Précédent
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer Cancer papillaire, cellules hautes ...
Sujet: [url=t56202] 

Cancer papillaire, cellules hautes : mon parcours.

[/url].
dans le forum: 
Page 1 sur 1
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Cancer papillaire, cellules hautes : mon parcours. Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
enrivanhors ligne
Inscrit le: 09.09.16
Messages: 4
Message:

MessageCancer papillaire, cellules hautes : mon parcours.

 
Posté le: 03. Fév 2018, 21:29
Répondre en citant

Bonjour,

Je suis une femme de 35 ans...

voilà plusieurs mois que je parcours ce forum à la recherche d'informations, de renseignements...de parcours similaires au mien...

mais je m'aperçois finalement que chaque cas est différent forcément... Je souhaite juste comprendre s' il existe encore des risques de rechute ou si je peux me considérer guérie.

Voici mon parcours :

Mai 2016 : Mal être général depuis plusieurs mois (similaire à une dépression sans raison particulière), prise de poids, fatigue... Je reçois un courrier de la sécurité sociale m'invitant a effectuer un bilan complet...n'étant pas une personne adepte des médecins, examens, médicaments ou autre je me dis qu'au vu de mon état il serait raisonnable de l'effectuer pour faire le point... J'explique donc mon cas au médecin qui me demande alors si j'ai déjà effectué un bilan sanguin pour contrôler ma thyroïde. Et là, un souvenir resurgit... Plusieurs années auparavant mon médecin traitant m'avait fait faire un bilan sanguin complet suite à une suspicion de la maladie de wilbrand, et m'avait alors dit quelque chose du genre comme quoi ma thyroïde résistait pour le moment mais que mes anticorps l'agressaient et qu'a moyen terme j'aurais certainement le droit à un traitement substitutif.(Entre temps mon médecin est malheureusement décédé, le suivi n'a donc pas été fait)

- juin 2016 : Je vais consulter un nouveau médecin à qui j'explique ma situation, il me demande de passer une échographie et de faire un bilan sanguin.

Ma prise de sang me paraît plutôt bonne :

Tsh : 2,061 réf labo : (0,550-4,780)
T3 libre : 3,06 réf labo (2,30-4,20)
T4 libre 9,44 réf labo (8,90-17,60)
Calcitonine < 2,0 réf labo (<5,0)

Seuls les Ac anti thyroperoxydase sont élevés : 498 ul/ml réf labo : (<60)
Et la thyroglobuline trop basse : 0,3 (1,6-59,9)

Je comprendrai plus tard qu'il aurait été bien de doser les ac anti thyroglobuline également.

Fin juin 2016 échographie thyroïdienne...le début des soucis :

J'y suis arrivée vraiment très sereine comme un examen banal de routine , mais j'ai très vite compris que quelque chose n'allait pas par le comportement du docteur qui s'occupait de moi. Je lui ai alors demandé ce qui ce passait, si quelque chose d'anormal était trouvé elle m'a clairement dit que j'avais un nodule d'aspect pas très sain (elle a changé de sonde, insistait beaucoup et répétait régulièrement qu'il n' était pas joli)

Elle m'a précisé qu'effectivement le nodule n'est pas sain, qu'il présente des critères faisant craindre une malignité.

Elle m'a alors dit de ne pas m'inquiéter que s'était très probablement du a une thyroidite, une inflammation qui joue de mauvais tours et qu'un examen complémentaire allait être fait par précaution...mais rien d'inquiétant.

Voici la conclusion de cette écho :

Thyroïde de volume normal.
Plage irrégulière hypoéchogène médio lobaire droite, évoquant en première hypothèse une zone de thyroïdite.
Un nodule au sein de cette plage, de 10 mm, TIRADS 4B (contours irréguliers,et doute sur la présence des microcalcifications) pour lequel indication de réaliser une cytoponction .
Plage de thyroïdite focale probable lobaire gauche.
Absence d' adenomegalie cervicale.
Intérêt de confronter ce résultat aux dosages des ac anti thyroidiens.

A ce moment là, tout cela est du chinois pour moi...


Juillet 2016 : Au vu des résultats mon médecin me prescrit donc une cytoponction ainsi qu'une scintigraphie thyroidienne.

Août 2016 : Examens réalisés +prise de sang.

