Précédent
Index du Forum Autres forums Autres maladies Covid-19 : Chloroquine : oser en pa...
Sujet: [url=t60980] 

Covid-19 : Chloroquine : oser en parler, oser questionner

[/url].
dans le forum: 
Page 9 sur 12
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Poster un nouveau sujet: 
 

Répondre au sujet Covid-19 : Chloroquine : oser en parler, oser questionner Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Auteur Message
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46167
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p528726)
Posté le: 03. Avr 2020, 15:49
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : fanfandu03, Nicola31
Répondre en citant

Tu as tout à fait raison, Ki !

C’est terriblement DOMMAGE qu’aucun de ces essais français/européens ne comporte - du moins pour l’instant - de bras qui correspondrait EXACTEMENT au protocole proposé par le Pr Raoult !

Ce serait le seul moyen de faire taire les polémiques et de couper court aux accusations que ces essais seraient truqués, conçus « exprès pour discréditer les hypothèses du Pr Raoult ».

Heureusement qu’en plus de Discovery, il y ait maintenant aussi l’essai Hycovid, car faire cela uniquement chez les malades « graves » aurait été une grave erreur !

Position de l’Academie de Medecine (qui ne parle que de cette première étude, Discovery, pas de la deuxième) :

https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/hydroxycloroquine-lacademie-de-medecine-donne-en-partie-raison-au-professeur-raoult

Tu as raison, il faudrait faire plusieurs bras (plutôt dans Hycovid, qui s’adresse aux malades légèrement atteints), dont un correspondant *exactement* au protocole marseillais (et peut-être un autre avec l’HCQ seule, comme les Chinois), pour que cela soit vraiment probant. Dommage ! Je ne sais pas si, comme dans Discovery (qui s’adresse aux formes graves), l’essai Hycovid pourra être adapté en cours de route ?

C’est vraiment dommage ces retards et tergiversations, comme si les décideurs espéraient que les polémiques allaient s’éteindre toutes seules (alors qu’au contraire, toutes les incompréhensions face aux décisions prises intensifient encore les polémiques et alimentent, chez certains, le sentiment d’être face à un veritable complot !)

C’est à wall cette incapacité des autorités à communiquer, à prendre de bonnes décisions, à écouter la population (sans se laisser influencer par la « pression populaire », mais il faut au moins être capable de l’écouter et d’y apporter des réponses claires !)

Et cela dans tous les domaines (médicaments, masques, tests...)

Ils avaient géré la « crise du Levothyrox » comme des pieds, pendant 3 ans... on aurait pu espérer que cela leur aurait appris quelque chose... mais NON, on voit que dans cette nouvelle crise sanitaire (autrement plus grave et plus étendue, puisqu’au lieu de 3 millions de patients, elle concerne toute la population, provoque de nombreux décès, touche le monde entier...), ils continuent à tâtonner, à faire semblant, à ne pas écouter... à se gargariser de grandes annonces (on a commandé x masques, x tests) au lieu d’admettre la moindre faille, le moindre retard...

Et pourtant, tout le monde comprendrait, s’ils faisaient un (tout petit !) mea culpa, du genre « au départ, nous n’avons pas tout à fait pris la mesure de la gravité » (on pourra comprendre, puisque les Chinois minimisaient, l’OMS minimisait... et même le Pr Raoult, en février, comparait encore aux « accidents de trottinette » !)

Mais non, ils sont incapables de se montrer juste humbles... d’où la fracture de plus en plus grande entre les autorités et le reste de la population... (et cela fait très peur pour la suite, après le confinement...)

C’est à pleurer...

Concernant les essais thérapeutiques et l’éthique, dont on a parlé un peu plus haut, un article intéressant de l’Inserm :

https://theconversation.com/essais-cliniques-on-peut-concilier-ethique-qualite-et-urgence-meme-en-temps-de-crise-sanitaire-135461

Et même le Pr Raoult, il y a encore peu de temps, disait qu’il fallait « se détourner des essais sans groupe de contrôle » :

https://academic.oup.com/cid/article/62/6/809/2463033Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

"Les études sur les syndromes infectieux ne devraient plus être exploitées sans utiliser systématiquement des témoins négatifs pour évaluer la valeur prédictive positive d'un résultat positif."

