Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Droits du malade Les pénurie de médicaments en France
Sujet: [url=t56439] 

Les pénurie de médicaments en France

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Les pénurie de médicaments en France Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

MessageLes pénurie de médicaments en France

 (p485622)
Posté le: 22. Fév 2018, 21:37
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : sosso2
Répondre en citant

Bonjour

J'essaie de comprendre pourquoi les pénuries de médicaments en France, ne cessent d'augmenter, dont notamment les substituts thyroïdiens, et les médicaments liés à la ménopause.

Je mets là les articles qui peuvent être éventuellement éclairants.

Si c'est hors sujet, n'hésitez pas à enlever le post.

Un article du Figaro daté de 2016 : https://www.francetvinfo.fr/sante/m.....preoccupante_1981139.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Chapeau de l'article :
Citation:
Les pénuries répétées de médicaments inquiètent l'Ordre des pharmaciens. Sur l'année 2016, quelque 200 000 déclarations de ruptures de stock ont été enregistrées en France. Un médicament déclaré "en rupture" signifie qu'il est indisponible dans les trois jours.

Environ 22% des vaccins ont connu des problèmes d'approvisionnement cette année. Cela concerne aussi de nombreux médicaments, notamment les traitements pour la ménopause ou la thyroïde. La durée moyenne de rupture est aujourd'hui de 109 jours, selon l'organisation professionnelle. C'était deux fois moins il y a un an.


-------------------------------------------

10 fois plus de pénuries en 10 ans, selon cet article du sénat, daté de 2017 :

https://www.senat.fr/questions/base/2017/qSEQ170124783.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


-------------------------------------------

Un bref reportage d'Arte sur le sujet, incluant l'interview d'une dame n'ayant plus de thyroïde et qui consomme un substitut thyroïdien :

https://info.arte.tv/fr/ruptures-pr.....-de-medicaments-en-franceLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

A noter qu'aucun des laboratoires sollicités n'a souhaité répondre à Arte.

Dans ce reportage, qui date pourtant de début 2017, il est fait allusion à la réponse que m'avait fait le premier pharmacien (à 1:35) - et que j'ai raconté dans un post très récent(post intitulé pharmacie et disponibilité L. Thyroxyne Henning, dans le forum Crise du lévothyrox ) -
et qui est qu'une partie des grossistes, aussi bien que des laboratoires, reexportent une partie des médicaments destinés au marché français (pour se faire de meilleures marges), ce qui est illégal.

Mais je ne comprends pas bien à ce sujet : il n'y a pas de contrôle de l'Etat en la matière ? Pas d'inspection ?


----------------------------------------


Un article plus ancien (2014) mais plus généraliste, qui accuse le déploiement économique vers l'Inde et la Chine : http://www.slate.fr/france/82085/mo.....ies-medicaments-en-franceLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


---------------------------------------


Et pour ceux qui veulent approfondir : une étude universitaire sur le sujet : https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01346831/documentLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


Et , un Postcad sur Franceculture (janvier 2018) : https://www.franceculture.fr/emissi.....lindustrie-pharmaceutiqueLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
Pharmerging : quand les pays émergents bouleversent l’industrie pharmaceutique


Pendant longtemps, l’industrie pharmaceutique était très concentrée dans les régions les plus industrialisées (USA, Europe, Japon), profitant d’un contexte de recherche favorable avec des institutions publiques et privées, les hôpitaux.

Mais aujourd’hui, cette industrie n’est plus l’apanage des pays riches, progressivement, les pays émergents - La Chine, l’Inde, ou encore le Brésil dont nous parlerons ce matin - se sont mis à produire des médicaments, d’abord via l’implantation de multinationales occidentales, mais aussi à développer leurs propres capacités de recherche.

Comment s’est faite cette montée en puissance des émergents dans l’industrie pharmaceutique ? Comment est-elle organisée aujourd’hui ? Qui fabrique quoi ? Où ? Comment ? Quel est le paysage de l’industrie pharmaceutique mondiale ?
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91 Les pénurie de médicaments en France
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p485869)
Posté le: 25. Fév 2018, 00:27
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Mélice
Répondre en citant

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le mondes des labos, de la technologie et de la chine, sans jamais oser le demander Wink : Le centre de gravité économique bascule

https://pro.merckgroup.com/archive/.....entre-de-gravite-bascule/Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Ktrin'hors ligne
Avatar

Inscrit le: 26.12.08
Messages: 2713
70+
Message:

Message

 (p485874)
Posté le: 25. Fév 2018, 01:31
Répondre en citant

Hello Sylviane,

Merci pour ce lien que j'ai regardé avec attention, et bien lu le dernier paragraphe sur l'usine Merck en Chine.