Thyroglobuline : 1,5 (1,6-59,9)
Tsh : 1,633 (0,550-4,780)
T3 : 3,11(2,30-4,20)
T4 : 8,36 (8,90-17,60)

Résultat scinti : Thyroïdite chronique débutante avec hypothyroidie frustre justifiant la mise en route d'un traitement substitutif.
Absence de nodule froid, absence de nodule chaud. ( je ne comprends pas, le nodule de l'écho aurait disparu???)

Résultat de la cytoponction : Le résultat de la cytoponction effectuée sur la plage hypoéchogène latérale droite présente des aspects compatibles avec un remaniement nodulaire sur thyroïde lymphocytaire avec dystrophie thyreocytaires. Code II de la classification bethesda 2010.
Le résultat semble contributif de type bénin, en rapport avec des remaniements de thyroïdite.
Compte tenu de l'aspect échographique une surveillance à 6mois est proposée.

Je comprends pas grand chose mais je retiens le principal : Bénin donc me voilà rassurée...

Septembre 2016 : mise en place du levotyrox 15 jours après je revis, j'ai enfin l'impression de redevenir moi, plus de fatigue, plus de pleurs sans raison... Je retrouve ma patience, commence à reperdre les kilos pris... Je suis tellement soulagée !


Avril 2017 : Je commence à me sentir mal de nouveau...

Mai 2017 : C'est de pire en pire : Fatigue extreme, prise de poids, dépression et crise de thyroïdite subaigüe : Toux incessantes (déjà eu un épisode début août 2016 durant plus de 15 jours)

Juin 2017 : Je retourne voir mon médecin en raison de mes maux, bilan sanguin...

Thyroglobuline : 0,4 (1,6-59,9)
Tsh : 0,130 (0,550-4,780)
T3 : 3,58 (2,30-4,20)
T4 : 13,30 (8,90-17,60)

Mon médecin m'augmente le levotyrox je passe à 100 pour maintenir mon nodule.

Juillet 2017 : Toujours pareil... Prescription écho plus cyto

Août 2017 : Je crois comprendre grâce aux médias que mes maux sont dus au changement de formule...j'avais remarqué le changement de boite mais jamais imaginé que c'était du au changement de formule mais simplement un nouveau packaging.

Le docteur refuse dans un premier temps de me faire une nouvelle cytoponction car prescrit par un médecin de ville et que j'ai déjà effectué cet examen un an auparavant avec un résultat bénin. Elle effectue donc l'échographie et au vu de l'aspect du nodule change de comportement et décide finalement qu'il serait bon de refaire une cytoponction pour avoir un deuxième résultat bénin et être tranquille. Elle est très surprise par la dureté du nodule, le fait qu'il semble majoré en taille malgré le traitement substitutif. Cytoponction réalisé le jour même. Je sens que quelque chose perturbe le docteur, ce qui se confirme lorsqu'elle me demande si elle peut conserver la totalité de mon dossier afin de comprendre certaines choses et de comparer les examens.

On m'appelle peu de temps après pour me dire que la cytoponction est non contributive, que le docteur decide d'en effectuer une nouvelle rapidement car l'aspect échographique n'est pas sain et que l'évolution du nodule malgré le traitement n'est pas normal. Nouvelle cytoponction fin Août 2017... Le médecin ne cesse de me dire que le nodule est étrangement dur qu'elle espère que le prélèvement soit contributif car elle ne peut pas faire plus, ce serait au dessus de ses compétences. Là, j'avoue que je commence à me poser de sérieuses questions et sens que quelque chose de pas normal doit se préparer... j'ai un petit nodule, elle doit en voir très souvent...des bien pires j'imagine mais pourtant le docteur me parait sceptique sur mon cas.

Septembre 2017 : les résultats tombent la cytoponction effectuée sur le nodule classé TIRADS 5 du lobe droit retrouve un matériel paucicellulaire de type thyreocytaire avec atypies modérées code 5 selon la classification bethesda 2010. Lésion suspecte de malignité. Le résultat est donc contributif suspect de malignité. On propose par conséquent un contrôle histologique. Le résultat de la cytoponction est concordant à l'aspect échographique TIRADS 5.