"Il est temps de tourner la page des études qui ne contiennent pas de contrôles négatifs."


Essayons de garder espoir, malgré tout ! Courage à tous !
Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 1169
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p528775)
Posté le: 04. Avr 2020, 07:16
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : Nicole2, siju
Répondre en citant

Dans le Parisien, l’appel de personnalités médicales :

Citation:
#NePerdonsPlusDeTemps

Collectif du 3 avril 2020

Nous vivons une crise sanitaire mondiale d’une grande ampleur et notre pays est fortement frappé par la vague épidémique de Covid-19.

Chaque jour, nous déplorons de nombreux décès. Contre cette maladie, nous ne disposons ni de vaccins, ni de traitement antiviral même si les données scientifiques actuelles sont parcellaires et discordantes.

Des données chinoises récentes ont suggéré l’efficacité de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine au laboratoire et chez les malades. Une étude publiée par Chen et coll. (Efficacy of hydroxychloroquine in patients with Covid-19 : results of a randomized clinical trial) montre l’efficacité de l’hydroxychloroquine chez les malades atteints par le Covid-19 souffrant de pneumonie moyennement sévère ; les quelques patients qui se sont aggravés ne recevaient pas le traitement.

Des cartes publiées par Santé Publique France montrent un taux de mortalité chez les personnes hospitalisées beaucoup plus faible à Marseille que dans le reste du territoire.

Au vu des données scientifiques internationales ainsi que des expériences de terrain remontant de médecins au contact direct de l’infection et en l’attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, les autorités italiennes, puis américaines ont pris, dans ce domaine, des décisions thérapeutiques hardies.

Le 17 mars 2020, l’agence de médicament italienne considérant l’urgence sanitaire a autorisé la prescription de l’hydroxychloroquine par tous médecins, y compris les médecins des villes.

Pour éviter tous risques ou dérives, ce médicament doit être délivré en pharmacie hospitalière avec obligation d’assurer une traçabilité des prescriptions et un retour des données médicales.

Le 29 mars, après avis favorable de la FDA (agence américaine du médicament), le ministère de la Santé des Etats-Unis d’Amérique (US Department of HHS) a décidé de mettre de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine à la disposition des pharmacies hospitalières sur l’ensemble du territoire fédéral.

Le gouvernement américain utilisera sa réserve stratégique faite de millions de traitements constitués depuis plusieurs semaines.

Dès maintenant, la FDA autorise tous les médecins hospitaliers américains à prescrire ces deux médicaments, y compris en dehors d’essais thérapeutiques. Elle demande, comme en Italie, que toutes les données médicales des malades traités soient collectées afin de les analyser.

Le Portugal vient de recommander ces traitements pour les cas de Covid-19 avec pneumonie.

La tolérance de ces médicaments prescrits à des millions d’individus depuis des décennies est bonne, à condition expresse de respecter le dosage et les contre-indications, de vérifier la compatibilité avec d’autres médicaments pris simultanément, de contrôler le taux de potassium dans le sang et de réaliser préalablement un électrocardiogramme, surtout en cas de prescription associée d’azithromycine.

Il faut éviter à tout prix l’automédication.

En attente de nouvelles données scientifiquement contrôlées, dans la situation aiguë que nous connaissons, de plus en plus de médecins pensent que cette stratégie s’impose, conforme à leur serment d’Hippocrate, de traiter leurs malades en leur âme et conscience.

Or le décret en vigueur en France n° 2020/337 du 26 mars 2020 ne permet l’utilisation de l’hydroxychloroquine qu’après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut-Conseil de la santé publique et, en particulier de l’indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d’une défaillance d’organe.

A ce stade trop tardif de la maladie, ce traitement risque d’être inefficace. Si l’efficacité de l’hydroxychloroquine se confirme, il faudra rapidement ouvrir le protocole aux médecins libéraux pour éviter la saturation des hôpitaux.

Nous demandons donc au Premier ministre et à son ministre de la Santé de modifier d’urgence ce décret et de mettre à disposition immédiate dans toutes les pharmacies hospitalières de l’hydroxychloroquine ou, à défaut, de la chloroquine pour que chaque médecin hospitalier puisse en prescrire à tous les malades atteints de forme symptomatiques de l’affection à Covid-19, particulièrement à ceux atteints de troubles pulmonaires si leur état le requiert.