C'est intéressant et/mais cet article date de 2014, noté à la fin.
En 4 ans bien des choses changent dans notre monde si rapide !
La Chine économique s'étend dans le Monde entier depuis longtemps !

_________________
Le Forum vous est utile ?!
Adhérez en Membre Bienfaiteur à partir de 5€ !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Ktrin'
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486009)
Posté le: 25. Fév 2018, 22:58
Répondre en citant

Oui c'est exact Katrin, cela fait au moins 20 ans que le virage s'est amorcé, mais là maintenant il n'est plus possible de douter qu'il a complètement eu lieu cette fois, et en 4 ans, je pense que les choses se sont encore accentuées (elles ne se sont pas amoindries, n'y n'ont fait demi-tour)

Dernière édition par Sylviane91 le 02. Mar 2018, 21:55; édité 1 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486365)
Posté le: 01. Mar 2018, 12:07
Répondre en citant

Un article de l'Express daté de ce jour :

https://www.lexpress.fr/actualite/s.....aux-patients_1988675.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


Et dont la conclusion, après enquête, est :

Citation:
Les médicaments qui se retrouvent en rupture ont aussi deux points communs, selon l'enquête que L'Express a consacré à ce sujet il y a un mois. Ils sont anciens et bon marché. Et les laboratoires préfèrent investir sur de nouveaux produits plus rentables.


Les labos pharmaceutiques sont vraiment sans foi ni loi.... Les pirates, les voyous, agissent ainsi, ce qui ne surprend personne venant d'eux, mais là je crois qu'il faut voir les choses en face : il n'y a plus famille, ni patrie, ni compassion, juste la loi de l'argent, et surtout et de plus en plus, une approche uniquement spéculative de la santé.

Avec une Justice de classe, en plus...


Comme diraient les québecquois : on n'est pas rendus...
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Maya6129hors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.10.13
Messages: 660
Lobectomie
féminin
50+
Message:

Message

 (p486367)
Posté le: 01. Mar 2018, 12:24
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Sylviane91
Répondre en citant

Hier sur France 3, une vidéo sur la pénurie des médicaments.

La pénurie est organisée par les labos eux-mêmes pour justifier les prix plus importants (pénurie spéculative)

https://www.dailymotion.com/video/x6ffgxlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Maya6129
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486518)
Posté le: 02. Mar 2018, 21:59
Répondre en citant

Une pub pour un livre qui m'a l'air intéressant : https://blogs.mediapart.fr/benjamin.....ontre-la-corruption-douceLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

L'auteur nous livre ici, l'introduction de son livre, qui s'intitule : Citoyen contre lobby, ou comment lutter contre la corruption douce

Citation:
Ce texte est l'introduction de mon livre "Plaidoyer pour un contre-lobbying citoyen" publié chez les Editions Charles Léopold Mayer le 20 février 2014 et aujourd'hui disponible en ligne gratuitement en version ebook.



Téléchargeable, ici : http://www.eclm.fr/ouvrage-365.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Citation:
Dans une société où le risque technologique est devenu un sujet de préoccupation du citoyen, ce livre questionne les liaisons dangereuses qui unissent experts, décideurs et industriels dans des politiques d’orientation technologique trop souvent imposées sans aucune forme de consultation. La nécessité d’un encadrement plus strict des conflits d’intérêts est ainsi devenue un enjeu majeur pour la défense des principes de transparence et d’indépendance de la décision publique.

Benjamin Sourice étudie en détail les méthodes de lobbying moderne et les mécanismes conduisant à la capture de la prise de décision publique par des intérêts privés. Il s’appuie sur l’étude de divers scandales – amiante, Mediator, OGM – et illustre son propos d’exemples récents pour éclairer les rouages opaques d’un système évoluant aux marges du lobbying et de la corruption. Ces manquements graves finissant par jeter indistinctement l’opprobre sur l’action publique et ses représentants, ils nourrissent in fine la démagogie populiste au détriment du projet démocratique.