La douche froide évidement...jusqu'à ce que le chirurgien me rassure.
Il titillait un peu au vu des examens TIRADS 5 mais atypies modérées. Pas cohérent avait il relevé. Je lui expose le fait que je souhaiterais simplement surveiller car le docteur m'ayant fait par des résultats de la dernière cyto m'a dit qu'il y avait un risque de cancer mais aucune certitude, qu'au vu de mon cas ce pouvait être un mauvais tour de ma thyroïdite une grosse inflammation qui fausserait les résultats. J'explique donc que je ne souhaite pas être opérée pour rien, mais il me répond que je n'ai pas a culpabiliser de prendre la bonne ou mauvaise décision, qu'avec de tel résultat il n'y a que l'opération pour savoir définitivement si oui ou non il y a cancer. Et que si c'est le cas, ce cancer se soigne très bien, qu'il guéri à 100%. Donc opération prévu en octobre : Lobe droit uniquement si extemporanée négative. Ablation totale si cancer confirmé plus curage ganglionnaire.

Octobre 2017 : Opération: Évidemment la totale... Cancer confirmé lors de extemporané. Re douche froide à mon réveil. Je ne m'attendais pas a ça, on m'a tellement répété que ma thyroïdite étai responsable de tout mes mots que je m'en était persuadée... Le chirurgien me rassure alors, très humain il m'explique que le principal étant que l'on ai trouvé ce cancer si tôt, que c'est une chance, qu'il a fait le grand nettoyage et qu'il n'y aura probablement pas besoin de l'iratherapie sauf si l'anaphate révèle des métastases ganglionnaires. Mais que je peu me considérer guérie, c'est tout ce qui compte. Bien que tout ceci soit difficile à accepter, je m'accroche à ça...je suis guérie et effectivement c'est tout ce qui compte.


Novembre 2017 : Résultats de l'anapath et là encore une claque en pleine tête. Pas de métastase ganglionnaire me dit on... je suis aux anges, c'est fini...mais ce sentiment de soulagement ne dure que quelques secondes car on.m'informe que mon cas est particulier et que mon dossier est passé en rcp...il a été décidé que je devais effectuer l'iratherapie. Là je ne comprends plus rien...on.me dit que 13 ganglions ont été prélevés, qu'ils sont sains mais je dois subir l'iratherapie ???pas logique, ce n'est pas ce que l'on m'avait précisé. On me dirige donc en médecine nucléaire...

Je demande les résultats de l'anapath mais tout ceci est incompréhensible pour moi...je m'informe sur Internet car la seule réponse que l'on m'a donné c'est que mon cas a été discuté en rcp et que je rentre dans un protocole à suivre...et que ce protocole indique L'iratherapie... Que ce n'est pas grave et qu'après je pourrai me considérer guérie...sauf que ça c'est du déjà entendu le jour même de mon opération. J'ai l'impression que l'on ne me dit pas tout.

Voici mon compte rendu anapth : Adenocarcinome papillaire de 1 cm, variante à cellule hautes, infiltrant, intraparenchymateux. Présence d'emboles vasculaires. Envahissement d'une glande parathyroide. Un ganglion réactionnel en sus isthmique. Thyroidite lymphocytaire modérée d'accompagnement bilatérale. Limites : Marge postérieur millimétrique, autres marges postérieur supérieur ou égales à 3mm. Curages mediastino recurrentiel 0N/13 mais présence de calcospherites au sein de 3 ganglions. On propose une iratherapie avec forte activité.

Décembre 2017 : Iratherapie apres defrenation... Les 15 premier jours ont été supportables mais les 10 suivant la cure d'iode horribles.

Les examens de sortie étaient apparemment très rassurants, voici la conclusion :

Reliquat thyroidien au niveau de la pyramide de lalouette et dans la loge de lobectomie gauche. Retention relativement importante au niveau colique. Absence d'autre anomalie scintigraphique évidente.
L'effet de l'iode va se développer sur les mois qui suivent. Il serait souhaitable de vérifier l'efficacité de cette ablation isotopique au cours d'un bilan sous defreination hormonale dans mois.il est souhaitable de mettre en place une hormonothérapie freinatrice et de maintenir la tsh en dessous de 0,1.

Je suis désormais plutôt stabilisée depuis mi janvier environ, dosée à 137,5. Je dois faire mon premier contrôle sanguin la semaine prochaine, j'appréhende un peu les résultat...peur d'une mauvaise nouvelle.