Nous appelons l’Etat à effectuer des réserves ou des commandes d’hydroxychloroquine afin que, si l’efficacité se confirmait dans les prochains jours, nous ne soyons pas en manque de traitement. »


Les signataires : Pr. Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, Professeur de santé publique et d’épidémiologie; Pr. Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches; Dr. Michèle Barzach, ancienne ministre de la Santé; Pr. Isabelle Bourgault Villada, professeur de dermatologie à l’hôpital Ambroise-Paré; Pr. François Bricaire, ancien chef du service de maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, membre de l’Académie de médecine; Pr. Marc Gentilini, professeur de parasitologie, de santé publique et de clinique des maladies infectieuses, membre de l’Académie de médecine; Pr. Olivier Goulet, professeur de pédiatrie de l’hôpital Necker; Pr. Jacques Marescaux, président fondateur de l’IRCAD, Membre de l’Académie de Médecine; Pr. Catherine Neuwirth, professeur de microbiologie au CHU de Dijon; Dr. Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France; Pr Paul Trouillas, professeur de neurologie au CHU de Lyon; Dr. Martine Wonner, psychiatre, députée LREM du Bas-Rhin.


http://www.leparisien.fr/societe/sa.....es-03-04-2020-8293677.phpLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 1169
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p528777)
Posté le: 04. Avr 2020, 08:51
Merci. Ce message m'a été utile ! ont dit : shannon, Nicole2
Répondre en citant

Faut-il s’inquiéter des liens entre labos et conseils scientifiques ?
Par Étienne Girard

D'après Marianne, les sommes touchées par les conseillers scientifiques du gouvernement s'étalent entre l’oncologue Jean-Philippe Spano, qui a accumulé 251.327 euros d’avantages des firmes, en cinq ans, au rythme de cinq liens d’intérêts par mois, en moyenne et l'infectiologue Didier Raoult qui a touché 0 euro.

https://www.marianne.net/societe/11.....-des-liens-entre-labos-etLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Biba
Message:

Message

 (p528778)
Posté le: 04. Avr 2020, 09:07
Répondre en citant

Si selon certains médias, ce sont les grands labos comme Merck et Roche qui soutiennent financièrement les autres chercheurs anti Raoult, on est très mal !!!
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Biba
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 1169
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p528792)
Posté le: 04. Avr 2020, 11:52
Répondre en citant

https://www.franceculture.fr/scienc.....ain-basse-sur-les-remedesLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

À la lumière de cet éclairage-là, le problème est surtout que les milliards de Big Pharma ne vont pas à la recherche. Financiarisation etc.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Ktrin'hors ligne
Avatar

Inscrit le: 26.12.08
Messages: 2690
70+
Message:

Message

 (p528797)
Posté le: 04. Avr 2020, 13:59
Répondre en citant

Reçu ce matin d'une amie :

https://youtu.be/EEk5SydMaNkLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Très intéressant bien que très long !

Bonne journée ensoleillée
Ktrin'

_________________
Le Forum vous est utile ?!
Adhérez en Membre Bienfaiteur à partir de 5€ !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Ktrin'
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 1169
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p528798)
Posté le: 04. Avr 2020, 16:14
Répondre en citant

Et bien Ktrin' j'ai eu la patience d'aller jusqu'au bout (malgré le ton trop polémique pour moi, si si).

Quelle ne fut pas ma surprise d'y découvrir la carte insee de la surmortalité.
A première vue : hélas le drame du grand Est, de l’île de France, de l'Oise... et seule la région de Marseille semble épargnée, auréolée d'une couronne blanche, immaculée.
A y regarder de plus près : aucun miracle Raoult. Les données n'ont juste pas été renseignées.
Exclamation
Mais le font-ils exprès pour alimenter toutes les polémiques et tous les complots ? Panem et circenses
Question
Sophie Camard essaie ici d'expliquer l'incompréhensible défaut de données et de déminer cette tâche qui rend fou
wall
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46167
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

Message

 (p528799)
Posté le: 04. Avr 2020, 16:56
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Nicola31
Répondre en citant

Ki,

Merci pour cet article ! C’est insolite... on dirait que même le « hasard » s’en mêle et fait tout pour nous rendre fous (et pour jeter de l’huile sur le feu des théories conspirationnistes...)