Développant une analyse des alternatives, cet ouvrage est aussi un appel aux citoyens pour ériger de nouveaux contre-pouvoirs afin de penser la démocratie de demain, entre ouverture et participation citoyenne.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486608)
Posté le: 03. Mar 2018, 20:17
Répondre en citant

Des extraits choisis du livre que je viens de nommer et téléchargeable gratuitement :

Citation:
En France, seules 20% des lois relèvent de l’initiative des parlementaires,
tandis que 80% émanent du bureau du Premier ministre
et des ministères avec l’aide des juristes du Conseil d’État. Ce sont ensuite les commissions parlementaires, des organes restreints et spécialisés (commission des lois, des finances…), qui sont chargées de la rédaction du texte législatif avant de le soumettre au vote de l’Assemblée nationale et du Sénat. Chaque étape de la construction législative est une opportunité de lobbying, la stratégie d’influence visant à appréhender dans sa globalité le cycle et le calendrier législatif pour multiplier les chances d’orienter la décision finale.

Or,
à ce jour, si le Parlement a fait quelques efforts de transparence,
rien n’a été institué concernant les pratiques de lobbying auprès
des ministères ou des administrations locales. Il n’y existe aucun
registre ou aucune accréditation, et la transparence au sein de ces
enclaves administratives reste minimale puisque les décisions y
sont couvertes du secret des délibérations. Pire, le Conseil constitutionnel,
en rejetant en octobre 2013 les dispositions de la loi sur la
transparence de la vie publique prévoyant la publication des déclarations
d’intérêts des fonctionnaires et des membres de cabinets
ministériels, a supprimé le seul outil de contrôle citoyen sur les
potentiels conflits d’intérêts au sein de ces institutions hautement
stratégiques pour influencer la loi en profondeur



Citation:
Un des signes les plus probants de l’acceptation du lobbying dans
la société française réside dans la multiplication des formations
universitaires pour préparer aux nouveaux métiers de l’influence,
du traditionnel cursus en sciences politiques ou grande école de
commerce, au plus récent master en intelligence économique de
l’école de guerre économique
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3668
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p486620)
Posté le: 03. Mar 2018, 22:00
Répondre en citant

il y a pourtant eu des textes récents sur les déclarations d'intérêt ou de patrimoine, notamment : Décret n° 2016-1967 du 28 décembre 2016 relatif à l'obligation de transmission d'une déclaration d'intérêts prévue à l'article 25 ter de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires ( modifié le 23 février 2018 notamment en ce qui concerne la liste des agents publics concernés )

Je cite le site du Sénat :
" . Des dispositifs de prévention des conflits d'intérêts des agents publics renforcés
La loi n° 2013-907 du 11 octobre 2013 relative à la transparence de la vie publique dispose que les personnes chargées d'une mission de service public exercent leurs fonctions avec « dignité, probité et intégrité ». Elle a prévu plusieurs dispositifs préventifs - déclarations d'intérêts, déclarations de situation patrimoniale, etc. - et leur contrôle par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui s'appliquent aux élus nationaux et locaux, aux membres du Gouvernement, ainsi qu'à certains hauts fonctionnaires dont la nomination à des emplois relèvent de la décision du Gouvernement (préfets, directeurs d'administrations centrales, etc.).

La loi n° 2016-483 du 20 avril 2016 relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires a élargi ce corpus à l'ensemble des fonctionnaires. Elle a notamment explicité, au sein du statut général des fonctionnaires, les principes déontologiques applicables à tous les agents publics : dignité, impartialité, intégrité, probité, neutralité et laïcité. En matière de prévention des conflits d'intérêts, elle a élargi le périmètre des agents assujettis à l'obligation de déclaration d'intérêts et de déclaration de situation patrimoniale et créé un référent déontologue dans chaque administration, chargé d'apporter aux agents publics tout conseil utile au respect des obligations déontologiques.

