prenais a changé ses dosages, si bien que la pharmacienne n'a pas voulu me renouveller la commande de mon ordonnance qui était encore à l'ancien dosage (je prenais le dosage minimum)...en faisant des mains et des pieds, j'ai réussi quand même à avoir une boîte d'un dosage légèrement supérieur, mais qui était devenu le dosage minimum désormais. Ensuite, par la suite, et suivant les pharmacies, la marque en question avait carrément disparu des rayons Surprised...

Bon... Donc à ce moment là, je prends comme produit :

Du Vivelledot (un timbre à poser sur la peau, c'est de l'estradiol) de 50 microgrammes/24 heures et une gélule/jour d'Estima Gé 100 mg (progestérone).


Entretemps, je renonce à retourner voir la gynéco (rdvs trop difficiles à avoir) et je me dis que je vais me faire suivre par mon médecin généraliste.

Elle me prescrit du 70 mg (je ne sais plus pourquoi, en Vivelledot). Je ne fais pas spécialement attention d'ailleurs, donc je le prends../..

Puis quelques mois plus tard, je revois la gynéco qui hurle quand elle voit 70 mg (beaucoup trop selon, elle), et descends de nouveau la posologie....


Bon... Ok


Ensuite lors d'un rdv avec l'endocrinologue (pour la thyroide), je lui fais part d'un petit souci de femme que j'ai, elle me conseille un super produit selon elle, pour cela, et comme c'est une femme à peine plus âgée que moi, je me dis qu'elle doit savoir de quoi elle parle...elle me fait l'ordonnance de ce produit et là, je lui demande si cela ne va pas faire trop avec ce que je prends déjà....sauf que, manque de bol, je n'ai pas les produits sous les yeux, suis incapable de lui dire les noms et dosage, juste "un timbre sur la peau" et" une gélule de progestérone". Elle me dit que non, aucun problème.


Bon, Ok.


Donc depuis peu, je prends les deux produits sus-mentionnés, plus une gélule (à mettre dans le vagin, avant d'aller dormir la nuit),. Nom du produit, Trophigil.


Quand même, je réfléchis après, et je me dis, elle ne connait pas les noms des deux autres produits et décide de l'en informer, pour qu'elle me confirme à nouveau que, non, ce n'est pas "de trop".

Je n'arrive pas à la joindre par téléphone. je lui envoie un mail sur le sujet. Pas de réponse non plus.


Je suis donc totalement paumée, totalement livrée à moi-même et surtout , je ne comprends pas :

Aucune de ces trois personnes ne m'a jamais demandé de faire une prise de sang pour voir où en étaient mes hormones féminines....Ca fonctionne comment ? La gynéco m'avait dit que c'était inutile car "changeait tout le temps" (le dosage des hormones féminines dans le sang).

Mais comment on sait où j'en suis et de quoi j'ai besoin, en terme d'hormones ? On fait ça "à la tête du client", il n'y a pas un moyen de mesure plus rationnel ?

A noter toutefois qu'avec ces produits, je n'ai plus de bouffée de chaleur, plus de pousse de poil intempestive non plus. Mais ça ne m'a rien amené en terme de dynamisme par contre.

Merci pour tous vos avis, conseils etc sur le sujet (et expérience ! ) qui seront les bienvenus car je nage dans le brouillard.


Je vais toutefois reprendre un rdv avec ma généraliste pour aborder ce sujet, mais j'ai l'impression que ça n'intéresse personne...certes, on peut vivre sans hormones, mais c'est important je trouve, d'être bien dans sa peau aussi.

Pourquoi c'est si compliqué de trouver un(e) professionnel, qui soit un peu attentif à moi sur ce sujet (et rationnel aussi) Sad ?

Autre question importante :

Quelle est l'incidence des hormones féminines sous forme de posologie et le fait de prendre aussi un substitut thyroïdien (dans mon cas 137,5 mg actuellement car je n'ai plus de thyroïde) ? Est-ce que cela a tendance à freiner l'efficacité du traitement substitutif thyroïdien, ou au contraire à le booster ? Ou bien est-ce que cela n'a aucun impact ?


Dernière édition par Sylviane91 le 25. Fév 2018, 21:39; édité 2 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91 Pas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p485983)
Posté le: 25. Fév 2018, 21:45
Répondre en citant

ps : je sais que c'est un sujet un peu intime, certes, mais c'est aussi un sujet universel, car normalement, la moitié de la planète, dans le meilleur des cas, vivra un jour ou bien vit, la ménopause....ce n'est pas rien, cela concerne 50% de la planète.