Concernant certains commentaires « selon certains médias, il y aurait des conflits d’intérêts » etc etc etc... - merci de ne pas trop alourdir ce fil de discussion avec ce genre de suppositions « on nous dit que » (sauf en cas de liens vers des articles sérieux et des preuves concrètes), essayons de le réserver aux arguments concrets et aux liens, pour lui garder son utilité.

Quasiment TOUS les médecins (même les plus honnêtes) ont des « liens d’intérêt » de nos jours, et figurent dans la base de transparence, tout au moins ceux qui essaient de se former (puisque les hôpitaux ne financent quasiment rien, s’ils veulent participer à des congrès ils sont obligés de quémander billets et chambres d’hôtel auprès des labos - et les spécialistes vraiment « pointus » interviennent aussi pour donner des conférences etc, ce qui génère des honoraires). C’est très regrettable qu’il n’y ait que l’industrie pharma pour financer tout ça, et il faudrait que ça change, mais pour l’instant le système fonctionne ainsi...

Et si on parle de possibles conflit d’intérêt (qui ne sont pas forcément uniquement d’ordre financier), il faut regarder des deux côtés : certains de ceux qui critiquent la manière de procéder du Pr Raoult ont peut-être des liens d’intérêt avec certains laboratoires, mais si on s’intéresse à cela, il faut également s’intéresser au fait que Sanofi, qui fabrique la Nivaquine et le Plaquenil (qui, grâce aux déclarations du Pr Raoult, acquièrent actuellement une nouvelle notoriété vraiment « mondiale ») est l’un des « partenaires » de l’IHU de Marseille, non ?

Et je viens aussi de voir que Mr Douste-Blazy fait partie du conseil d’administration de l’IHU... pas étonnant qu’il défende les travaux de son directeur ?

Vraiment pas facile de se faire un avis « neutre », hein ?

Un article intéressant sur les récentes annonces d’un médecin américain, qui apparemment était encore beaucoup plus flou que le Pr Raoult dans l’élaboration de ses résultats (on a vu passer des articles comme quoi « plus de 600 patients new-yorkais auraient été guéris grâce à la chloroquine ») :

https://www.liberation.fr/amphtml/checknews/2020/04/03/plus-de-600-patients-new-yorkais-ont-ils-ete-gueris-du-covid-19-en-mars-grace-a-l-hydroxychloroquine_1784084

C’est vraiment regrettable, tout ce « flou » !

Car le problème, ce n’est vraiment pas « la chloroquine » (peut-être qu’elle marche, c’est même assez probable - nous l’espérons tous très fort !), c’est la manière de faire... dommage que tout ce mic-mac entretienne à ce point doutes et méfiance, et nourrisse de multiples théories complotistes, alors que nous n’avions vraiment pas besoin de cela en ces temps difficiles !

Ajouté aux tergiversations, maladresses et mensonges des autorités (des fois, on a l’impression qu’elles font exprès... c’est incompréhensible à quel point elles semblent inconscientes !), cela donne un cocktail explosif...

Beate
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 1169
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p528835)
Posté le: 04. Avr 2020, 20:10
Répondre en citant

Les hôpitaux sont surchargés, le personnel hospitalier exténué, ne serait-il pas grand temps de laisser une chance de traiter en amont aux médecins de ville qui jugeraient le bénéfice/risque favorable ?


https://www.europe1.fr/societe/coro.....-christophe-rufin-3959684Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Ktrin'hors ligne
Avatar

Inscrit le: 26.12.08
Messages: 2690
70+
Message:

Message

 (p528842)
Posté le: 04. Avr 2020, 22:48
Répondre en citant

Bonsoir Béate et Ki,

Alors un mea culpa peut-être ....
Moi non plus je n'aime pas les polémiques surtout à outrance !

Quand j'ai reçu ce lien, il était indiqué comme un recueil d'informations diverses. Je l'ai écouté jusqu'à la moitié environ et la présentation du Dr Raoult par ses pairs de l'Académie m'avait marquée car on ne l'avait vue ainsi nulle part et le ton était ferme mais correct....
Et je pensais écouter le reste ce soir.

Mais j'ai été surprise un peu plus tard en partageant le lien à 2 ami.e.s, de voir que le titre parlait de "lanceur d'alerte" !!!
Trop tard !