Malgré cet enchainement de mauvaises nouvelles,l' incompréhension de ce qui m'arrivait, ces termes médicaux qui s'accumulaient et que je ne cernais pas vraiment, je suis bien consciente de la chance que j'ai eu concernant la détection précoce et la prise en charge rapide et efficace de mon cas.

Aujourd'hui j'aimerais simplement savoir si je peux me considérer guérie, quels sont les risques de récidive ?les cellules hautes étaient apparemment un gros problème pour la médecine nucléaire, j'ai trouvé très peu d'information les concernant... On m'a simplement dit qu'elles étaient des cellules rares, très agressives contrairement à celles habituellement trouvées dans ce type de cancer. La présence d'emboles vasculaires m'intrigue aussi ainsi que les calcospherites au sein de quelques ganglions. Il y a t il des risque que des cellules se soit propagées ailleurs et refassent surface un jour???

Désolée pour ce roman, mais je souhaitais apporter ma contribution, peut être que mon parcours peu aider ou rassurer certaines personnes. Ce forum m'a énormément aidé et rassurée moi même durant cette année écoulée, lorsque je n'avais pas de réponse à toutes mes questions et incompréhensions.

Merci pour tout... En espérant que tout est bel et bien fini et que je peux me considérer vraiment guérie.


Dernière édition par enrivan le 04. Fév 2018, 12:19; édité 2 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: enrivan Cancer papillaire, cellules hautes : mon parcours.
Liwehors ligne
Avatar

Inscrit le: 22.04.15
Messages: 2537
Thyroïdite lymphocyt...
Gard
féminin
30+
Message:

Message

 (p483368)
Posté le: 03. Fév 2018, 22:54
Répondre en citant

Bonjour,

Je me suis permise de déplacer ton message pour qu'il soit dans la bonne rubrique.
Je ne sais pas te répondre, puisque je ne connais pas du tout les cancers thyroïdiens, mais tu devrais avoir des réponses de connaisseurs dans cette rubrique, peut être en modifiant ton titre par ex, avec la fonction 'edit', afin de mettre en évidence les infos que tu cherches.

Quel parcours...
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Liwe
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 44595
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p483390)
Posté le: 04. Fév 2018, 00:55
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Lucile31
Répondre en citant

Bonjour et bienvenue !

Sacré parcours, en effet !

Je n'ai pas le temps de te repondre longtemps ce soir, juste quelques paroles pour te rassurer.

Les cellules hautes peuvent en effet être plus agressives, c'est pourquoi on est toujours méfiant et qu'on fait alors systématiquement une cure d'iode - d'autant qu'il y avait des "emboles vasculaires", et qu'on devait donc s'assurer de détruire les cellules qui auraient pu se mettre à voyager via le réseau sanguin.

Avec un peu de chance, rien qu'avec l'opération il ne te restait déjà plus rien, juste un peu de tissu résiduel bénin, mais il était important de ne pas prendre de risque, à cause de ce type particulier de cellules.

Un paramètre qu'il serait important de connaitre, ce serait ton taux de TG, thyroglobuline, au moment de la cure d'iode, ainsi que tes anticorps anti-TG ? S'ils sont déjà bas, normalement il ne te reste rien (et les quelques cellules résiduelles que le chirurgien doit toujours laisser pour ne pas risquer de léser certaines structures sont actuellement en train d'être détruites par l'iode radioactif).

On va recontrôler TG et anti-TG environ 3 mois après la cure d'iode, puis au moment du contrôle.

Tu es suivie où ?

Gros bisou et à bientôt !

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
enrivanhors ligne
Inscrit le: 09.09.16
Messages: 4
Message:

Message

 (p483415)
Posté le: 04. Fév 2018, 11:43
Répondre en citant

Bonjour...

Merci pour vos réponses...

Béate, je me suis rendue compte au fur et à mesure que l'on ne me dosait jamais les ac anti Tg.J'ai toujours eu les Tg trop basses à chaque dosage ce qui me surprenait d'autant plus puisque ce sont le marqueur du cancer qui m'a été diagnostiqué ???