Quelle est votre expérience du sujet ? Vous prenez quelque chose, ou pas ? Vous êtes bien suivies ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Mimau
Avatar

Message:

Message

 (p485987)
Posté le: 25. Fév 2018, 21:54
Répondre en citant

Bonsoir
Je ne Prends rien : Cela m'est interdit ...ablation totale cancer papillaire avec métastases.Je ne suis pas suivie ....j'habite un désert médical ...La France entière est d'ailleurs en passe d'en devenir un.
Ma gynécologue est en arrêt maladie .Je Prends des plantes sous toutes les formes possibles ....j'ai des bouffées de chaleur jour et nuit ....bref le pied intégral.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Mimau
marie-angehors ligne
Avatar

Inscrit le: 30.10.09
Messages: 5654
1/2 thyroïde suite n...
féminin
50+
Message:

Message

 (p486011)
Posté le: 25. Fév 2018, 22:59
Répondre en citant

Pour moi c'est passé comme une lettre à la poste. J'ai eu mes dernières règles le lendemain de mes 52 ans. Point.
_________________
Marie-Ange




Toutes les explications ici
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie-ange
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486012)
Posté le: 25. Fév 2018, 23:02
Répondre en citant

Donc pas eu de bouffées de chaleur Marie-Ange ? Quelle chance ! Moi si je ne prends pas un traitement, j'en ai plusieurs fois par semaine, dont la nuit. Je me réveillais aussi, et l'oreiller était trempé tellement les bouffées de chaleur avaient été fortes pendant la nuit aussi.

Evidemment cela arrive à des moments complètement hiératiques (réunion professionnelle par exemple, où j'ai envie d'aller ouvrir toutes les fenêtres, tandis que tout le monde se gèle vu le temps dehors).


Ce que je trouve incroyable, c'est que personne n'en parle : pas de communication entre femmes sur ce sujet, ou très peu ou rarement, alors qu'on pourrait se passer nos "bons truc" ou les adresses de médecins qui s'y connaissent.


Dernière édition par Sylviane91 le 25. Fév 2018, 23:06; édité 1 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486013)
Posté le: 25. Fév 2018, 23:03
Répondre en citant

Je suis désolée Mimau... Moi aussi le désert médical m'inquiète, et la voie que prend la médecine en général aussi d'ailleurs.

Parmi les plantes, il y a un super bon remède péruvien, je vais essayer de te le retrouver.

....



Je l'ai retrouvé : c'est la Maca.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
marie-angehors ligne
Avatar

Inscrit le: 30.10.09
Messages: 5654
1/2 thyroïde suite n...
féminin
50+
Message:

Message

 (p486023)
Posté le: 25. Fév 2018, 23:44
Répondre en citant

Les bouffées de chaleur., j'en ai en hyper. Il me semble que tu ne doives pas exclure qu'elles soient dues au moins en grande partie à ça.
_________________
Marie-Ange




Toutes les explications ici
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie-ange
shannon
Avatar

Message:

Message

 (p486039)
Posté le: 26. Fév 2018, 03:57
Répondre en citant

les bouffées de chaleur,au point que tu changes de tee-shirt trempé,et idem la nuit les draps,c'est pas l'hyper qui fait ça tu sais............

vive le THS quand il n'y a pas contre-indication formelle biensùr
sans lui on vieillit trop vite,nous les femmes
et personne ne se soucie du total bouleversement hormonal qui peut alors nous traverser,nous envahir;

obligée d-aller à la pêche au médecin qui veut bien prescrire

jamais eu de variation thyroide avec

en revanche,sur la durée,il ne faut pas (trop) fumer,Sylviane
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: shannon
Fanny CHhors ligne
Avatar

Inscrit le: 03.05.04
Messages: 3558
OP TT 03/2012 kyste
près Lausanne, Suisse
féminin
70+
Message:

Message

 (p486041)
Posté le: 26. Fév 2018, 07:53
Répondre en citant

Bonjour Sylviane91,

Perso j'étais ménopausée à 49 ans. Cela s'est passé assez vite.

Au début quelques bouffées de chaleur, disons environ 2 - 3 par jours, pas pendant la nuit il me semble.

Le Gynéco m'avait dit: un léger dérèglement hormonal.
(Peut-être déjà la Thyro? On ne parlait pas encore de Thyro à l'époque).
Il m'avait prescrit une pommade contre la sécheresse vaginale, pommade légèrement hormonale selon ses dires (crème Orthogynest).
Plus tard, mon endocrinologue m'avait dit "pas si anodin cette crème" (tu vois que les avis diversent Smile

En général, je ne prends des médocs que si absolument nécessaire, donc rien de hormonal . . . . . sauf le Euthyrox bien sûr.