Tout cela est vraiment difficile à comprendre, et il faut espérer qu'un consensus sera établi pour le bien de tous ces malades.

A côté de cela, il faut bien dissocier la Chloroquine qui est la Nivaquine, donnée à tous les expatriés en Afrique Noire pendant plus de 60 ans, et que j'ai avalé pendant au moins 15 ans enfant et adolescente sans effets secondaires.

Et l' hydroxychloroquine
ou Plaquénil qui est une molécule proche mais différente, que l'on prescrit actuellement dans certaines maladies avec une surveillance, à cause des effets secondaires.
Et qui ne doit pas être pris en automédication.

Bon dimanche ensoleillé à tou.te.s,
Ktrin'

_________________
Le Forum vous est utile ?!
Adhérez en Membre Bienfaiteur à partir de 5€ !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Ktrin'
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46167
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageChloroquine, 'étude Raoult n° 3'

 (p529314)
Posté le: 11. Avr 2020, 20:52
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Nicola31
Répondre en citant

L'IHU Marseille a publié, sur son site, un troisième volet de leurs résultats... qui, même si cela concerne cette fois-ci 1061 patients traités (toujours sans groupe témoin), laissent beaucoup de questions ouvertes.

Abstract : https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/03/ABSTRACT-v-2-GB.pdf

Tableau : https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/04/Table_final_website_IHU_09_04_2020.pdf

A première vue, les chiffres peuvent paraitre impressionnants, mais il faut garder en tête qu'ils traitent des patients qui viennent d'eux-mêmes "sur leurs propres pieds" à l'ICU se faire tester (donc, en relativement bonne santé, relativement jeunes), et que leurs taux de "guérison" (virologique) ne prouve en fait rien :

"Virological cure was obtained in 973 patients within 10 days (91.7%)"

Pourtant, sans traitement, cela donne à peu près les mêmes résultats (Liu 2020) : "Mild cases were found to have an early viral clearance, with 90% of these patients repeatedly testing negative on RT-PCR by day 10 post-onset."

Source : Liu Y, Yan L-M, Wan L, et al. Viral dynamics in mild and severe cases of COVID-19. The Lancet Infectious Diseases Published Online First: March 2020. doi:10.1016/S1473-3099(20)30232-2

Une longue discussion sur Twitter, ou certains ont épluché les chiffres de l'ICU et y ont trouvé différentes incongruités :

https://twitter.com/houndcl/status/1248294898584846337Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Un article dans Prescrire : https://www.prescrire.org/fr/203/18.....30/0/PositionDetails.aspxLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Une tribune dans le Monde : https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/04/10/le-professeur-raoult-les-maniaques-et-le-parachute_6036266_3232.html

Le Quotidien du Médecin : https://www.lequotidiendumedecin.fr.....zithromycine-seraient-ilsLien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Les Crises : https://www.les-crises.fr/azithromycine-chloroquine-les-dangers-du-protocole-de-raoult/

Une vidéo Youtube "Hydroxychloroquine et Covid-19 : La méthode Raoult ne nous aide pas" : https://youtu.be/rP2PWgnGn24Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

Une interview très franche : http://www.lamarseillaise.fr/analyses-de-la-redaction/decryptage/81603-damien-barraud-medecin-reanimateur-a-metz-thionville-c-est-de-la-medecine-spectacle-ce-n-est-pas-de-la-science

Et puis, cette enquête approfondie de Médiapart, publiée le 7 avril, sur le Pr Raoult et le fonctionnement de l'IHU (réservée au abonnés, ci-après le PDF) :

https://www.mediapart.fr/journal/france/070420/chloroquine-pourquoi-le-passe-de-didier-raoult-joue-contre-lui



Article-Médiapart-8-avril.pdf
 Description:

Télécharger
 Nom du fichier:  Article-Médiapart-8-avril.pdf
 Taille du fichier:  151.39 Ko
 Téléchargé:  5 fois



Dernière édition par Beate le 13. Avr 2020, 10:05; édité 1 fois
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Chloroquine, 'étude Raoult n° 3'
Beatehors ligne
Avatar

Inscrit le: 10.10.00
Messages: 46167
Carcinome papillaire...
féminin
60+
Message:

MessageLiens 'Hydroxychloroquine'