Le seul résultat que j'ai en ma possession concernant le dosge des Ac anti Tg est celui du compte rendu de l'hospitalisation pour ma cure d'iode (du 18 au 20 décembre) que j'ai demandé à mon médecin traitant.

Il est noté biologie: Tg <0,15, Tsh 71, et anti Tg 37.

Le sevrage est à l'origine d'un asthénie importante. Administration de 3788MBq d'iode 131.

Je suis suivie au centre d'Antoine Lacassagne de Nice.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: enrivan
lilettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 20.04.07
Messages: 3673
40+
Message:

Message

 (p483442)
Posté le: 04. Fév 2018, 14:54
Répondre en citant

Bonjour Enrivan,

Quel parcours en effet.

Tes résultats lors de la cure d'iode sont plutôt rassurants (scinti et Tg/anti-Tg). Peux-tu nous donner les normes de ton labo, notamment pour les anti-Tg ?

Ce qui sera une bonne indication aussi, c'est de continuer à suivre Tg et anti-Tg sous Levo, par exemple tous les 3 à 6 mois pendant les 18-24 mois qui viennent. Dans le même labo à chaque fois (pour les analyses que tu feras hors système hospitalier), car les kits entre les différents labos ne sont pas identiques, et rendent les résultats non comparables. C'est ce qui avait été fait pour moi, dans un cas un peu similaire au tien (caractéristiques anapath inhabituelles pour un papillaire, un peu plus agressif).

J'imagine qu'on va te mettre en freination (dose de Levo suffisante pour atteindre une TSH très basse, proche de 0). Au moins au début, pendant la période de surveillance un peu rapprochée (1 ou 2 ans, selon résultats à venir). Ce qui est Ok, ne t'inquiète pas pour ça (je suis en freination depuis 10 ans, ça va bien !).

En l'absence de maladie résiduelle, et après le "nettoyage" de l'iode radioactif (qui se prolonge sur quelques mois après la cure), les anti-Tg devraient devenir indétectables d'ici 2 ans (et la Tg rester indétectable). Il y a une certaine inertie sur les anti-Tg (ce qui n'est pas le cas avec la Tg pour les cas sans thyroidite), donc il faut suivre la décrue sans s'inquiéter qu'ils ne se négativent pas tout de suite.

Bonne journée,
lilette
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: lilette
MARIE JOhors ligne
Avatar

Inscrit le: 17.01.17
Messages: 64
Cancer de la thyroid...
AUCAMVILLE 31
féminin
40+
Message:

MessageRépndre Cancer papillaire, cellules hautes

 (p483451)
Posté le: 04. Fév 2018, 15:56
Répondre en citant

Bonjour Enrivan

Je suis étonnée et quel parcours!!!!!! Embarassed
On croit être guérie mais...... On a toujours des surprises.
Moi opérer en Avril 2016 TT sans curage ganglionnaire........+ Cure d'iode.
Et la Tg du 8 janvier est a 6 peut être 1 ou 2 ganglions qui titillent ou peut être plus.... Confused Je pensais que j'étais guérie mais non.....
A ce jour j'attends le rdv du Tep Scan.
Et après on verra la suite....... Wink

Je te souhaite beaucoup de courage. Je sais qu il faut être positive mais c'est toujours stressant et inquiétant.
Amitiés. Marie Jo. flower
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: MARIE JO Répndre Cancer papillaire, cellules hautes
enrivanhors ligne
Inscrit le: 09.09.16
Messages: 4
Message:

Message

 (p483505)
Posté le: 05. Fév 2018, 10:34
Répondre en citant

lilette a écrit:
Bonjour Enrivan,

Quel parcours en effet.

Tes résultats lors de la cure d'iode sont plutôt rassurants (scinti et Tg/anti-Tg). Peux-tu nous donner les normes de ton labo, notamment pour les anti-Tg ?

Ce qui sera une bonne indication aussi, c'est de continuer à suivre Tg et anti-Tg sous Levo, par exemple tous les 3 à 6 mois pendant les 18-24 mois qui viennent. Dans le même labo à chaque fois (pour les analyses que tu feras hors système hospitalier), car les kits entre les différents labos ne sont pas identiques, et rendent les résultats non comparables. C'est ce qui avait été fait pour moi, dans un cas un peu similaire au tien (caractéristiques anapath inhabituelles pour un papillaire, un peu plus agressif).