La loi n° 2017-55 du 20 janvier 2017 portant statut général des autorités administratives indépendantes et des autorités publiques indépendantes, issue d'une initiative de nos anciens collègues Mme Marie-Hélène des Esgaulx et MM. Jean-Léonce Dupont et Jacques Mézard, a défini un socle commun de règles déontologiques aux membres des autorités administratives indépendantes (AAI) et des autorités publiques indépendantes (API) : devoir de réserve, disponibilité à temps plein des présidents, incompatibilité avec des mandats électifs ou des fonctions juridictionnelles. Par ailleurs, la HATVP contrôle la compatibilité de l'exercice d'une activité libérale ou d'une activité rémunérée au sein d'un organisme ou d'une entreprise exerçant son activité dans un secteur concurrentiel conformément aux règles du droit privé, avec le mandat de membre d'une AAI ou d'une API jusqu'à trois ans après la cessation du mandat."


http://www.senat.fr/rap/l17-297/l17-2972.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

voir aussi (documents datés d'avant la récente modif) :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33676Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

https://www.caissedesdepotsdesterri.....ite&cid=1250271641000Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

https://www.caissedesdepotsdesterri.....ite&cid=1250278251209Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

tout le monde n'est sans doute pas inclu, je n'ai pas approfondi.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3668
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p486621)
Posté le: 03. Mar 2018, 22:26
Répondre en citant

http://www.leparisien.fr/societe/pe.....ux-27-02-2018-7582323.phpLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

de quoi on se plaint...
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486627)
Posté le: 04. Mar 2018, 08:15
Répondre en citant

Merci pour ces citations du Sénat, complémentaires , Bobette.

Quant à l'article du Parisien (dramatique), oui, il y a pire, (toutes proportions gardées, c'est un peu comme la famine dans le monde, il y a des gens qui souffrent de famine et d'autres de malnutrition, ce qui est très dommageable mais pas autant que la famine). Et je pense que l'affaire du lévothyrox est très symptomatique, ou emblématique, car elle résume à elle seule, des tas de dysfonctionnements (législatifs, organisationnels, économiques, de pouvoir etc) qu'on retrouve actuellement globalement dans le monde de la santé actuellement, à des échelles variées.

C'est le silence des instances de pouvoir qui a obligé les patients à monter au créneau, mais si, pour rester dans le vocabulaire médical, on considère le monde de la santé comme un grand corps, l'affaire du lévothyrox est un symptôme dont les causes sont ailleurs, causes qui n'impactent pas uniquement la classe médicamenteuse des substituts thyroïdiens.

Raison de plus pour considérer ces symptômes avec sérieux et se sentir inter-solidaires entre patients, quelque soit la pathologie.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
Sylviane91hors ligne
Inscrit le: 04.09.17
Messages: 2718
Ablation thyroïde ca...
féminin
Message:

Message

 (p486928)
Posté le: 07. Mar 2018, 14:27
Répondre en citant

Article du 5 mars 2018 : https://www.francetvinfo.fr/sante/m.....cord-en-2017_2641880.htmlLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


Citation:
530 médicaments étaient en rupture de stock en 2017, soit 30% de plus qu’en 2016. Parmi eux, beaucoup de vaccins, mais aussi des traitements pour soigner les maladies du système nerveux, l'épilepsie par exemple, ou la maladie de Parkinson. Des anti-cancéreux aussi, dont la pénurie engendre un risque grave pour le patient.

En officine ou à l'hôpital, les professionnels de santé doivent trouver des alternatives. Mais elles ne sont pas toujours aussi efficaces. La toxicité du produit peut différer selon les patients. Tous ces traitements ont toutefois un point commun : ils ne sont pas assez rentables pour les laboratoires.

"Les matières premières sont fabriquées à l‘étranger. Tout est délocalisé. On s’expose alors à des problématiques d’approvisionnement, de défauts de qualité...", précise Alain Astier, chef de pharmacie à l'hôpital Henri Mondor de Créteil. D'après lui, les laboratoires profiteraient également des pénuries pour faire monter les enchères.

Le BCNU, par exemple, est prescrit couramment pour traiter certaines tumeurs cérébrales. En 2013, il coûtait 34 euros les 100 mg. En 2014, il s'est retrouvé en rupture de stock avant de réapparaître en 2015… à 900 euros les 100 mg. Il faut débourser 1.500 euros aujourd'hui pour l'obtenir.

"Le laboratoire a trouvé un filon pour faire des bénéfices. Il est le seul à fournir le médicament et il affiche le prix qu’il souhaite. Malheureusement, les patients ne sont pas des consommateurs comme les autres et je trouve ça scandaleux que l’industrie pharmaceutique ne soit pas une industrie éthique", dénonce Jean-Paul Vernant, hémato-oncologue.