 (p529317)
Posté le: 11. Avr 2020, 21:32
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Nicola31
Répondre en citant

Plusieurs liens très récents sur l'hydroxychloroquine :

Fact check "Etude Discovery et protocole du Pr Raoult" :

https://www.liberation.fr/amphtml/checknews/2020/04/10/est-il-vrai-que-l-essai-clinique-discovery-ne-permet-pas-de-tester-le-protocole-du-professeur-raoult_1784819

Rapport d'ANSM d'hier :

https://www.ansm.sante.fr/S-informer/Actualite/Medicaments-utilises-chez-les-patients-atteints-du-COVID-19-une-surveillance-renforcee-des-effets-indesirables-Point-d-information

Citation:
53 cas d’effets indésirables cardiaques ont ainsi été analysés, dont 43 cas avec l’hydroxychloroquine, seule ou en association (notamment avec l’azithromycine). Ils sont classés en trois catégories : 7 cas de mort subites, dont 3 « récupérées » par choc électrique externe, une dizaine de troubles du rythme électrocardiographiques ou symptômes cardiaques les évoquant comme des syncopes, et des troubles de la conduction dont allongement de l’intervalle QT, d’évolution favorable après arrêt du traitement.

Ce premier bilan montre que les risques, notamment cardio-vasculaires, associés à ces traitements sont bien présents et potentiellement augmentés chez les malades du COVID-19. La quasi-totalité des déclarations provient des établissements de santé. La prescription non autorisée en ville explique vraisemblablement la quasi absence de signalement dans ce secteur, bien que des cas de prescriptions ou d’autoprescriptions par des médecins aient été rapportés.

Ces informations, si l’on prend en compte la sous-déclaration des effets indésirables, habituelle, et probablement accentuée dans cette période de forte tension dans les services hospitaliers, constituent un signal important. C’est pourquoi l’ANSM rappelle que ces médicaments doivent être utilisés uniquement à l’hôpital, sous étroite surveillance médicale dans le cadre fixé par le Haut conseil de la santé publique.


The Conversation : https://theconversation.com/chloroquine-et-infections-virales-ce-quil-faut-savoir-135339

medRxiv, 8 avril : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.08.20054551v1Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

"Safety of hydroxychloroquine, alone and in combination with azithromycin, in light of rapid wide-spread use for COVID-19: a multinational, network cohort and self-controlled case series study"

BMJ : https://www.bmj.com/content/369/bmj.m1432Lien qui quitte ce forum et ouvre une nouvelle fenêtre

"Chloroquine and hydroxychloroquine have been suggested as potential treatments for covid-19. Jeffrey Aronson and Robin Ferner say "too many medicines have been withdrawn because of adverse reactions after showing clinical promise. Even drugs initially supported by evidence of effectiveness may later prove to be more harmful than beneficial.""

Retraction Watch : https://retractionwatch.com/2020/04/06/hydroxychlorine-covid-19-study-did-not-meet-publishing-societys-expected-standard/

ScienceMag : https://blogs.sciencemag.org/pipeline/archives/2020/04/06/hydroxychloroquine-update-for-april-6

CHU Nice : https://www.nicematin.com/sante/coronavirus-nous-avons-deja-du-interrompre-le-traitement-de-hydroxychloroquine-azithromycine-au-chu-de-nice-489118

L'utilisation de l'hydroxychloroquine en Suède :

https://www.newsweek.com/swedish-hospitals-chloroquine-covid-19-side-effects-1496368

Et beaucoup d'autres. Comme quoi, ce n'est vraiment pas simple (certains commencent à dire que ce serait peut-être l'association HCQ et azithromycine qui serait plus dangereuse pour le coeur que l'hydroxychloroquine toute seule ?) - espérons qu'on y verra vite plus clair, car cette situation est vraiment difficile !
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Beate Liens 'Hydroxychloroquine'
kihors ligne
Avatar

Inscrit le: 09.03.18
Messages: 1169
Basedow - Thyroïdect...
Bordeaux
féminin
Message:

Message

 (p529378)
Posté le: 13. Avr 2020, 09:13
Merci. Ce message m'a été utile ! dit : Nicole2
Répondre en citant

Est-ce moi qui suis fâchée avec l’ansm depuis qu’elle n’a vu aucun signal dans la chute de 30% des ventes du nouveau Lévothyrox ni « aucune augmentation de risque* grave pour la santé ».
ou
est-ce l’ansm qui est fâchée avec les chiffres et les pourcentages ?