Pour moi la ménopause s'est bien passé. Il me semble que le sport en plein air m'a bien aidé et aussi le fait de ne pas trop donner de l'importance. Ou bien le léger dérèglement hormonal détecté à l'époque avait facilité le passage?

La transpiration lors de Hyper, pour moi plutôt mains et pieds moites pendant la journée.

Bonne semaine,

Fanny CH
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Fanny CH
marie-angehors ligne
Avatar

Inscrit le: 30.10.09
Messages: 5654
1/2 thyroïde suite n...
féminin
50+
Message:

Message

 (p486048)
Posté le: 26. Fév 2018, 10:07
Répondre en citant

En hyper, je trempe effectivement la nuit, et ça me donne des bouffées de chaleur la journée aussi. J'ai cru que c'était la ménopause (tout en trouvant bizarre que je subisse ça plusieurs années après l'arrêt des règles), mais le bilan thyroïdien m'a montré que j'étais tout en haut des normes, et quand j'ai légèrement baissé c'est passé.

Je ne suis pas du tout persuadée qu'un traitement hormonal soit obligatoire pour bien vieillir. Comme Fanny, je pense qu'il fait surtout être active et ne pas penser que tout va s'arrêter à la ménopause. J'ai une vie sociale, familiale et amoureuse épanouie, et pour moi la ménopause se résume à la chance d'enfin ne plus avoir à subir les règles chaque mois. Aussi ma petite dernière n'a que douze ans et m'oblige à rester jeune !

Amitiés.

_________________
Marie-Ange




Toutes les explications ici
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie-ange
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486053)
Posté le: 26. Fév 2018, 10:38
Répondre en citant

En ce qui me concerne, j'ai la preuve que ce n'est pas de l'hyper...pour la bonne et simple raison, que je n'en ai jamais eu avant l'arrêt des règles, or on m'a retiré la thyroïde en 2008, c'est vraiment apparu avec l'arrêt des règles et il n'y a aucune ambiguité pour moi sur ce sujet. En plus, je ne suis jamais en hyper ou très rarement Récemment j'ai été en légère hyper lors des changements de dosage et c'était une des rares fois (hormis une ou deux autres fois qui ont suivi la période d'opération).
Quand on n'a plus de thyroïde du tout, faut vraiment le vouloir pour être en hyper : c'est plus facile à doser.

Je pense aussi que c'est plus difficile de vivre sa ménopause quand on travaille car on est obligé d'avoir un rythme soutenu coûte que coûte (pas de possibilité de se réveiller plus tard, de faire la sieste, de ne pas voir des gens quand on n'en a n'a pas envie etc).

Ce n'est pas hyper joyeux non plus de constater que sans traitement hormonal, ton appareil sexuel se rétracte et s'atrophit ! Si on peut reculer ce moment, je ne trouve pas cela plus mal....
Crois moi que si c'était les hommes qui, du jour au lendemain, avaient leurs pénis qui commençaient à diminuer, cela ferait longtemps que tous les hommes auraient droit à un traitement ! Et/ou qu'il y aurait eu une recherche scientifique pour trouver un traitement (j'espère que je viens de vous faire rigoler Very Happy, mais c'est vrai, il n'empêche).

Par contre je ne sais pas ce qu'est la sécheresse vaginale, et je n'en ai jamais eu (ni avant le traitement, ni après le traitement), ce qui prouve que les manifestations peuvent être différentes d'une personne à l'autre.

Ce qui est certain, c'est que sans traitement on vieillit plus vite, aussi bien au niveau de l'élasticité de la peau, qu'au niveau du sommeil, des os etc. Et chez les femmes, ce n'est pas progressif comme chez les hommes, c'est "Vl'am", d'un coup.

Après c'est aussi une question de choix quasi philosophique. J'ai une amie qui a 74 ans et elle m'a expliqué qu'elle avait beaucoup de mal à faire le deuil du traitement hormonal qu'elle prenait. C'est une archéologue à la retraite, hyper active, qui s'intéresse à plein de choses, qui voyage, fait de longues randos, a pleins d'amis etc... et elle a eu un petit accident (me souviens plus de la nature de l'accident) et après cela, le médecin n'a plus voulu lui donner de traitement substitutif. Elle m'a dit : Sylviane, après j'ai pris 10 ans en à peine de 2 ans.... (en termes de rides, en termes de douleurs, en termes de fatigue) et elle était en colère après ce médecin et me disait : je préfère mourir plus jeune et profiter à fond de mes dernières années que de me traîner souffreteuse mais jusqu'à un âge canonique, mais de quoi il se mêle ? C'est mon choix !