La France n’est pas le seul pays concerné par ces pénuries. C’est le cas dans toute l’Europe et en Amérique du Nord.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Sylviane91
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3668
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p489561)
Posté le: 03. Avr 2018, 19:12
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Sylviane91
Répondre en citant

et encore un article ce jour :

"Ces médicaments indispensables pourtant introuvables en pharmacie"

http://www.midilibre.fr/2018/04/03/.....-en-pharmacie,1650029.phpLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre


Citation:
Il empire : en 2017, 530 médicaments “d'intérêt thérapeutique majeur” ont été en rupture d'approvisionnement, en hausse de 30 % par rapport à 2016. Et douze fois plus qu'il y a dix ans, constate l'ANSM, qui souligne pourtant “qu'il n'y a pas d'alternative disponible sur le marché français”. Les acteurs du marché, laboratoires et grossistes répartiteurs se renvoient les responsabilités et s'abritent derrière leurs syndicats représentatifs [...]

“Dossier très sensible”, commente, par ailleurs muet, un responsable local d'un des trois “gros” de la répartition, le Serp, Alliance Healthcare et OCP. Le ministère de la Santé (1) met de son côté en avant les efforts déployés par l'État, et rappelle “que le phénomène n'est pas limité au territoire national”, que “la France est un des rares pays où les autorités interviennent dans la gestion de ces ruptures”.

{...]
"Il ne peut y avoir de réponse simple"
Philippe Lamoureux, directeur général du Leem (Les entreprises du médicament), organisation professionnelle des entreprises du médicament opérant en France, est la “voix” des industriels. Il détaille les "causes multifactorielle" d’une situation "complexe" qui "ne peut pas avoir de réponse simple".


En tout cas, "notre crise" s'inscrit vraisemblablement dans des réalités plus globales, ou en tout cas bien hors nos considérations personnelles à nous les patients (bien loin des égards que nous croyons dus à l'individu en tant qu'être unique, digne de toute attention et tous les soins), mais on ne peut pour autant ignorer ces réalités-là qui nous sont désagréables, et simplement crier au massacre, comme si cela suffisait à nous faire entendre.

Mais, pour autant, je persiste à croire que le monde médical (en général) se veut sincèrement de notre côté, même si beaucoup se plantent royalement sur l'interprétation à donner aux faits et aux plaintes des malades, et même si le filtre de l'orgueil les empêche parfois de voir clair et de se dédire de leurs premiers errements.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
bobettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.03.09
Messages: 3668
Hypothyroïdie auto i...
France - Lorraine sud-est
féminin
60+
Message:

Message

 (p489563)
Posté le: 03. Avr 2018, 19:47
Répondre en citant

je viens également de lire ceci, pénurie au Maroc pour un traitement de l'hyperthyroïdie, le seul disponible :

https://ladepeche.ma/rupture-dimazo.....nts-thyroidiens-inquiets/Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

ils jonglent aussi pour s'en procurer à l'étranger, on dirait.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: bobette
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46436
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p489609)
Posté le: 04. Avr 2018, 11:11
Répondre en citant

Bonjour Bobette,

je viens de créer une nouvelle discussion à ce sujet, dans la rubrique Substitution (avec lien dans la rubrique Basedow).

Je ne sais pas quels autres médicaments antithyroïdiens ils ont au Maroc ? En France, il existe plusieurs médicaments : le Néomercazole (dont le Dimazol est un générique), le Thyrozol (métabolite du Néomercazole), le Basdène et le Propylex (PTU).

Donc, pour les patients sous Dimazol, l'idéal est de passer au Néomercazole, ainsi ils peuvent garder le même dosage. Sinon, il y a aussi le Thyrozol (en réduisant un peu le dosage).

Un article de la Société Française d'Endocrinologie et du Groupe de Recherche de la Thyroïde :
Choix d'un antithyroïdien de synthèse et équivalences

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
Aller à la page 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivant
imprimer le sujet: Les pénurie de médicaments en France
Sujet: 

Les pénurie de médicaments en France

dans le forum: 

Répondre au sujet Les pénurie de médicaments en France Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Droits du malade Les pénurie de médicaments en France


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com