43 cas. Sur combien ? L’augmentation des signalements d’effets secondaires de l’hydroxychloroquine n’est-elle pas prévisible quand sa consommation a augmenté notamment de 8900% en anesthésie-réa.

leem a écrit:
La consommation de curare a été multipliée par 100 au cours de la dernière semaine de mars 2020 par rapport à la consommation hebdomadaire en temps normal. L’azithromycine (antibiotique) par 30, l’hydroxychloroquine (antipaludéen) par 90.


Qu’attend l’ansm pour rappeler aussi aux médecins sur le terrain que les curares sont des poisons puissants ? Ils apprécieront la leçon.



*Souvenez-vous : la hausse de 21% des prescriptions d’anticoagulants sous NF avait été comparée, pour l’atténuer, aux patients diabétiques. Des patients hélas parmi les premières victimes du covid. Alors c’est sûr, comparé à une population identifiée « à risque », il n’y avait aucun risque majoré à se retrouver sous anticoagulants à cause de la NF.

Les communiqués de l’ansm sont à l'évidence moins épidémiologiques que politiques.
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: ki
Nicole2hors ligne
Inscrit le: 30.09.17
Messages: 80
Message:

MessageCoronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner

 
Posté le: 13. Avr 2020, 10:24
Répondre en citant

J'ai juste entendu l'info à la radio mais j'ai cru comprendre que les effets indésirables annoncés portaient sur 3 antiviraux et pas seulement sur l’hydroxychloroquine.
Et j'avais lu que les autres anti viraux susceptibles d'être utilisés avaient des effets indésirables importants et connus .
On connaît les tours de passe passe de l'ANSM lors de la crise du levothyrox :ils ont retiré les morts déclarés des listes données par les associations et les centres de pharmaco vigilance en déclarant que l'on ne pouvait pas savoir faute de renseignements(ils n'ont pas les moyens de se renseigner?) ou parce que les personnes décédées avaient des comorbidités.Par contre ce critère de comorbidité disparaît pour les morts de la rougeole...
Non on ne ne leur fait plus confiance!
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Ecrire un message dans le livre d'or Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Nicole2 Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser questionner
Fanny CHhors ligne
Avatar

Inscrit le: 03.05.04
Messages: 3974
OP TT 2012 Tirosint ...
près Lausanne, Suisse
féminin
70+
Message:

MessageRe: Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser question

 
Posté le: 13. Avr 2020, 12:08
Répondre en citant

Bonjour,

Remarque du corps médical interviewé (téléjournal TSR Suisse Romande) il y a quelques jours:

Plusieurs personnes hospitalisées en Suisse Romande pour le Covid19 sont traitées avec le Chloroquine. On a pu apercevoir rapidement les plaquettes/blister et le nom du médicament.

Et surtout: il n'y a pas de polémique, le médicament est connu depuis longtemps et donne de bons résultats. Pas de ruée sur les pharmacies non plus, on peut supposer que réservé strictement aux hôpitaux durant cette pandémie.

Bonne semaine,

Fanny CH
Précédent   Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Merci, ce message m'a été utile. imprimer le message de: Fanny CH Re: Coronavirus, chloroquine : oser en parler, oser question
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Page 9 sur 12
Aller à la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
imprimer le sujet: Covid-19 : Chloroquine : oser en parler, oser questionner
Sujet: 

Covid-19 : Chloroquine : oser en parler, oser questionner

dans le forum: 

Répondre au sujet Covid-19 : Chloroquine : oser en parler, oser questionner Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs Surveiller les réponses de ce sujet Cette fonction est uniquement disponible pour les utilisateurs
Poster un nouveau sujet: 
 
You cannot post calendar events in this forum
Précédent   Revenir en haut  
Index du Forum Autres forums Autres maladies Covid-19 : Chloroquine : oser en pa...


'Vivre sans thyroïde' | Home | Plan du site | Contact

Actualiser la barre de navigation     Effacer les cookies déposés par ce forum   |  Passer à la version mobile (beta)


        Designed and powered by  free-Si.de  and  all-Si.de         based  on          Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group     Traduction par : phpBB-fr.com