Le sport par contre j'y crois beaucoup aussi pour retarder les effets du vieillissement...mais là aussi quand tu travailles à plein temps, ce n'est pas très simple de trouver du temps libre pour ça.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486062)
Posté le: 26. Fév 2018, 12:14
Répondre en citant

Alerte à la pénurie de gynécologues, un article du parisien daté de décembre 2017 : http://www.leparisien.fr/societe/al.....es-28-12-2017-7474116.phpLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
il ne resterait en France plus que 1 136 gynécologues - hors obstétriciens - pour près de 28 millions de femmes de plus de 16 ans.


Citation:
Six départements n’ont même plus aucun gynécologue « du quotidien » (contraception, traitement de troubles hormonaux, ménopause, stérilité, IVG, détection de cancer…). Selon les projections de l’Ordre des médecins, les gynécos médicaux ne pourraient ainsi n’être plus que 531 en 2025


Le problème c'est que je ne crois pas que ma médecin généraliste va être oK pour faire les frottis ou les palpations mammaires (je ne sais pas du tout si les généralistes vont être Ok pour considérer que ça fait partie de leurs attributions ? Surprised )... Ca va être coton !

Hier, je me suis dit que j'allais changer de gynéco...ahahaha, la bonne blague ! Dans mon coin deux ont fermé, quant aux deux autres qui restent, comme je suis une nouvelle patiente, elles n'avaient de la place qu'à partir de fin juin ! Et encore, en milieu de journée. Si le soir, il fallait attendre août....
Et je n'habite pas dans le fin fond du Massif central mais en région parisienne, à 30 km de Paris !


Suis donc rentré gentiment dans le bercail pour prendre rdv avec la même gynécologue (fin mars quand même...), et encore sans déjeuner (elle n'est pas loin de mon travail), puisque je vais la voir à l'heure du déjeuner (sinon si rvd le soir, il fallait attendre fin avril ou mai).

Bon oui, je peux aussi trouver une gynécologue performante, une adresse que m'a trouvé une amie à Paris (donc à 30 à 40 km...), elle est super paraît-il, juste elle est hors convention et hors de prix.

On file un mauvais coton en tant que femmes....Si on ne se réveille pas en tout cas pour mettre en avant le sujet à un niveau politique.

Par contre pour faire des échographies mammaires, en veux-tu en voilà, et détecter des pseudos cancers invalidants du sein et faire du 70% de surdiagnostique, là, ça y va par contre.....

Mes ancêtres des années 70-80 se retourneraient dans leurs tombes Rolling Eyes
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Beateen ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 45503
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p486064)
Posté le: 26. Fév 2018, 12:25
Répondre en citant

Coucou Sylviane,

les généralistes ne seront vraisemblablement pas d'accord pour ce genre de suivi (et ce n'est vraiment pas leur rayon).

Par contre, depuis la loi HPST de 2009, les sages-femmes, elles, peuvent tout à fait assurer le suivi gynécologique (frottis, échographie ...)

Citation:
Le suivi gynécologique effectué par une sage-femme est identique à celui effectué par un gynécologue, dans la mesure où il s'agit d'une femme en bonne santé. La compétence de la sage-femme consiste à s'occuper des femmes qui vont bien et de dépister des troubles éventuels et dans ce cas, de les orienter vers un gynécologue pour un avis ponctuel ou un suivi définitif.


https://www.prevention-medicale.org.....s-sage-femme-suivi-gynecoLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2695
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486065)
Posté le: 26. Fév 2018, 12:27
Répondre en citant

Oh c'est vrai !? Je ne savais pas du tout ! Grand merci Béate Smile Je vais en chercher une dans mon coin Smile

Freunde
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
marie-angehors ligne
Avatar

Inscrit le: 30.10.09
Messages: 5654
1/2 thyroïde suite n...
féminin
50+
Message:

Message

 (p486066)
Posté le: 26. Fév 2018, 12:28
Répondre en citant

Le fait que tu n'aies pas eu de sudations avant la ménopause n'est pas du tout une preuve que ce ne soit pas un symptôme d'hyper. le corps ne réagit pas de la même manière aux différentes époques de la vie et les hormones interagissent. La seule preuve que tu pourrais avoir serait d'en avoir même en hypo. Est-ce le cas ?
_________________
Marie-Ange




Toutes les explications ici
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: marie-ange
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Page 1 sur 7
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
imprimer le sujet: Pas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos
Sujet: 

Pas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos

dans le forum: 

Répondre au sujet Pas une maladie : la ménopause, mais besoin d'infos Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Autres forums Autres maladies Pas une maladie : la ménopause, mai...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com