J'imagine qu'on va te mettre en freination (dose de Levo suffisante pour atteindre une TSH très basse, proche de 0). Au moins au début, pendant la période de surveillance un peu rapprochée (1 ou 2 ans, selon résultats à venir). Ce qui est Ok, ne t'inquiète pas pour ça (je suis en freination depuis 10 ans, ça va bien !).

En l'absence de maladie résiduelle, et après le "nettoyage" de l'iode radioactif (qui se prolonge sur quelques mois après la cure), les anti-Tg devraient devenir indétectables d'ici 2 ans (et la Tg rester indétectable). Il y a une certaine inertie sur les anti-Tg (ce qui n'est pas le cas avec la Tg pour les cas sans thyroidite), donc il faut suivre la décrue sans s'inquiéter qu'ils ne se négativent pas tout de suite.

Bonne journée,
lilette


Bonjour lilette, merci pour ton retour... Les normes du labo de l'hôpital pour ces derniers résultats qui sont effectivement plutôt rassurant sont :

(0,550-4,780) pour la tsh.... J'étais à 71 (du à la defreination)
Tg : < 0,15...réf (1,6-61)
Ac anti tg : 37,6...réf <60

Ce que je ne comprends pas, c'est comment on peut se baser sur les tg et anti tg pour s'assurer que tout va bien suite à l'ablation alors qu'auparavant,même avec ma thyroïde et du coup le cancer, ces hormones et anti corps n'étaient jamais vraiment présents.

J'ai toujours eu les tg en dessous des référence labo, et mes anti tg n'étaient jamais vraiment élevé. Le taux maximum a été de 67 réf labo <60 en septembre 2017 (un mois avant mon ablation) ce qui est effectivement bon signe puisque lors de ma cure d'iode les anti tg avaient bien diminué (37,6).

Bref, je suis un peu perdue, et quand je lis certains témoignage avec des récidives plusieurs années après, je me dis que finalement, contrairement à ce que l'on nous dit, nous ne sommes jamais vraiment guéris.😔
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: enrivan
enrivanhors ligne
Inscrit le: 09.09.16
Messages: 4
Message:

MessageRe: Répndre Cancer papillaire, cellules hautes

 (p483506)
Posté le: 05. Fév 2018, 10:54
Répondre en citant

MARIE JO a écrit:
Bonjour Enrivan

Je suis étonnée et quel parcours!!!!!! Embarassed
On croit être guérie mais...... On a toujours des surprises.
Moi opérer en Avril 2016 TT sans curage ganglionnaire........+ Cure d'iode.
Et la Tg du 8 janvier est a 6 peut être 1 ou 2 ganglions qui titillent ou peut être plus.... Confused Je pensais que j'étais guérie mais non.....
A ce jour j'attends le rdv du Tep Scan.
Et après on verra la suite....... Wink

Je te souhaite beaucoup de courage. Je sais qu il faut être positive mais c'est toujours stressant et inquiétant.
Amitiés. Marie Jo. flower


Bonjour Marie jo,

Merci pour ton soutien, je te souhaite également beaucoup de courage en espérant que tout va vite rentrer dans l'ordre pour toi.Ton cancer était aussi une variante à cellule hautes ???
Personnellement tout est allé tellement vite que je n'ai pas eu le temps de comprendre et réaliser vraiment. Les médecins et spécialistes étaient tellement rassurants et relativisaient beaucoup que j'étais confiante et positivais un maximum.
Ce sont les résultats de l'anapath qui ont été vraiment difficiles à comprendre et accepter. C'est à ce moment là que j'ai compris que ce n'était pas si bénin que l'on voulait me le faire entendre... Je reste positive car je n'ai pas le choix et je me dis que dans ma malchance, je reste chanceuse 😉 Il y a existe tellement plus grave malheureusement...nous avons cette chance de pouvoir être soigner, c'est tout ce qui compte...donc on garde le moral 😉
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: enrivan Re: Répndre Cancer papillaire, cellules hautes
MARIE JOhors ligne
Avatar

Inscrit le: 17.01.17
Messages: 64
Cancer de la thyroid...
AUCAMVILLE 31
féminin
40+
Message:

MessageRepondre Cancer papillaire, cellules hautes

 (p483536)
Posté le: 05. Fév 2018, 14:19
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : enrivan
Répondre en citant

Enrivan

Oui comme tu le dis il faut garder le moral mais aujourd'hui ce n'est pas le top. Pas le moral pour moi car je pense et ca me stresse d'attendre. Embarassed

Bonne journée a toi. Marie Jo Freunde
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: MARIE JO Repondre Cancer papillaire, cellules hautes
lilettehors ligne
Avatar

Inscrit le: 20.04.07
Messages: 3673
40+
Message:

Message

 (p483547)
Posté le: 05. Fév 2018, 15:38
Répondre en citant

Bonjour Enrivan,

enrivan a écrit:
Ce que je ne comprends pas, c'est comment on peut se baser sur les tg et anti tg pour s'assurer que tout va bien suite à l'ablation alors qu'auparavant,même avec ma thyroïde et du coup le cancer, ces hormones et anti corps n'étaient jamais vraiment présents.

J'ai toujours eu les tg en dessous des référence labo, et mes anti tg n'étaient jamais vraiment élevé. Le taux maximum a été de 67 réf labo <60 en septembre 2017 (un mois avant mon ablation) ce qui est effectivement bon signe puisque lors de ma cure d'iode les anti tg avaient bien diminué (37,6).


En fait, avec l'ablation totale de la thyroide puis la "finition" avec l'iode radiocatif (dont l'objectif est de détruire toute cellule thyroidienne restante), on doit se retrouver, si tout va bien, avec zero cellule thyroidienne dans le corps. Or seules les cellules thyroidiennes sécrètent de la thyrogluline (Tg). Chez certaines personnes dysimmunitaires, la présence de Tg entraîne en plus la sécrétion d'anticorps anti-Tg. Ces anticorps ne sont bien sûr pas produits par la thyroide, mais par le système immunitaire.

En l'absence de cellules thyroidiennes résiduelles, la Tg doit devenir indétectable, même quand on stimule très fortement les cellules thyroidiennes via l'augmentation de la TSH, comme lors des cures d'iode ou des scintigraphies diagnostiques (Thyrogen ou défreination).

Cet arrêt de sécrétion de Tg provoque aussi l'arrêt de production des anti-Tg, qui malheureusement est plus graduel (les anti-Tg peuvent mettre jusqu'à 2 ans pour se négativer doucement, même en l'absence de Tg). Le système immunitaire a un peu d'inertie...

Donc en résumé, la Tg (et parfois les anti-Tg) sont très très rarement nuls lors de la première cure d'iode, car il reste en général un peu de tissu thyroidien à nettoyer. C'est lors du bilan suivant, à 6-12 mois, qu'on peut réellement évaluer s'il y a de la maladie résiduelle ou pas.

Donc SI, on peut tout-à-fait se retrouver en rémission complète de ce cancer, c'est même ce qui arrive à la très grande majorité des patients !
Vu tes résultats anapath et tes bilans sanguins récents, il y a une très très forte probabilité pour que tu sois dans ce cas.
Quel que soit le type histologique de ton cancer papillaire. Car il a été pris bien à temps, ce qui est une immense chance et la meilleure assurance de guérison. Tu pourras remercier chaleureusement ton chirurgien pour l'opération très complète (TT + curage) qu'il a réalisé.

En tout état de cause, pour ton suivi, que ce soit sous Levo ou en stimulation (élévation de TSH), il faudra toujours doser simultanément Tg et anti-Tg.

Bonne journée,
lilette

NB. merci de ne pas citer in extenso les messages pour répondre, car cela rend la lecture du post difficile. Si besoin de citer, tu peux reprendre seulement les passages sur lesquels portent tes interrogations.

_________________
Soutenez-nous pour assigner Merck https://www.helloasso.com/associati.....fere-expertise-levothyroxLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Toutes les explications ici : Lien à l'intérieur du forumSujet
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: lilette

Page 1 sur 1
imprimer le sujet: Cancer papillaire, cellules hautes : mon parcours.
Sujet: 

Cancer papillaire, cellules hautes : mon parcours.

dans le forum: 

Répondre au sujet Cancer papillaire, cellules hautes : mon parcours. Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Forums Thyroïde Cancer Cancer papillaire, cellules hautes ...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com